Crevette nettoyeuse impériale

Zenopontonia rex | (Kemp, 1922)

N° 2091

Mer Rouge, Indo-Pacifique central

Clé d'identification

Corps robuste, large, atteignant 3 cm de longueur
Antennes transformées en palettes rectangulaires
Rostre en lame verticale plate, recourbée vers le bas
Bout des pinces violet
Coloration la plus fréquente : orangée avec le dessus du corps blanc
Commensale de grosses holothuries et gros opisthobranches

Noms

Autres noms communs français
Crevette nettoyeuse impératrice, crevette nettoyeuse roi
Noms communs internationaux
Emperor shrimp, imperial shrimp (GB), Gamberetto imperatore, (I), Gamba emperador, (E), Imperator-Garnele (D), Keizergarnaal (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Periclimenes rex Kemp, 1922
Periclimenes imperator Bruce, 1967

Distribution géographique

Mer Rouge, Indo-Pacifique central

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Zenopontonia rex est présente en mer Rouge, dans l'océan Indien tropical et dans le Pacifique tropical jusqu'à Hawaï. On la retrouve du sud du Japon à l'Australie et la Nouvelle-Calédonie. Dans les zones DORIS, elle est présente à Mayotte, La Réunion, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française.

Biotope

La crevette impératrice ne se rencontre que sur le corps de grosses holothuries et de gros mollusques opisthobranches, de la surface à une quarantaine de mètres de profondeur.

Description

Zenopontonia rex est une crevette au corps, large et robuste, aplati dorso-ventralement et atteignant 3 cm de longueur.
Le flagelle* des antennules et des antennes est très fin et très peu visible. Les antennes sont transformées en palettes rectangulaires prolongeant la tête. Celle-ci est surmontée d'un rostre en lame verticale plate, recourbé vers le bas, portant 17 à 30 minuscules dents et ne dépassant pas les palettes antennaires. Les yeux sont pédonculés*.
Les deux premières paires de pattes sont transformées en pinces, la seconde paire étant beaucoup plus grande que la première. Les doigts des pinces portent de nombreux poils sensitifs courts. Une petite épine est présente de chaque côté du céphalothorax*. Comme chez toutes les crevettes, la queue est en forme d'éventail.

La couleur de fond de la crevette nettoyeuse impériale est rouge orangé à jaune orangé, avec le bout des palettes antennaires et des pinces (P1 et P2) violet et les pattes ambulatoires (P3 à P5) violettes. L'aspect diffère entre le jour et la nuit, ce qui est dû à la dispersion d'un pigment blanc dans les chromatophores* tégumentaires.

  • Le jour, le pigment blanc en pleine expansion recouvre le dos de l'animal en plusieurs endroits. Ces plages blanches peuvent être plus ou moins discontinues ou former une bande médiodorsale continue, élargie au niveau de la moitié antérieure du céphalothorax et des segments abdominaux postérieurs. La queue est souvent entièrement blanche.
  • La nuit, ce pigment est plus ou moins rétracté, laissant alors voir dorsalement un peu de la teinte orangée sous jacente.
Lorsque les animaux sont par paires, le patron général de coloration est le même pour les deux individus. Les femelles ovigères* semblent avoir moins de pigments blancs, ce qui est contraire à la règle générale chez les Caridés.


Il existe aussi une adaptation chromatique à la couleur du substrat*, c'est à dire que la crevette peut changer sa couleur en fonction de celle de son support ou de son environnement. C'est souvent le cas des crevettes sur les grands nudibranches ou certaines holothuries foncées. Dans ce cas, elles prennent une couleur uniforme foncée et le blanc disparaît complètement. Le bout des pinces reste violet.

Espèces ressemblantes

La coloration classique (orange et blanche) permet de ne pas confondre Zenopontonia rex avec une autre crevette.

Avec sa livrée transparente à petits points blancs, Z. rex peut être confondue avec Z. soror. Cependant, Z. soror est plus petite, a des pinces proportionnellement moins longues et ne vit que sur des étoiles de mer.

Alimentation

La crevette impératrice se nourrit de débris organiques présents sur le fond ainsi que des matières fécales et du mucus de son hôte.

Reproduction - Multiplication

C'est une espèce gonochorique*, c'est à dire qu'il y a des individus mâles et des individus femelles. Il existe un dimorphisme* sexuel. En effet les femelles sont plus grosses que les mâles et un peu moins colorées. Les mâles utilisent les deux premières paires de pléopodes* (= pattes nageuses) pour déposer les spermatozoïdes* sur la face ventrale du thorax de la femelle. Les œufs sont gardés sous l'abdomen de la femelle pendant l'incubation. Les larves* ont une vie planctonique*.

Vie associée

La crevette nettoyeuse impériale est une espèce commensale*, vivant sur le corps de grosses holothuries (Stichophus, Bohadschia, Thelenota, Opheodesoma, Synapta) ainsi que de grosses limaces (Pleurobranchus, Hexabranchus, Chromodoris, Dendrodoris, Asteronotus, Ceratosoma, Hypselodoris) et gastéropodes (Cyprea). Elle a également été observée, mais très rarement, sur des étoiles de mer (Echinaster, Gomophia). Cette liste d'hôtes n'est pas exhaustive. Elle joue un rôle de crevette nettoyeuse en se nourrissant des déchets et du mucus de son hôte.

Cette crevette peut être parasitée par un bopyre (crustacé isopode) qui se fixe sous la carapace au niveau des flancs et provoque un gonflement sur la partie latérale du céphalothorax*.

Divers biologie

Cette espèce serait capable de changer de couleur lorsqu'elle change d'hôte. Les crevettes impératrices présentes sur les grosses holothuries (excepté chez les Synaptidés) et les doridiens ont généralement la livrée classique orangée et blanche. Ces crevettes ont par contre souvent la même couleur que leurs hôtes dans le cas de gros opisthobranches (Pleurobranchus, Hexabranchus, Asteronotus) et d'holothuries de la famille des Synaptidés.

Informations complémentaires

Cette crevette vit sur le corps de son hôte, mais jamais sur sa face ventrale. Par exemple, chez les holothuries, elle se positionne sur les flancs et à l'approche d'un plongeur ou d'un danger, elle se réfugie sur le côté opposé pour se cacher.

Au repos, Zenopontonia rex replie le bout de ses pinces sous sa tête, ce qui donne l'impression qu'elle se tient "les mains sur les hanches" (les pinces sous le menton pour être exact).

Cette espèce est souvent en couple sur un même hôte. Il est également possible que 3 crevettes ou plus partagent un même hôte lorsque la taille de celui-ci le permet.

Origine des noms

Origine du nom français

Crevette impériale est la traduction de l'ancien nom scientifique Periclimenes imperator. Ce nom est largement utilisé pour de nombreuses espèces d'autres crevettes Péneidés. Une proposition des auteurs du site DORIS est de rajouter la notion de nettoyeuse, qui caractérise le comportement de cette espèce.

Origine du nom scientifique

Zenopontonia : de Zénon, nom de plusieurs personnages célèbres dans l'antiquité (Zénon de Citium, fondateur du stoïcisme, ou Zénon d'Elée, philosophe de la secte éléatique, maître de Périclès, ou Zénon philosophe épicurien, maître de Cicéron et d'Atticus, c'est également le nom d'un empereur grec) et du latin [pontus] = la mer, la haute mer.

rex : du latin [rex] = roi.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Caridea Caridés Les Caridés sont caractérisés par des pléopodes natatoires. C'est à ce groupe qu'appartiennent une grande partie des espèces de crevettes.
Famille Palaemonidae Palaémonidés Pinces de la seconde paire de pattes beaucoup plus fortes que la première ; carpopodite de la seconde paire de pattes non divisé en articles ; rostre généralement moyennement long avec dents sur le bord dorsal et ventral. Espèces marines littorales ou d'eaux saumâtres.
Genre Zenopontonia
Espèce rex

Nos partenaires