DORIS  
DORIS   
   
 
 
   
  Votre recherche :
   
   
  Chercher par son nom commun :
 
   
  Chercher directement par tous les mots des fiches :
 
   
  Zone recherchée :
 
France
Eau douce
Atl. Nord-Ouest
Indo-Pacifique
Caraïbes
   
Toutes zones
   
  Fiche Espèce   (N°271)
 
Photos Imprimer cette fiche    
 
 
(N°271)  
Alcyonium glomeratum (Hassal, 1843)
Manche, Atlantique
Alcyon rouge
 
Alcyonides (Coraux mous)
 
 
Doigts de Neptune
Red dead man’s fingers, red sea finger’s (GB), Mano de muerto roja (E), Rote Meerhand (D)
 Critères de reconnaissance
Colonie digitiforme
Couleur rouge brique
Polypes blancs
 Distribution
Manche, Atlantique, des côtes nord-ouest de Grande-Bretagne jusqu'au golfe de Gascogne.
 Biotope
Fonds rocheux (surplombs, entrées de grottes), épaves, plutôt à l’abri de la lumière dans des zones à faible courant entre 10 et 50 m de profondeur.
 Description
Alcyon à nombreuses digitations grêles (10 à 15 mm de diamètre) souvent ramifiées et réunies à la base, assez mou. L’ensemble de la colonie est soutenu par des spicules ou sclérites calcaires. Cœnenchyme* rugueux. La couleur du cortex* est rouge brique à rouge foncé, plus rarement orange pâle, jaune ou entièrement blanc. Les polypes, à 8 tentacules pennés, sont blanc pur et peuvent se rétracter entièrement. La taille de la colonie est en général de 10 à 15 cm, mais peut atteindre 20 cm.
 Espèces ressemblantes
Alcyonium digitatum : digitations plus massives, cœnenchyme doux et lisse. Couleur jaune-orange ou blanc.
 
   
  Colonie d'alcyon rouge  
   
  Alcyon polypes déployés  
   
  Gros plan  
   
  Gros plan sur les polypes  
   
  Alcyon dans son habitat  
   
  Alcyon aux polypes rétractés  
   
  Belle colonie sur un tombant  
   
  Grande colonie rouge brique contractée  
   
 
Colonie bicolore
 
 
 
 Participants
Rédacteur principal  
Philippe LE GRANCHÉ Détail
Correcteur scientifique  
Yves MÜLLER Détail
Responsable régional  
Philippe LE GRANCHÉ Détail
 
     
Création le : 26/05/2008
Dernière modification le 25/05/2014 09:39:00
Les * dans les textes
renvoient au glossaire
 
     
 
 Classification
 
 

Termes scientifiques
(international)

Termes en français Descriptif/ caractéristiques
succinctes du groupe
Embranchement Cnidaria Cnidaires  Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula. 
Classe Anthozoa Anthozoaires  Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle développement). 
Sous-classe Octocorallia / Alcyonaria Octocoralliaires / Alcyonaires  Anthozoaires coloniaux, parfois solitaires. Polypes de petite taille à symétrie radiaire d’ordre 8 (8 tentacules portant 2 rangées de pinnules). Exosquelette calcaire ou spicules calcaires ou fibres organiques. 
Ordre Alcyonacea Alcyonacés  Octocoralliaires dont les polypes sont enfouis dans un coenosarc épais plus ou moins calcifié. Polypes allongés qui restent accolés les uns aux autres en bouquets. Spicules fusiformes et épineux. Ce groupe renferme les alcyons (ou coraux mous), les gorgones, et les coraux vrais. 
Sous-ordre Alcyoniina Alcyoninés / Alcyonides  Coraux mous vrais, ou alcyons. 
Famille Alcyoniidae Alcyonidés 

 

 
Genre Alcyonium     
 
Espèce glomeratum     
 
 
 Origine du nom français
Alcyon, du grec [alkuôn] = octocoralliaire qui vit en colonie de polypes allongés,
rouge : couleur dominante de la colonie.
 Origine du nom scientifique
Alcyonium : écume de la mer employée comme remède. Un zoophyte qui devrait son nom, d'après Dioscoride, à sa ressemblance avec un nid d'Alcyon, oiseau de mer,
glomeratum : du latin [glomero] = mettre en boule, aggloméré, entortillé.
 Alimentation
Carnivore planctonophage. Les tentacules des polypes, munis de cellules urticantes (les cnidocystes), piègent les particules alimentaires du zooplancton.
 Reproduction - Multiplication
Sexuée et asexuée. Les sexes sont séparés. La larve planula* est ciliée.
 Divers biologie
Présence de sclérites calcaires à l’intérieur du cœnenchyme*.

Ces organismes possèdent un hydrosquelette, qui leur permet de se gonfler d’eau.
 Informations complémentaires
La morphologie des sclérites permet de reconnaître l'espèce.
 Références bibliographiques
ADMS (ouvrage collectif), 2001, LA VIE SOUS-MARINE EN BRETAGNE, LES CAHIERS NATURALISTES DE BRETAGNE, ed. Biotope, Mèze, 184p.
Manuel R.L., 1988, BRITISH ANTHOZOA, ed. Linnean Society of London, G.B., 241p.
Weinberg S., 1994, DECOUVRIR L’ATLANTIQUE, LA MANCHE ET LA MER DU NORD, ed. Nathan nature, 384p.
 Liens de références et publications spécifiques sur cette espèce
La page d'Alcyonium glomeratum dans l'Inventaire National du Patrimoine Naturel : INPN
 
Comment citer cette fiche (How to cite this page) :
  LE GRANCHÉ Philippe, MÜLLER Yves,  in : DORIS, 25/5/2014 : Alcyonium glomeratum (Hassal, 1843), http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=271