Groseille de mer

Pleurobrachia pileus | (O.F. Müller, 1776)

N° 23

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique, Arctique, Méditerranée

Clé d'identification

Bille ovoïde transparente de 1 à 3 cm de diamètre
Irisation de la lumière par les palettes ciliées
2 longs tentacules collants ramifiés et rétractiles
Symétrie bilatérale

Noms

Autres noms communs français
Cydippe, œuf de méduse, groseille de mer ronde (Québec)

Attention : un autre animal porte le nom vernaculaire "groseille de mer". Il s'agit de l'ascidie Dendrodoa grossularia. Ne pas confondre !
Noms communs internationaux
Sea gooseberry (GB), Grosella de mar (E), Seestachelbeere (D), Zeedruif, kogelkwal (NL), Groselha do mar (P), Sjostikkelsboer (N)

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique, Arctique, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

La distribution de la groseille de mer est vaste et s'étend sur toutes les côtes européennes, depuis la Scandinavie au nord jusqu'en Méditerranée occidentale au sud. Cette espèce est abondante en mer du Nord, en mer Baltique, ainsi qu'outre Atlantique, sur les côtes canadiennes (estuaire et golfe du Saint Laurent). De l'Arctique au Cape Cod.

Biotope

Les groseilles de mer font partie du necton*. On les observera très souvent dans les premiers mètres voire juste sous la surface.

Description

La groseille de mer a la forme d’une petite bille de 1 à 3 centimètres de diamètre, légèrement ovoïde. Transparente, on la repère grâce aux couleurs irisées produites par la superposition des palettes ciliées, qui sont disposées sur huit rangées équidistantes partant du pôle apical supérieur vers la bouche inférieure. Dans la partie médiane de cette bille s’enracinent deux longs tentacules rétractiles recouverts de colloblastes*, cellules collantes caractéristiques des cténophores. Ils mettent en évidence une symétrie bilatérale. Ces tentacules peuvent atteindre une taille de plusieurs fois le diamètre de la groseille. Ils portent de plus de petites ramifications latérales, les tentilles.

Espèces ressemblantes

Hormiphora plumosa ressemble beaucoup à Pleurobrachia pileus. Elle ne vit cependant qu'en Méditerranée, et ses tentacules ont des ramifications (tentilles) jaunes. Même si on la nomme aussi groseille de mer, cette espèce a davantage la forme d'une poire !

Alimentation

Régime microphage*. Proies (principalement des petits crustacés) capturées par les colloblastes* qui garnissent les deux tentacules, que l’animal étale en pleine eau. Par moments, il donne de petites secousses sur ses tentacules afin d’agglutiner ses proies à la manière des pêcheurs qui ferrent leur poisson. Les tentacules, dont la surface adhésive est prolongée par de nombreux tentilles, sont ensuite rétractés vers la bouche.

Reproduction - Multiplication

La groseille de mer est hermaphrodite*. Les gamètes* sont émis dans l’eau, où a lieu la fécondation. L’œuf fécondé donne une larve cydippide, caractéristique des cténaires tentaculés. Elle ressemble déjà à un adulte en miniature.
Le développement est direct.

Vie associée

Les groseilles de mer sont solitaires. Pas de parasites ni de commensaux signalés à ce jour.

Divers biologie

On observe les groseilles de mer au printemps et en été, de mai à septembre, avec un pic très net au printemps (mai juin). Fluctuations annuelles parfois très importantes.

Souvent elles sont rejetées en masse sur les plages. Ces petites "boules de gelée" persistent quelques heures.

Les groseilles de mer ont un prédateur vorace, un autre cténaire, Beroe gracilis. Des méduses s'en nourrissent également, comme Aequorea vitrina.

Informations complémentaires

Parfois les groseilles de mer pullulent tellement qu’elles bloquent par leur biomasse les turbines de refroidissement des centrales nucléaires (à Gravelines par exemple) et autres installations industrielles côtières.

Observer ces organismes nager au moyen d'un phare est un spectacle féérique, qui a inspiré au réalisateur James Cameron certaines des créatures du film Abyss.

Origine des noms

Origine du nom français

Groseille de mer car l'animal a la forme et la taille d’une groseille.

Origine du nom scientifique

Pleurobrachia : du grec [pleuro] = flanc, côté, côte, et du latin [brachium] = bras,
pileus : du latin [pilus] = poil.
L'animal a des bras poilus sur les flancs, en référence aux tentacules latéraux ramifiés en tentilles.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Ctenophora Cténophores / Cténaires Organismes carnivores planctoniques (parfois benthiques) transparents à symétrie radiaire se déplaçant grâce à huit rangées de peignes ciliés et munis le plus souvent de tentacules armés de cellules adhésives particulières, les colloblastes.
Classe Tentaculata Tentaculés Cténophores possédant des tentacules, qui peuvent secondairement se résorber.
Ordre Cydippida Cydippides Cténophores sphériques ou ovoïdes, possédant deux tentacules adhésifs bien développés et ramifiés.
Famille Pleurobrachiidae Pleurobrachiidés
Genre Pleurobrachia
Espèce pileus

Nos partenaires