Sycon à double couronne

Sycon elegans/humboldti | (Bowerbank, 1845)/Risso, 1827

N° 4183

Méditerranée et Atlantique proche

Clé d'identification

Éponge en forme de petit œuf mesurant environ 1 cm
Double couronne de fins poils autour de l'oscule terminal
Surface externe peu poilue et à l'aspect de mosaïque polygonale
Couleur brun blanchâtre à gris jaunâtre

Noms

Autres noms communs français

Sycon élégant / sycon de Humboldt

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Pour Sycon elegans :
Dunstervillia elegans
Bowerbank, 1845
Scypha elegans (Bowerbank, 1845)
Sycandra elegans (Bowerbank, 1845)
Grantia tesselata Bowerbank, 1864
Dunstervillia lanzarotae Haeckel, 1870
Sycandra tabulata Haeckel, 1872

Pour Sycon humboldti :
Dunstervillia corcyrensis
Schmidt, 1862
Dunstervillia schmidti Haeckel, 1870
Sycandra scoparia Haeckel, 1872
Sycarium erinaceus Haeckel, 1872

Distribution géographique

Méditerranée et Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Il s'agit d'espèces essentiellement méditerranéennes, retrouvées également en Galice (Atlantique espagnol), aux Açores et aux Canaries. La littérature mentionne Sycon elegans en Manche, à Roscoff et en Bretagne Sud, dans l'archipel des Glénan.

Biotope

Ces petits sycons se retrouvent sur ou sous les roches et aux pieds des algues littorales, dès les petits fonds et jusqu'à 25 m.

Description

Sycon elegans et Sycon humboldti sont deux espèces très ressemblantes. Bien que valides toutes les deux, il n'est pas certain qu'il s'agisse de deux espèces distinctes.
Elle(s) se présente(nt) sous la forme d'un petit œuf. La taille ne dépasse guère le centimètre (2 cm au maximum). La surface est faiblement hérissée de spicules* calcaires par rapport aux autres espèces de Sycon. Elle est couverte de plaques polygonales donnant un aspect de mosaïque caractéristique à l'observation microscopique. Autour de l'unique oscule* apical* rayonne une double couronne de longs spicules calcaires.
Cette petite éponge est fixée au substrat* par un court pédoncule*. Sa couleur varie du crème au brun blanchâtre.

Espèces ressemblantes

Les petites espèces du genre Sycon se ressemblent toutes beaucoup.

  • Sycon raphanus, l'éponge petit œuf, se termine par une collerette unique de longs spicules rayonnants, sa surface est hérissée de très fins poils. Sa taille peut atteindre 5 cm.
  • Sycon ciliatum, le petit sycon, montre une surface à l'aspect nettement poilu et une seule couronne de spicules autour de l'oscule terminal.

Le genre Sycon Risso, 1827 compte à ce jour plus de 85 espèces valides.

Alimentation

Comme toutes les éponges, il s'agit d'un organisme filtreur*. L'eau est aspirée par pompage à travers les pores inhalants (ostioles*) qui parsèment la surface de l'éponge. Elle est filtrée par les choanocytes* qui tapissent la cavité intérieure (ou atrium*) et qui génèrent ce phénomène de pompage, puis est rejetée par l'unique oscule terminal. Au passage, les choanocytes retiennent les organismes unicellulaires et les particules alimentaires contenues dans l'eau.

Reproduction - Multiplication

La reproduction est sexuée et fait intervenir des gamètes* mâles et femelles. Cette espèce est vivipare* : après la fécondation qui se produit à l'intérieur de l'éponge, une larve* ciliée est libérée, l'amphiblastula*, qui après quelques heures de vie pélagique*, se pose sur le fond et génère une nouvelle petite éponge.

Divers biologie

Les spicules sont de trois types : triradiés, tétraradiés et oxes*.
Ce sont des différences de taille des spicules (les oxes) qui expliquent, de façon discutable, la validité des deux espèces.

Origine des noms

Origine du nom français

Sycon à double couronne : ce nom prend en compte la présence des deux rangées circulaires de spicules calcaires, en opposition à l'éponge petit œuf qui n'en compte qu'une.
Ce nom commun est une proposition du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Sycon : du grec [sycon] = figue, pour sa forme globuleuse.

elegans : du latin [elegans] = délicat, élégant.

humboldti : en l'honneur du baron Friedrich Wilhelm Heinrich Alexander von Humboldt (1769-1859), naturaliste, explorateur et politicien allemand.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Calcarea / Calcispongia Eponges calcaires / Calcisponges

Eponges exclusivement marines. Squelette de spicules calcaires à 1 à 4 axes. Eau peu profonde, substrat dur. Vivipares, larve typique : coeloblastula ou amphiblastula.

Sous-classe Calcaronea / Calcaronia Calcaronea / Calcaronia Spicules à quatre rayons. Le noyau des choanocytes* a une position apicale. Larve de type amphiblastula.
Ordre Leucosolenida Leucosolénides
Famille Sycettidae Sycettidés
Genre Sycon
Espèce elegans/humboldti

Nos partenaires