Crevette-pistolet à pattes épineuses

Alpheus dentipes | Guérin-Méneville, 1832

N° 3892

Atlantique (limite nord = Arcachon), Méditerranée

Clé d'identification

Souvent une zone sombre transversale en arrière des yeux, suivie d'une zone plus claire ou blanche
Pinces très fortes avec plages blanches sur le dessus
Une grosse pince claquante, avec une encoche sur son bord externe
Rostre très court
Yeux recouverts par le bord transparent de la carapace
Une épine sur les pattes P3 et P4
Méditerranée (commune) et sud du golfe de Gascogne (rare)

Noms

Autres noms communs français

Alphée dentipède

Noms communs internationaux

Mediterranean twisted-claw snapping shrimp, pistol shrimp (GB), Alfeo, gambero schioccatore, gambero schioccatore grosse chele (I), Quisquilla de pinzas (E), Pistolenkrebs, Pistolengarnele (D), Rak-zschelkun, krevetka-zschelkun (Russe)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Nika variegata Risso, 1816
Alpheus streptochirus Stimpson, 1860
Cryptophthalmus costa O.G. Costa, 1871
Alpheus similis Czerniawsky, 1884
Alpheus gabrieli Gourret, 1887
Alpheus cristidigitus Bate, 1888

Distribution géographique

Atlantique (limite nord = Arcachon), Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Présente en mer Noire, l'espèce est commune dans toute la Méditerranée ; elle est plus rare dans l'Atlantique où sa limite nord se trouve dans le golfe de Gascogne vers Arcachon. Sa limite sud de distribution est le golfe de Guinée. Elle est présente dans les diverses îles de l'Atlantique central (Açores, Madère, Canaries, îles du Cap Vert et Ascension).

Biotope

La crevette-pistolet à pattes épineuses vit sur les fonds sédimentaires mixtes et les fonds rocheux, parmi les algues calcaires (maërl), le coralligène*, les rochers corrodés, et peut se rencontrer dans les rhizomes des posidonies en Méditerranée ainsi que dans les récifs artificiels. On peut la trouver à très basse mer mais elle est surtout présente dans l'infralittoral* et le circalittoral* ; elle a été signalée jusqu'à 100 m de profondeur.

Description

La longueur maximale de cette petite crevette est d'environ 31 mm (mâles) ; les femelles ovigères* mesurent entre 12 et 17 mm.
De jour la couleur de cette crevette est uniforme, verdâtre ou brunâtre, parfois rouge vif, avec souvent une zone sombre transversale en arrière des yeux suivie d'une zone plus claire ou blanche. De nuit, cette crevette devient un peu transparente.
La carapace est lisse, le rostre* est très court, avec de part et d'autre deux petites dents sur le bord de la carapace. Les yeux sont recouverts par le bord transparent de la carapace.
La première paire de pattes (P1) est transformée en pinces très fortes qui ont une forme très particulière. La plus grosse pince est différenciée en pince claquante, qui peut produire à la fois un son et un jet d'eau puissant. La "paume" de cette pince est cylindrique et présente des sillons longitudinaux et transversaux ; son bord externe présente une encoche. L'autre pince P1 est plus petite et n'est pas différenciée en pince claquante. La couleur des pinces n'est pas unie mais comporte diverses plages blanches, en particulier dans leur moitié proximale. Les pattes de la 2ème paire (P2) sont fines, longues, et se terminent par une pince minuscule ; leur carpopodite* se compose de 5 segments. Les pattes de la 3ème à la 5ème paire servent à la marche et se terminent par une petite griffe ; le dactyle* de ces pattes possède une petite dent sur le bord concave. Une forte épine (peu visible sur les photos) se trouve sur le bord postéro-distal du mérus* des pattes P3 et P4.
L'abdomen est lisse et se termine par un éventail caudal normalement développé.

Espèces ressemblantes

Sur les côtes de France et plus particulièrement en Méditerranée, il y a plusieurs espèces d'Alpheus assez semblables.
La crevette clap à grosse pince Alpheus macrocheles (Hailstone, 1835) se rencontre plutôt sur les fonds durs. Sa couleur habituelle est rouge orangé. Sa grosse pince a une coloration uniforme sans plages claires et son bord externe ne comporte pas d'encoche. Le bord antérieur de la voûte sus-oculaire est anguleux.
La crevette cardon rouge Alpheus glaber (Olivi, 1792) vit habituellement plus profondément sur la vase (avec les langoustines) ; elle est rarement observée en plongée. C'est une espèce rose ou rouge de taille relativement grande (44 mm) dont les pinces ont une forme assez différente (grosse pince robuste, lisse dorsalement et très allongée avec des carènes longitudinales sur toute sa longueur) et le bord antérieur de la voûte sus-oculaire est arrondi.
La crevette pistolet à doigts plats Alpheus platydactylus Coutière, 1897 est une espèce très semblable à Alpheus macrocheles qui vit en profondeur sur la vase entre -100 et -600 m ; elle n'est donc pas visible en principe en plongée standard.
Il convient également de signaler la présence sur les côtes du Levant méditerranéen de plusieurs espèces lessepssiennes du genre Alpheus venant de l'Indo-Pacifique tropical : A. audouini, A. inopinatus, A. migrans et A. rapacida.
Enfin il est utile de mentionner les crevettes à capuchon du genre Athanas dont l'espèce la plus commune sur les côtes de France est Athanas nitescens. Chez ce genre relativement "primitif", les grosses pinces ne sont pas différenciées en pinces claquantes ; les espèces sont un peu plus petites en moyenne que celles dans le genre Alpheus (jusqu'à 15 à 20 mm).

Alimentation

Cette espèce consomme de petits organismes benthiques* libres (larves* d'invertébrés, vers polychètes, petits crustacés etc.) ou fixés. Les proies sont recherchées et saisies à l'aide des deuxièmes pinces. Cette espèce est probablement capable d'assommer avec sa grosse pince claquante les petits animaux (poissons, crevettes, amphipodes) dont elle peut se nourrir.

Reproduction - Multiplication

Il y a peu d'études sur la reproduction de cette espèce. Ces crevettes semblent vivre en couple, deux individus du même sexe ayant tendance à se combattre s'ils se retrouvent dans la même cachette. Il est possible que l'accouplement se fasse de la même façon que chez les crevettes à capuchon du genre Athanas, à savoir les deux partenaires se mettent en croix ventre à ventre. Les femelles peuvent être ovigères* entre 12 et 17 mm. Les œufs donnent naissance à une larve* zoé* planctonique ; plusieurs stades zoé se succèdent, puis la métamorphose donne une post-larve qui est le prélude au premier juvénile benthique*. La phase larvaire complète durerait environ 2 à 3 mois en Méditerranée.

Vie associée

Cette espèce peut se rencontrer sous des concrétions d'algues calcaires (Lithothamnion, Mesophyllum lichenoides...), dans des éponges (Geodia spp., Sarcotragus muscarum), et dans les terriers de la crevette fouisseuse Upogebia mediterranea en même temps que la bonellie verte Bonellia viridis ou le siponcle Phascolosoma granulatum.
Différents poissons de fond comme le pageot commun Pagellus erythrinus, le serran Serranus atricauda ou le corb Sciaena umbra sont des prédateurs connus de la crevette-pistolet à pattes épineuses. Des céphalopodes et des gros crustacés (crabes, langoustes, homards, pagures...) peuvent sans doute également s'en prendre à cette espèce.

Divers biologie

Dans la journée, les animaux se cachent dans les anfractuosités ou sous les blocs rocheux ; ils sont territoriaux et ne sortent que la nuit pendant les périodes assez courtes. Ces crevettes sont assez "lourdes" et leurs grosses pinces les handicapent pour nager. De ce fait, elles marchent sur le fond pour se déplacer, un peu à la manière des homards. Leurs grandes pinces leur servent à la défense (si un prédateur est à proximité), au déplacement des matériaux obstruant leur repaire, et à la chasse des proies.
Le mécanisme du claquement de la pince chez les crevettes pistolet a été étudié à la fin du 20ème siècle : une dent du doigt mobile est claquée dans une dépression ou une cavité ronde et profonde du doigt fixe, chassant l'eau emprisonnée dans la cavité vers l'avant par une sorte de canal. De nombreuses espèces du genre Alpheus possèdent sur la grosse pince des disques adhésifs sur le doigt mobile et sur la paume, disques qui se "collent" en se juxtaposant (quand la pince est largement ouverte), et augmentent ainsi la résistance qui doit être rompue afin de permettre le mouvement de fermeture de la pince, et donc le claquement.
Chez cette espèce comme chez les autres crevettes-clap, la grosse pince n'est pas latéralisée et peut se trouver aussi bien à droite qu'à gauche. Si une grosse pince est amputée, la petite pince se transforme en grosse pince tandis qu'une petite pince se régénère sur l'emplacement de l'ex-grosse pince. C'est sans doute la raison pour laquelle la grosse pince est tantôt à droite, tantôt à gauche.

Origine des noms

Origine du nom français

Crevette-pistolet est lié à l'existence d'une pince claquante.
Alphée est la traduction en français du nom de genre latin.
A pattes épineuses ou dentipède se réfère aux épines sur les pattes de la 3e et 4e paires.
Crevette-pistolet à pattes épineuses est une proposition DORIS.

Origine du nom scientifique

Alpheus : du grec [Alpheiós]- dieu fluvial (fleuve de l'Elide), fils du Titan Océan et de sa sœur Téthys.
denti- = du latin [denticulus] = petite dent et -pes du latin [pes] = patte, pied, membre. Donc à pattes avec une petite dent.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Pleocyemata Pléocyémates

Incubation des œufs sous l'abdomen.

Famille Alpheidae Alphéidés
Genre Alpheus
Espèce dentipes

Nos partenaires