Fucus denté

Fucus serratus | Linnaeus

N° 2015

Atlantique Nord-Est et Nord-Ouest, Manche, mer du Nord

Clé d'identification

Thalle plat et divisé en lames dichotomes
Fronde aux bords nettement dentés
Couleur brun olive à vert-noir
Nervure médiane visible
Cryptes pilifères
Ceinture médiolittorale

Noms

Autres noms communs français

Fucus denticulé ou dentelé, varech denticulé ou denté, varech plat, goémon

Noms communs internationaux

Rockweed, toothed wrack, saw wrach, serrated wrach (GB), Fuco dentado, encina marina dentada (E), Bodelha dentada (P), Sägetand (D), Zaagwier, gezaagde zeeëik, sagtang (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Halidrys serrata (Linnaeus) Stackhouse 1809
Virsodes serratum (Linnaeus) Kuntze 1891

Il existe aussi différentes formes et variantes
Fucus serratus var. latifolius Turner 1809
Fucus serratus var. integer Turner 1809
Fucus serratus var. angustifolius Stackhouse 1816
Fucus serratus var. integerrimus C.Agardh 1820
Fucus serratus var. arcticus J.Agardh 1868
Fucus serratus f. arcticus (J.Agardh) Kjellman 1880
Fucus serratus f. abbreviatus Kjellman 1883
Fucus serratus f. angustus Kjellman 1883
Fucus serratus f. grandifrons Kjellman 1883
Fucus serratus var. lacinatus Greville 1890
Fucus serratus f. elongatus Kjellman 1890
Fucus serratus f. laciniatus Kjellman 1890

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est et Nord-Ouest, Manche, mer du Nord

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

Sa distribution est la suivante : Atlantique Nord-Est, de la Baltique et du Spitzberg au Portugal, mer du Nord, Manche, Atlantique Nord-Ouest, dans le golfe du Saint-Laurent. Il est absent en Méditerranée.

Biotope

Sur l'estran*, le fucus denté se situe au niveau du médiolittoral* et au début de l'infralittoral*, entre les niveaux mi-marée et basse mer de mortes eaux. Trois espèces du fucus se succèdent sur cet étage : en haut, celle du fucus spiralé Fucus spiralis (en-dessous de celle des pelvéties Pelvetia canaliculata), puis celle du fucus vésiculeux Fucus vesiculosus, la plus basse étant celle du fucus denté. Le fucus denté est donc régulièrement tantôt exondé, tantôt immergé, tantôt émergé selon la marée. Sa présence ne dépasse pas 15 m de profondeur.
La ceinture de fucus denté est plus large en mode abrité qu'en mode battu. L'algue a besoin d'un support solide pour se fixer et c'est pourquoi on l'observera de préférence dans les zones rocheuses ou sur des cailloux stables.

Description

Le thalle* est reconnaissable à sa forme plate et peu épaisse, ainsi qu'à sa fronde* aux bords nettement dentés. Une nervure médiane est bien visible. La croissance est apicale*. C'est une algue brune dont le thalle mesure jusqu'à 40 cm de longueur en mode battu et couramment 80 cm en mode abrité, certains individus pouvant atteindre plus d'un mètre de long.
La fronde est de couleur vert noirâtre ou brun-vert et les bords des lames (parties divisées de la fronde) sont en dents de scie. Les lames sont larges d'environ 2 cm et divisées de façon dichotomique*. Elles sont parsemées de petites alvéoles d'où sortent des poils, appellées cryptes pilifères*. Ce ne sont pas des réceptacles* sexuels. Ces cryptes servent à limiter l'évapo-transpiration de l'algue.
La fixation sur un substrat* solide se fait par l'intermédiaire d'un disque adhésif très résistant. Le stipe* est court, de section ronde ou ovale.
On ne peut distinguer les mâles des femelles qu'au moment de la reproduction : les réceptacles* des mâles sont orange alors que ceux des femelles sont verts. Ils sont très plats dans les deux cas.

Espèces ressemblantes

Bien que le fucus denté soit le seul à posséder des bords de lames dentés, on pourrait le confondre avec :
Fucus vesiculosus : le fucus vésiculeux possède des flotteurs réguliers, contrairement au fucus denté, et n'a pas de bords dentés. La ceinture de cette algue se situe juste au-dessus de celle du fucus denté.
Fucus spiralis : le thalle du fucus spiralé est en forme de vrille, comme son nom l'indique. Le bord de la fronde n'est pas denté.

Alimentation

Comme toutes les algues, le fucus denté est un organisme autotrophe* photosynthétique*. L'algue tire son énergie de la lumière solaire, et grâce à l'absorption d'eau, de dioxyde de carbone et des sels minéraux dissous dans l'eau, elle fabrique les matières organiques nécessaires à son développement.

Reproduction - Multiplication

On ne peut distinguer les mâles des femelles qu'au moment de la reproduction grâce à la couleur des réceptacles. Ils sont très plats dans les deux cas.
L'algue peut fructifier tout au long de l'année, mais la période la plus propice se situe à la fin de l'été et à la fin de l'hiver.
Cette espèce est dioïque* : il existe des thalles mâles et des thalles femelles. On voit apparaître aux extrémités des lames des renflements peu épais (ou réceptacles) de couleur différente : jaune orange pour les mâles et verte pour les femelles.
Après libération des gamètes* par les ostioles* des réceptacles, la fécondation a lieu dans l'eau pour donner un œuf ou zygote* qui, après quelques heures, va développer un nouveau thalle à 2n chromosomes (n indique que les 2 chromosomes sont différents). Chaque "couple" d'algue peut engendrer plus de 1 000 000 d'œufs, qui peuvent se disperser dans un rayon de 10 km ; 80 % ne parviennent pas à maturité.
Le cycle de reproduction est de type monogénétique* diploïde* : une seule génération à 2n chromosomes par période de reproduction.
La fusion des gamètes procède d'une oogamie* : les carpogones* (gamètes femelles) sont immobiles, les spermaties* (gamètes mâles) flagellés sont mobiles et sont attirés par les phéromones émises par les carpogones, ces molécules chimiques sont appelées fucoserratènes.
Au printemps et à l'automne, le fucus denté est très souvent gluant, ce qui marque la période de reproduction. On observe aussi à cette période de jeunes pousses de fucus denté.

Vie associée

Cette algue est connue pour abriter une grande variété d'algues épiphytes*. Plus de 90 espèces ont été recensées, en particulier les algues Rhodymenia palmata, et Elachista fucicola. Elle abrite aussi tout une microfaune, comme les gastéropodes Lacuna pallidula, Littorina mariae, l'amphipode Amphithoe rubricata, les isopodes Idotea granulosa et Idotea balthica et bien d'autres espèces.

Informations complémentaires

Le fucus denté est coupé à marée basse. C'est une des espèces les plus récoltées pour des utilisations humaines. Elle est utilisée en pharmacologie, dans l'industrie agroalimentaire pour les farines animales ou encore pour l'extraction des alginates d'où seront tirés des gélifiants, des émulsifiants et des stabilisants de produits industriels comme les encres ou les peintures.
Le fucus denté est utilisé dans certains pays comme l'Irlande mais aussi en France pour la production de cosmétique et en thalassothérapie.
En Ecosse, en Irlande et en Bretagne, cette algue est récoltée par ramassage hivernal des laisses de mer pour être utilisées comme engrais par l'agriculture.
C'est une espèce pérenne* qui peut vivre entre 3 et 5 ans.

Origine des noms

Origine du nom français

Fucus denté est la traduction directe du nom scientifique.
Varech et goémon sont des mots d'origine bretonne qui désignent indifféremment plusieurs espèces d'algues de la famille des Fucacées, émergées à marée basse, et qui sont utilisées comme engrais pour les cultures.
denté : en rapport avec l'aspect en dent de scie des marges des lames.

Origine du nom scientifique

Fucus : du latin [fucus] ou du grec [phyco] = teinte rouge extraite des algues, puis par extension = algue, plante marine,
serratus : du latin [serra] = scie.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Ochrophyta Ochrophytes ou Hétérokontes, ou Straménopiles: présence d'un stade unicellulaire à 2 flagelles, un lisse et un à poils tubulaires.
Classe Phaeophyceae Phéophycées Algues brunes.
Ordre Fucales Fucales
Famille Fucaceae Fucacées
Genre Fucus
Espèce serratus

Nos partenaires