Anémone de Haddon

Stichodactyla haddoni | (Saville-Kent, 1893)

N° 2664

Mer Rouge, Indo-Pacifique tropical

Clé d'identification

Anémone aux bords très ondulés pouvant atteindre 80 cm de diamètre
Tentacules courts, très collants, en forme d'ampoule
Couleur variable, peut présenter des bandes blanches
Colonne très épaisse avec des verrues non adhésives de la même couleur
Vit sur substrat sableux

Noms

Autres noms communs français
Anémone-carpette
Noms communs internationaux
Haddon's sea anemone, saddleback (sebae) anemone, carpet anemone (GB), Haddons Anemone, Teppichanemone (D), Anemoon van Haddon (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Discosoma haddoni (description originale)
Stoichactis kenti 1972
Stoichactis gigantea 1972
Stoichactis haddoni 1975

Distribution géographique

Mer Rouge, Indo-Pacifique tropical

Zones DORIS : Indo-Pacifique

L'anémone de Haddon est présente en mer Rouge et de l'île Maurice aux îles Fidji et de l'Australie aux îles Ryükyü. Elle est présente en Nouvelle-Calédonie et très vraisemblablement dans les îles françaises de l'océan Indien tropical.

Biotope

Cette anémone se rencontre sur les fonds sableux ou sablo-vaseux, jusqu'à 40 m de profondeur.

Description

L'anémone-carpette est une grande anémone, au contour très ondulé, dont le disque oral mesure en moyenne 50 cm de diamètre, mais peut atteindre 80 cm de diamètre.
Les tentacules* sont courts (1 à 2 cm) et très collants, ils peuvent rester sur les doigts et s'arracher de l'anémone. Ils recouvrent la totalité du disque oral, à l'exception d'une zone de 10 à 20 mm de diamètre de couleur jaunâtre à orangée située près de la bouche. Ils ont une forme caractéristique en ampoule ou ont une extrémité très arrondie et ridée portée par un pédoncule* basal.
Cette anémone a deux types de tentacules : les plus gros et longs sont en général blancs, et alternent avec des tentacules plus petits et colorés. L'anémone peut ainsi présenter des bandes de couleurs.
Le disque oral, la base des tentacules et la colonne sont de couleur gris-beige, jaunâtre ou marron. L'extrémité des tentacules peut être d'une couleur différente : verte, jaune, grise, parfois rose.
La colonne est épaisse. Sur sa partie haute, elle porte des verrues non adhésives de même couleur, quoique parfois rose clair ou pourpres.

Espèces ressemblantes

Stichodactyla gigantea est assez ressemblante et vit aussi sur substrat* sableux, mais en eaux moins profondes. Les convolutions de son disque oral sont moins régulières.
Stichodactyla mertensii vit sur substrat dur. Elle peut être beaucoup plus grande (jusqu'à 1,5 m de diamètre).
Outre le substrat, la meilleure manière de les discriminer est de regarder la présence et la coloration des verrues sous le disque oral : bleues pour S. gigantea, orange pour S. mertensii, pas de verrues colorées pour S. haddoni.

Alimentation

L'anémone de Haddon vit en symbiose avec des zooxanthelles* qui lui fournissent une partie de sa nourriture, via la photosynthèse* que ces algues font in situ dans ses tissus. Elle est aussi carnivore et capture les petites proies qui passent à portée de ses tentacules armés de cellules équipées de harpons et contenant un poison, les cnidocytes* (voir ci-dessous).

Reproduction - Multiplication

Les anémones de mer peuvent se reproduire par reproduction sexuée, mais aussi par bourgeonnement ou scissiparité* (reproduction asexuée).

Vie associée

Six poissons-clowns différents vivent en association avec cette anémone : Amphiprion akindynos, Amphiprion chrysogaster, Amphiprion chysopterus, Amphiprion clarkii, Amphiprion polymnus, et Amphiprion sebae.
On peut aussi y trouver des juvéniles de la demoiselle à trois points (Dascyllus trimaculatus), des crevettes du genre Periclimenes ou Thor amboinensis et le crabe porcelaine Neopetrolisthes maculatus.

Divers biologie

Quand elle est dérangée, cette anémone peut se rétracter complètement dans le sable.

Comme toutes les anémones, elle possède une arme efficace qui lui sert à la fois pour se nourrir et se défendre : les cnidocytes*. Ces cellules urticantes ressemblent à une sorte d'ampoule « explosive » dans laquelle se trouve un filament creux. Au moindre contact, ce filament est brusquement projeté pour pénétrer dans la proie et y injecter un venin plus ou moins actif suivant les espèces. Le venin paralyse la proie, cette dernière sera ensuite attirée vers la bouche de l'anémone par les tentacules. Chaque tentacule de l'anémone possède des centaines de cnidocytes.

Origine des noms

Origine du nom français

Anémone de Haddon est la traduction partielle de son nom d'espèce.
Anémone-carpette fait référence à sa manière de s'étaler sur le substrat sédimentaire.

Origine du nom scientifique

Stichodactyla : du grec [stichos] = rangée, ligne et [dactulos] = doigt. La traduction littérale est « doigts alignés », ce nom fait référence aux très nombreux tentacules qui ont l'apparence de doigts,
haddoni : en l'honneur d'Alfred Cort Haddon (1855-1940), professeur de zoologie et d'ethnologie à Cambridge, qui organisa une expédition dans le détroit de Torres en 1898-99.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Actiniaria Actiniaires Polypes solitaires souvent colorés, en général fixés à un substrat dur par un large disque pédieux. Organismes parfois mobiles.
Sous-ordre Nynantheae Thenaria Nynanthées Thenaria
Famille Stichodactylidae Stichodactylidés
Genre Stichodactyla
Espèce haddoni

Nos partenaires