4364 messages par Philippe BOURJON

21/02/2018 Réponse sur : Ver ou serpent?

C'est un némerte. Le patron de couleurs évoque Baseodiscus hemprichii.


20/02/2018 Réponse sur : Identification Poisson
Monodactylus argenteus


17/02/2018 Réponse sur : Rouget de mer Rouge

+1, notamment pour l'observation de Norbert au sujet des taches.


17/02/2018 Réponse sur : Demande d'identification

Les scalpels peuvent être discrets chez A. nigrofuscus, mais malgré le flou de la photo soumise on en voit pas de trace. C. binotatus paraît donc mieux indiqué, en effet.


16/02/2018 Réponse sur : Demande d'identification

Dans la mesure où l'on observe (notamment) des points plutôt que des lignes sur la face, ce serait plutôt Acanthurus nigrofuscus, me semble-t-il.


14/02/2018 Réponse sur : Une idée ?

C'est bien A. hispidus, en livrée de stress (les zones très sombres).


12/02/2018 Réponse sur : Deux apogons-mystère

Pour les premiers : peut-être Ostorhinchus cyanosoma ? Enfin, moi, c'que j'en dis...


12/02/2018 Réponse sur : Deux apogons-mystère

Pour le second, je dirais bien Pristiapogon fraenatus, signalé de la mer Rouge et dont la livrée de nuit est assez variable, notamment quant à la manifestation plus ou moins nette de la ligne latérale noire, du point noir sur le pédoncule caudal et des rayons extérieurs de la caudale bordés ou non de noir. En revanche, les dessins blancs et noirs sur les autres nageoires ainsi que la bordure noire à la base de l'anale semblent constantes en livrée de nuit, du moins si j'en crois mes rencontres.

Cela dit sans la moindre garantie tant les apogons de nuit sont plantogènes...


12/02/2018 Création de sujet : Paraluteres sp., appel à photos.

Elisabeth Morcel a découvert ce juvénile lors d’une de nos dernières sorties dans le lagon d’Etang Salé (La Réunion). C’est plus que probablement le juvénile d’une espèce non décrite appartenant au genre Paraluteres, ce point ayant été confirmé par Ronald Fricke, le responsable de l’inventaire des poissons de La Réunion.

Il n’y a actuellement (officiellement) que deux espèces dans ce genre (P. prionurus, présent à La Réunion et dont le juvénile de même taille est totalement différent), et P. arqat, cantonné au nord de la mer Rouge. Une troisième espèce, encore non décrite, a été découverte dans la mer d’Andaman (voir Allen & Erdmann, 2012, page 1074), pour le moment nommée « Andaman mimic filefish » et parfois Paraluteres cf. arqat. Il se pourrait que le juvénile photographié à La Réunion soit le sien, mais il se pourrait aussi qu’il s’agisse d’une autre espèce, elle-même non décrite et encore jamais observée.

Nous nous efforcerons de retrouver ce juvénile pour voir sa livrée évoluer vers celle de l’adulte, ce qui permettrait d’y voir plus clair, mais il y a de très faibles chances pour que nous y parvenions. Ce pourquoi nous lançons un appel à photos : si des participants du forum ont dans leurs fichiers, ou rencontrent en plongée, un Paraluteres ressemblant de près ou de loin à ce juvénile ou à un jeune adulte portant encore des traces de cette livrée, nous leur serions très reconnaissants de nous les transmettre via ma fiche participant.

Et si cet ensemble de données finit par mériter une petite communication en attendant une collecte de spécimen et une description dans les règles par un professionnel, tout le monde sera bien entendu mentionné et remercié:-)


11/02/2018 Réponse sur : Chirurgiens étranges

+1, sachant qu'à la même taille ils peuvent avoir la livrée des adultes.


11/02/2018 Réponse sur : Identification Poisson

Désolé d'insister mais il est préférable d'être précis : il y a quatre "lagons" et non pas un à La Réunion, la profondeur moyenne de l'ensemble se situant entre 1,20 m et 1,50 m. Je n'ai jamais vu 3 m en 40 ans de pratique dans ces récifs frangeants.


10/02/2018 Réponse sur : Identification Poisson

Probablement Istigobius decoratus. NB : Aucun "lagon" (plus précisément : récif frangeant) de La Réunion n'atteint les 3 à 6 m de profondeur, même en marée d'équinoxe.


Nos partenaires