Oursin lance rouge

Stylocidaris affinis | (Philippi, 1845)

N° 93

Méditerranée, Atantique est du golfe de Gascogne au Cap vert, Caraïbes

Clé d'identification

Oursin régulier
Oursin lance de couleur vive
Piquants primaires bruns avec anneaux plus clairs

Noms

Autres noms communs français

Oursin crayon, oursin baguette, oursin porte-lance

Noms communs internationaux

Red lance-urchin (GB), Riccio saetta rosso, riccio matita (I), Erizo lanza rojo (E), Rote Lanzenseeigel (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Cidaris affinis, Philippi, 1845
Cidaris stockesii, Dujardin & Hupé, 1862
Leiocidaris affinis, Dujardin & Hupé, 1862
Leiocidaris stockesii, Dujardin & Hupé, 1862
Dorocidaris papillata, Lambert & Thiéru, 1910

Distribution géographique

Méditerranée, Atantique est du golfe de Gascogne au Cap vert, Caraïbes

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Caraïbes

En Méditerranée, cette espèce se rencontre principalement entre la Provence et l’Italie. Elle semble plus rare dans l’Adriatique, mais elle a été récemment (2010) décrite en Grèce.
Dans l’est de l'océan Atlantique, elle est connue du golfe de Gascogne, jusqu'aux Canaries et aux îles du Cap Vert. Côté ouest, on la rencontre du golfe du Mexique jusqu'à Panama et la Colombie en passant par Cuba et les Antilles.

Biotope

Fonds coralligènes*, substrats durs ou meubles, de 30 à 1000 mètres de profondeur.

Description

Stylocidaris affinis est un oursin régulier, couvert de gros piquants en forme de lances. Le test* de 4 à 5 cm, au contour circulaire est renflé sur la face dorsale. Les plaques ambulacraires* possèdent une paire de pores. Chaque plaque interambulacraire possède un unique piquant primaire, un peu plus long que le diamètre du test. Les gros piquants primaires sont coniques, rugueux, de couleur brune avec des anneaux de couleur plus claire. Ils sont entourés à leur base de piquants secondaires très courts et rougeâtres.
Le périprocte* (ouverture du test pour l’anus) se localise sur la face aborale* à l’opposé de la bouche. Il est rond ou pentagonal, et recouvert de plus de cinq plaques. Le péristome* (ouverture du test pour la bouche) est très large.
L’appareil apical entoure le périprocte* et se situe au milieu de la face aborale. Il est formé de quatre plaques génitales (plus la plaque madréporique*), et de cinq petites plaques ocellaires. Les pores génitaux sont au nombre de cinq, situés sur les plaques génitales.

Espèces ressemblantes

On peut facilement confondre Stylocidaris affinis avec Cidaris cidaris, de couleur moins vive, et dont les piquants primaires ont une longueur qui atteint presque le double du diamètre du test. De plus, ces piquants sont de couleur uniforme et ne présentent pas les anneaux plus clairs comme ceux de Stylocidaris affinis.

Alimentation

Animal herbivore.

Reproduction - Multiplication

La reproduction est sexuée, avec émission libre des gamètes dans l’eau. Elle a lieu une fois l’an entre mai et la fin de l'été selon les régions. La larve a un développement planctonique d'une durée supérieure à trois semaines.

Vie associée

Les piquants les plus anciens sont souvent recouverts d'épibiontes* (bryozoaires, éponges, etc) qui cachent un caractère distinctif de l'espèce, les bandes claires et foncées.

Divers biologie

Animal assez rare.

Origine des noms

Origine du nom français

Les piquants évoquent la forme d’une lance.

Origine du nom scientifique

Stylocidaris : du latin [stilus] = tige, stylet pour écrire (référence aux piquants en forme de lance) et du grec [kidaris] = nom donné au turban ou diadème porté par les rois Perses.

affinis : du latin [adfinis] = voisin, parent, utilisé pour "semblable".
C'est un animal qui ressemble à un diadème couvert de pointes.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Echinozoa Echinozoaires Echinodermes non étoilés de forme globuleuse ou allongée. Ce groupe renferme les oursins et les concombres de mer.
Classe Echinoidea Echinides Ce sont les oursins. Forme globuleuse ou hémisphérique, squelette qui porte des piquants mobiles, des pédicellaires et des pieds ambulacraires. Pouvoir de régénération limité.
Sous-classe Perischoechinoidea Périschoéchinoïdes
Ordre Cidaroida Cidaroïdes Oursins-lances : piquants séparés, plaques ambulacraires simples.
Famille Cidaridae Cidaridés Tubercules perforés et non crénulés ; tuberculation uniforme et ambulacres simples.
Genre Stylocidaris
Espèce affinis

Nos partenaires