Bouche de sang

Stramonita haemastoma | (Linnaeus, 1767)

N° 124

Méditerranée, Atlantique, Pacifique

Clé d'identification

Gastéropode à coquille ventrue de la zone de ressac
Large ouverture de couleur rouge-orangé

Noms

Autres noms communs français

Pourpre, pourpre bouche de sang, ouarque (Pays basque)

Noms communs internationaux

Florida rocksnail, red-mouthed rock shell (GB), Boccone di mare (I), Rotmund-Leistenschnecke (D), Ouarque (Pays basque)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Thaïs haemastoma (Linnaeus 1767)
Purpura haemastoma (Linnaeus 1767)
Buccinum haemastoma Linnaeus 1767
Murex consul Gmelin 1791
Purpura unifascialis Lamarck 1822
Purpura gigantea Calcara 1840
Purpura barcinonensis Hidalgo 1867
Purpura oceanica Locard 1866
Purpura sakem Pallary 1920

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique, Pacifique

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique

Méditerranée, Atlantique Est et Ouest, Pacifique Ouest

Biotope

Ce gastéropode vit peu profond sur fonds rocheux à proximité des côtes, dans un habitat exposé aux vagues jusqu'à 3 m de profondeur. Certaines populations vivent plus profond. On peut parfois trouver cette espèce sur des fonds vaseux.

Description

Stramonita haemastoma est un escargot de mer d'environ 4 à 8 cm. La coquille est ventrue, sans épines, à spire assez basse. Les spires du sommet sont aplaties, la dernière est très grande, avec des nodules plus ou moins saillants. L'opercule* est constitué d'une lamelle à noyau excentré. L'ouverture est large, ovale, et colorée de rouge-orangé.

Alimentation

Cet animal est un prédateur carnivore et perceur. Il se nourrit principalement de bivalves et autres animaux sessiles* à coquille dont il perce la coquille à l'aide de sa radula*, de sécrétions enzymatiques et d'acide.

Reproduction - Multiplication

Les pontes se présentent en amas de capsules hexagonales (cf. photo).

Divers biologie

Espèce commune.

Informations complémentaires

Stramonita haemastoma est un des coquillages dont on a extrait la pourpre naturelle, pendant l'antiquité et le moyen-âge, par traitement de leurs glandes hypobranchiales. La pourpre fut produite à échelle industrielle en Phénicie (Tyr et Sidon). 10 000 coquillages étaient nécessaires pour obtenir un gramme de colorant. Celui-ci, extrêmement coûteux, symbolisait un haut rang social. Dans la Rome antique, la couleur pourpre était réservée aux sénateurs, triomphateurs, consuls, puis exclusivement aux empereurs. Dans notre civilisation, la pourpre fut le symbole des Rois francs et cardinaux catholiques.

Origine des noms

Origine du nom français

Traduction littérale du nom latin.

Origine du nom scientifique

haemastoma : du grec |haem-] = sang, et [stoma] = bouche. Donc bouche de sang en allusion à la couleur de l'ouverture de la coquille.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Caenogastropoda Caenogastropodes
Ordre Neogastropoda Néogastéropodes Coquille avec canal siphonal bien développé. Un repli du manteau forme un tube extensible : le siphon. La plupart sont des prédateurs ou nécrophages. Tous marins sauf le genre Clea.
Famille Muricidae Muricidés

Coquille spiralée, de forme et de taille variables (13 mm à 300 mm environ), souvent ventrue avec un apex court ; en général de fortes varices qui, selon la forme du bord du manteau ont l'aspect de bourrelets, bosses, plis, épines et peuvent être ramifiées, écailleuses ou tuberculées. La croissance est périodique. La disposition et le nombre de ces varices est caractéristique de chaque espèce. Le canal siphonal est court ou très long, ouvert ou partiellement fermé. D'après Lindner 2011:97.

Genre Stramonita
Espèce haemastoma

Nos partenaires