183 messages par Eliot RUIZ

16/06/2020 Réponse sur : quel poisson est ce ? (Guadeloupe)

Bonjour,

Je pense que c'est un juvénile de l'espèce Serranus tortugarum.

Bonne journée,

Eliot RUIZ


11/06/2020 Réponse sur : Nom de ce poisson à moustaches (Costa Rica) ?

Merci François d'avoir corrigé mon erreur d'inattention ! La fatigue à minuit l'a emporté sur ma rigueur cette fois-ci ! Je devais avoir les deux chiffres sous les yeux et j'ai rapporté le mauvais !

L'espèce pourrait effectivement correspondre mais cela ne pourra jamais être vérifié j'en ait peur...

En tous cas, très belle série de photos nettes et précises ! Le poisson souriait même pour la postérité sur l'avant dernière photo ! Happy


09/06/2020 Réponse sur : Nom de ce poisson à moustaches (Costa Rica) ?

Bonjour,

Si c'est en eau salée (vu la couleur de l'eau), c'est probablement un Ariidae...mais il en existe 153 espèces rien qu'au Costa Rica ! Je ne suis pas expert mais je pense que l'identification de l'espèce avec exactitude va être compliquée...

Bonne journée !


04/06/2020 Réponse sur : Espèce inconnue

Bonjour,

C'est un planorbe à mon avis.

HEROLD Jean-Pierre, KUPFER Michel in : DORIS, 19/02/2019 : Planorbarius corneus (Linnaeus, 1758), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/268

Eliot RUIZ


21/05/2020 Réponse sur : JeuDORIS d'Or Mai 2020

Bonjour, difficile d'apporter autre chose que les réponses précédentes...

Pour le 1er organisme, je pense aussi que c'est un crustacé enfoui, et j'irais même jusqu'à hypothétiser que c'est un cigale de mer juvénile tentant de se camoufler (articulation de la patte avant visible, avant du céphalon visible, oeil gauche ressortant du sable mais oeil droit enfoui, antennes en palettes enfouies).

Pour le 2ème organisme, je m'accorde avec la réponse de Marie-Claude mais en précisant que l'on retrouve de multiples trous (surtout à gauche de l'image), qui pourrait correspondre à des trous d'annélides ou de siphon respiratoire de mollusque, entre autres organismes possibles.


17/05/2020 Réponse sur : Homard - Chair verte

Bonjour,

Pour la photo de Nathalie Hamet, je pense qu'il s'agit simplement de l'hépatopancréas qui est naturellement vert et occupe parfois beaucoup de place dans le céphalon. Il est déconseillé de le manger car comme c'est notamment un organe de détoxification (comme le foie pour nous), il peut accumuler les métaux lourds et autres polluants.

Pour ce qui en est des muscles verts, je pense que cela est en fait dû à une coloration de l'hémolymphe plutôt qu'à une coloration des tissus.

Durant la période de reproduction, les ovaires des femelles varient en différentes nuances de vert en fonction de leur maturation. Cela est dû à un pigment vert appelé l'ovoverdine (astaxanthine) qui est associé à plusieurs glycoprotéines (lipovitellines). En dehors de la période de reproduction, l'ovoverdine et les lipovitellines sont stockées dans l'hémolymphe (équivalent du sang) ce qui lui donne une couleur vert pale. Elle passe très progressivement de l'hémolymphe jusqu'au oocytes au court de la maturation.

Or, lorsqu'un homard femelle proche de la data d'oviposition subi un stress important, il peut y avoir une résorption brusque et massive d'ovoverdine-lipovitelline dans l'hémolymphe, ce qui fait que cette dernière devient vert très foncé. Cela permet de garder les ressources au sein des ovaires, et donc de pouvoir se reproduire plus rapidement et dans de meilleures conditions dès l'année suivante. Si la femelle avait pondu les oeufs malgré les mauvaises conditions environnementales, elle aurait dû attendre 2 ans avant de pouvoir pondre à nouveau.

Sur les deux photos envoyées, les ovaires ont l'air très matures, et je pense donc que la pêche peu de temps avant la date où il aurait dû y avoir l'oviposition a provoqué la résorption massive de l'ovoverdine. La conservation dans un bac à glaçon ou un vivier n'a rien dû arranger sur le stress de l'animal... L'hémolymphe vert foncé circulant dans le corps aurait alors donné la couleur verte à la chair. De l'extérieur, le homard devient plus foncé lorsqu'on le regarde du dessous ou au niveau des articulations.

Je ne vois pas pourquoi la chair ne serait pas comestible. Les ovaires sont en effet comestibles (orange chez les homards cuits) alors qu'il contiennent les mêmes quantités d'ovoverdine...

Sur ceux, bonne journée et bon appétit !

Eliot RUIZ


11/05/2020 Réponse sur : Pachyseris speciosa?

Bonjour, je ne pense pas qu'il soit possible d'identifier l'espèce avec une vue aussi générale !

En effet, cela pourrait très bien aussi être des coraux du genre Montipora, notamment Montipora tuberculosa...

Ce pdf aidera peut-être à l'identification, notamment pour les Montipora car il y a un tableau très bien fait.

Pour ce qui en est de la densité, je ne pensais pas qu'une si grande colonie pouvais exister, mais j'en suis agréablement surpris ! En espérant qu'elle perdure longtemps...


27/04/2020 Réponse sur : JeuDORIS d'Or Avril 2020

Je n'avais pas vu la réponse pendant que j'écrivais mon message ! HappyHappy


27/04/2020 Réponse sur : JeuDORIS d'Or Avril 2020

Après quelques recherches dans la littérature, les articles parlent surtout d'Haminoe ou de Chelidonura, mais il est est aussi mentionné que la sécrétion d' "encre" peut aussi être généralisée à quelque autres espèces... Je vais donc tenter ma chance avec le genre Bulla ! Happy

Si la photo a été prise en Méditerranée :

SABOURIN Nadine, HUET Sylvie, QUINTIN Christophe in : DORIS, 24/10/2014 : Bulla ampulla Linnaeus, 1758, https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1240

in : DORIS, 06/05/2018 : Bulla striata Bruguière, 1792, https://doris.ffessm.fr/ref/specie/4275


22/04/2020 Réponse sur : Identification : Méduse dans les Caraïbes

Après recherche de mon côté, je suis d'accord avec Vincent pour une Pélagie, car je ne vois pas d'autres Scyphozoaires possibles, et qu'on retrouve la plupart des caractéristiques, sauf ... la magnifique bioluminescence violette si spectaculaire à observer en plongée de nuit !

Voir p.16 de ce lien pour les éventuelles raisons pouvant expliquer l'absence de couleur.


22/04/2020 Réponse sur : iDENTIFICATION NUDIBRANCHE

Bonjour,

C'est l'un des plus beaux Polyceridae : Nembrotha chamberlaini !

Bonne journée,

ER Happy


18/04/2020 Réponse sur : Larve blanche

Bonjour,

Ce sont peut être des larves d'un brachycère ("mouche") de la famille des Ephydridae, qui ont la particularité d’avoir un développement larvaire en eau salée. Voir cette vidéo ou cette photo par exemple.

Au moins 4 ou 5 espèces appartenant à cette famille sont recensées en Martinique d'après mes recherches.

Bonne journée !


Nos partenaires