Tourteau pointclos

Cancer irroratus | Say, 1817

N° 1553

Océan Atlantique Nord-Ouest

Clé d'identification

Corps convexe
Carapace aplatie et granuleuse
Carapace munie de 9 lobes de chaque côté de son bord antérieur
Coloration jaunâtre, clairsemée de taches pourpres
Mâle 135 mm, femelle 110 mm

Noms

Autres noms communs français

Crabe commun, crabe commun du golfe (au Québec), crabe tourteau, crabe tourteau-commun, crabe de roche, tourteau poïnclos

Noms communs internationaux

Atlantic rock crab, common rock crab (GB), Granchio (I), Jaiba de roca amarilla (E), Felsenkrabbe (D)

Distribution géographique

Océan Atlantique Nord-Ouest

Zones DORIS : Atlantique Nord-Ouest

Sa présence est commune dans le golfe et l'estuaire du Saint-Laurent. Il est présent sur la côte Atlantique Nord-Ouest et Centre Est : du Labrador jusqu'à la Caroline du Sud et Cuba. La présence en Amérique du Nord est identifiée plus précisément dans l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon, en Gaspésie, à l'île d'Anticosti, aux Iles de la Madeleine, au Nouveau Brunswick, en Nouvelle Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard.

Biotope

Sa présence est commune de la zone intertidale jusque dans la zone des 20 m, elle est signalée jusqu'à des profondeurs pouvant atteindre 575 m. L'habitat du tourteau pointclos va évoluer en fonction de son âge. Juvénile, il préfère les fonds rocheux et graveleux proches de la côte. Il aime se cacher dans les anfractuosités. Adulte, il aura tendance à choisir des fonds plus profonds, plus meubles, voire à s'enfouir dans la vase.

Description

Le tourteau pointclos possède un corps de forme convexe. Il est de couleur jaunâtre et parsemé de nombreuses taches pourpres. La taille maximale du mâle est de 135 mm, celle de la femelle est de 110 mm (largeur de carapace). Certains spécimens peuvent atteindre exceptionnellement 150 mm. Sa carapace est aplatie et finement granuleuse ; elle est cerclée de 9 lobes ou dents marginales de chaque côté de sa partie antérieure. La marge des dents est entière et lisse. Le front de la carapace est constitué de 3 lobes, celui du milieu étant plus grand que les deux autres. Il possède deux fortes pinces, elles sont courtes, granuleuses et non denticulées. Il peut peser jusqu'à 200 g.

Espèces ressemblantes

Cancer borealis, le crabe nordique : c'est un crabe généralement plus gros (en moyenne 175 mm), son dos est de couleur rouge, son ventre est jaune. Sa carapace est plus denticulée, on distingue au centre une forme représentant la lettre H sur le dessus. Atlantique Nord-Ouest (Canada + USA).

Cancer pagurus, le tourteau est un grand crabe dont la carapace ovale de couleur brun orangé mesure jusqu'à 30 centimètres de large (15 cm en moyenne). Le bord de la carapace est festonné en une dizaine de petits lobes. Les doigts des pinces sont noirs. Atlantique européen seulement.

Alimentation

Ses puissantes pinces lui permettent de broyer facilement ses proies. Il s'alimente de mollusques comme le buccin (Buccinum undatum) ou le pétoncle géant (Placopecten magellanicus), d'oursins verts (Strongylocentrotus droebachiensis), de vers et d'étoiles de mers. C'est également un détritivore* qui se nourrit de charognes.

Reproduction - Multiplication

La reproduction du tourteau pointclos se situe en automne à l'issue de la mue des femelles. La carapace de ces dernières est alors encore molle. Lors de la reproduction, le mâle capture la femelle et la garde avec lui. Le mâle protège alors la femelle pendant la période de mue. Les femelles atteignent la maturité sexuelle autour de 57-60 mm, les mâles autour de 70-75 mm. Les femelles pondent des œufs qui seront protégés sous leur abdomen pendant près de 10 mois. Une femelle de 60 mm peut porter 125 000 œufs, alors qu'une femelle de 90 mm peut en porter jusqu'à 500 000. Les œufs éclosent l'été suivant. La ponte et les larves* vont demeurer dans la colonne d'eau du 15 juin au 15 septembre. À partir de septembre, les larves se métamorphoseront en petits crabes et commenceront peu après leur vie benthique. Les juvéniles mesurent alors environ 15 mm. Ils se concentrent principalement à faible profondeur sur des substrats rocheux, dans le but de se protéger de la prédation et du brassage des eaux. Des cas de "pseudohermaphrodisme" ou "imposexe"* (formes intersexuées) sont connus chez cette espèce. Ces cas ne sont pas forcément liés à des agents chimiques.

Vie associée

On retrouve souvent dans un même casier de pêche, la présence d'Homarus americanus, le homard américain. Les deux espèces ayant une attirance prononcée pour la charogne.

Divers biologie

Le tourteau pointclos de petite taille est au menu des divers stades de vie du homard américain Homarus americanus. En zone benthique le goéland argenté (Larus argentatus), la morue franche (Gadus morhua), la tanche-tautogue (Tautogolabrus adspersus), l'hémitriptère atlantique (Hemitripterus americanus), le chaboisseau à dix-huit épines (Myoxocephalus octodecemspinosus), le chaboisseau à épines courtes (Myoxocephalus scorpius), la plie rouge (Pseudopleuronectes americanus), les poissons cobia (Rachycentron canadum), le bar rayé (Morone saxatilis), le rombou ocellé du golfe du Mexique (Ancylopsetta ommata) et le requin gris (Carcharhinus plumbeus) se nourrissent des juvéniles de crabe commun.

Informations complémentaires

La mue des femelles se fait à l'automne au Canada (en août au Massachusetts et en mars en Floride), celle des mâles se fait en hiver. Le processus de durcissement de la carapace peut prendre de 2 à 3 mois avant d'être complété.

Cette espèce est connue à l'état fossile à partir du Miocène en Amérique du Nord.

Réglementation

Le tourteau pointclos porte le nom de crabe commun du golfe au Canada et au Québec. Son exploitation le long de la côte atlantique canadienne est relativement récente. Elle a débuté de façon expérimentale dans le sud du golfe du Saint-Laurent en 1974. Au Québec, le développement de marchés a été plus tardif et la pêche n'a réellement débuté qu'en 1988.

Le Québec dispose d'un plan annuel de gestion. Ce plan vise à contrôler le développement et la protection du potentiel reproducteur des populations de crabe commun du golfe. Le nombre de permis, le nombre de casiers ainsi que la saison de pêche sont limités. Des quotas sont donc établis notamment en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. Une taille minimale légale de 102 mm de largeur de carapace est en vigueur (correspondant à peu près à l'âge de 6 ans). Les femelles sont exclues de la pêche car elles atteignent rarement cette taille. La saison de pêche dirigée débute en juillet et se termine en octobre. La pêche s'effectue à l'aide de casiers. Les restrictions sont basées sur le nombre de casiers par pêcheur (75 à 150 selon les zones géographiques). En 2006, les débarquements totaux de crabe commun au Québec ont atteint 1 916 tonnes.

Origine des noms

Origine du nom français

Dans le Cotentin le nom vernaculaire "poing-clos" évoque une personne accroupie dormant à poings fermés. La carapace festonnée et circulaire évoque une tourte passée au four dans un moule à tarte, d'où son nom de "tourteau". Son autre nom "crabe commun du golfe" vient du fait qu'il est très répandu dans le golfe du Saint-Laurent et dans le golfe du Maine.

Origine du nom scientifique

Cancer : du latin [cancer] = crabe,
irroratus : du latin [irroratus] = humecté de rosée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Brachyura Brachyoures Les brachyoures ont un abdomen réduit replié sous le céphalothorax. Ils sont représentés par les crabes et les araignées de mer.
Famille Cancridae Cancridés
Genre Cancer
Espèce irroratus

Nos partenaires