Etoile à mailles rouges

Fromia monilis | (Perrier, 1869)

N° 592

Indo-Pacifique

Clé d'identification

Disque central rouge
Plaques beiges bien alignées sur les bras
Bras bicolores : beiges et rouges au bout

Noms

Noms communs internationaux

Red mesh starfish, necklace sea star (GB), Roter Maschen-Seestern, Perl-Seestern (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Scytaster monilis Perrier, 1869

Distribution géographique

Indo-Pacifique

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Cette espèce se rencontre dans l'ouest du Pacifique tropical : sud de la mer de Chine, Indonésie, Philippines, nord-est de l’Australie, Papouasie, Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Cette étoile se rencontre surtout sur les tombants, mais fréquente parfois aussi d’autres milieux récifaux, préférentiellement sur substrats* durs.

Description

Fromia monilis est une étoile de mer classique à cinq bras (parfois de 4 à 7), qui peut atteindre une dizaine de centimètres d'envergure.
Le disque central est généralement rouge, mais est souvent plus ou moins couvert et parfois entièrement par de larges plaques squelettiques beiges. Le plus souvent, il a la forme d'un petit disque ou pentagone rouge, avec une plaque madréporique* orangée et des pores sombres (d’où émergent les papules* respiratoires).

Les bras sont plus ou moins régulièrement recouverts de plaques calcaires bien visibles, d’un blanc cassé et de taille variable mais sans relief marqué. Au niveau supéromarginal (crêtes latérales), ces plaques sont plus claires, plus massives et forment généralement un net alignement (assez caractéristique de la famille des Goniastéridées).
Du disque central rayonnent les cinq bras triangulaires et aplatis. Les plaques couleur crème les couvrent presque totalement sur les deux premiers tiers, puis peuvent se raréfier vers la pointe, notamment sur la face supérieure, tout en devenant brusquement du même rouge que le disque central jusqu'à leur extrémité.

Sur la face orale (face côté substrat), les bras sont tout du long creusés d'un sillon d'où émergent les podia*. Chaque sillon est bordé de part et d'autre de deux rangées de courts piquants de couleur crème. L’ensemble des plaques squelettiques est finement et uniformément granuleux.

Espèces ressemblantes

Plusieurs confusions sont possibles :
Fromia nodosa est l’espèce-sœur pour l’océan Indien, répandue des Maldives à la côte est-africaine. Elle est extrêmement ressemblante, mais diffère de F. monilis par la présence de plaques légèrement plus clairsemées et surtout plus proéminentes, en relief marqué, avec une couleur de fond souvent plus orangée (mais variable).

Fromia heffernani est une étoile de mer d'aspect quasi identique à Fromia monilis, mais avec des bras légèrement plus longs et une couleur de fond souvent violette. Cependant, F. monilis a deux rangées de courts piquants de part et d'autre du sillon des bras, alors que C. heffernani n'en a qu'une seule.

Fromia ghardaqana, l'étoile d'Hurghada, est aussi fort semblable à F. monilis. Mais elle n'est présente qu'en mer Rouge et a des plaques claires beaucoup plus clairsemées, non confluentes et donc souvent plus arrondies.

Le genre Fromia contient de nombreuses autres espèces, dont certaines présentes dans l’Indo-Pacifique central. Cependant, chez ces espèces les plaques sont généralement plus homogènes.

Alimentation

Cette étoile de mer dévagine son estomac pour se nourrir. Les sucs gastriques attaquent directement les organismes fixés. La digestion se fait en partie de manière externe. Son alimentation n’est pas encore documentée.

Reproduction - Multiplication

Fromia monilis est à sexes séparés. Les gamètes* mâles et femelles sont lâchés en pleine eau et la fécondation est externe.

Vie associée

Cette étoile de mer est la proie de certains poissons à mâchoire puissante comme des balistes, de quelques mollusques spécialisés (super-famille des Tonnoidés) et de la crevette arlequin Hymenocera picta.

Origine des noms

Origine du nom français

Etoile à mailles rouges fait référence à sa couleur.

Origine du nom scientifique

Fromia : origine inconnue

monilis : du latin collier ou chapelet, référence aux grosses plaques blanches et arrondies qui entourent cette étoile.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Asterozoa Astérozoaires Echinodermes de forme étoilée. Les bras, simples et parfois absents, sont en nombre variable, et contiennent des organes.
Classe Asteroidea Astérides Organismes en forme d’étoile, libres. 5 à 50 bras, squelette réduit, estomac dévaginable. Ce sont les étoiles de mer.
Ordre Valvatida Valvatides Etoiles de mer à 5 bras arrondis et souples. Papules* respiratoires réparties sur la face dorsale.
Famille Goniasteridae Goniastéridés Etoiles pentagonales et aplaties, bras généralement absents
Genre Fromia
Espèce monilis

Nos partenaires