Serpenton à long nez

Ophisurus serpens | (Linnaeus, 1758)

N° 2939

Méditerranée, Atlantique Est, ouest de l'océan Indien, Australie

Clé d'identification

Corps serpentiforme pouvant atteindre 2,40 m
Couleur généralement brun clair à reflets argentés sur les flancs 
Long museau avec bouche largement fendue jusqu'en arrière de l’œil
Quelques petites taches noires sur le museau
Dépourvu de nageoire caudale

Noms

Autres noms communs français
Serpenton à nez long, anguille des profondeurs, serpent marin
Noms communs internationaux
Snake eel, serpent eel (GB), serpente di mare, coloru de mari, serpa, vipera di mare (I), Culebra de mar, tieso trompudo (E), serp de mar (catalan)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Muraena serpens Linnaeus, 1758
Oxystomus serpens (Linnaeus, 1758)
Sphagebranchus serpens (Linnaeus, 1758)
Echelus oxyrinchus Rafinesque, 1810
Leptorhynchus capensis Smith, 1840
Muraena acutirostris Gronow, 1854

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Est, ouest de l'océan Indien, Australie

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique

Ophisurus serpens se rencontre en Méditerranée (excepté sur la côte égyptienne et libanaise) et en Atlantique Est, du Portugal au Sénégal.
Cette espèce est également décrite sur toutes les côtes africaines atlantiques et indiennes, jusqu'en Afrique du Sud, ainsi qu'en Australie et en Nouvelle Zélande. On peut se poser la question d'une confusion avec une autre espèce proche et sa présence dans cette partie du monde reste à vérifier.

Biotope

Le serpenton à long nez fréquente les fonds sableux ou alluvionnaires de 10 m à 300 m de profondeur, bien au-delà du plateau continental.
Lorsqu'on le rencontre, on n'en voit généralement que la tête et le museau...

Description

Le corps de ce poisson est serpentiforme et peut atteindre 2,40 m pour un diamètre de 5 cm en moyenne. Sa couleur est brun clair à vert olive, avec des reflets souvent argentés sur les flancs. On distingue une petite ponctuation noire, notamment sur le museau et le ventre est plus clair.

Le museau est effilé et pointu avec une mâchoire inférieure, étroite, plus courte que la mâchoire supérieure. La bouche est très largement fendue à l’arrière de l’œil ; les dents sont pointues et généralement visibles.
L’œil rond possède une pupille noire, en amande le jour et bien ronde la nuit.

L'orifice branchial, très réduit, se situe juste en avant des petites nageoires pectorales. La ligne latérale, très marquée, montre de gros pores sensitifs noirs se prolongeant dans la région céphalique pour se rejoindre au niveau de la nuque.
La nageoire dorsale est basse et commence loin derrière la tête, après les nageoires pectorales. La nageoire anale est également très basse. Le serpenton à long nez ne possède pas de nageoire pelvienne et n'a pas de nageoire caudale. L'extrémité du corps est donc nue et dure comme celle d'un serpent.

Les individus jeunes ont un museau moins long que les adultes.

Espèces ressemblantes

Ophichthus ophia (Linnaeus, 1758) : le serpenton tacheté a le nez beaucoup plus court. De couleur claire, il est largement maculé de larges taches sombres. Il semble extrêmement rare en Méditerranée.

Dalophis imberbis (Delaroche, 1809) : le serpenton imberbe a un museau allongé, conique et arrondi au bout. Le dos est gris violacé moucheté et le ventre est plutôt jaunâtre.

Apterichthus caecus (Linnaeus, 1758) : l’anguille-serpent aptère a le museau très pointu et l’œil petit. C'est un poisson qui n'a véritablement aucune nageoire !

Muraenesox cinereus (Forskål, 1775) : Le congre-brochet à dents de sabre se rencontre dans une zone de répartition différente (probablement uniquement sur les côtes les plus orientales de Méditerranée - c'est une espèce d’immigration lessepsienne*).

Facciolella oxyrhyncha (Belloti, 1883) : la sorcière de Facciola montre un œil situé à hauteur de la commissure de la bouche et l'animal possède, contrairement à Ophisurus serpens, une nageoire caudale. Celle-ci est dans la continuité de la dorsale et de l'anale.

Nettastoma melanurum Rafinesque, 1810 : la sorcière à queue noire a un long museau fin et possède une nageoire caudale liée aux dorsale et anale.

Alimentation

Il se nourrit de poissons de taille adaptée à sa gueule et sans doute de crustacés, mais il existe peu d’informations sur le sujet.

Reproduction - Multiplication

La reproduction de cette espèce n'est à ce jour pas connue avec précision. On soupçonne que le frai a lieu lors des mois d'été.

Divers biologie

La narine antérieure en sillon court s'ouvre à mi-chemin entre la pointe du museau et le bord antérieur de l’œil. La narine postérieure, en sillon plus allongé, est protégée par une valve. Elle se trouve à peu près à mi-distance de la narine antérieure et de l’œil.

Les dents caniniformes sont distribuées en différents points de la mâchoire. A l'avant, de grandes dents pointues, courbées vers l'arrière, suivent la forme de la mâchoire, en fer à cheval. A cause de l'allongement du museau durant la croissance, ces dents de devant sont séparées des rangées maxillaires qui vont les suivre sur les côtés. Ces dents maxillaires sont disposées de chaque côté en rangées (1 à 3 selon la taille de l'animal) plus longues sur l'extérieur qu'à l'intérieur. Il s'agit de petites dents aiguës, rondes, nombreuses. Il existe également une rangée médiane, unique, de grosses dents sur le palais, la taille allant en diminuant au fur et à mesure que l'on va vers l'arrière.

C’est un animal sédentaire déjà observé plus d’un mois dans le même trou. Il se loge, en marche arrière, queue la première, dans le sable.

Il chasse ses proies de nuit. On notera que ses yeux ont une pupille en amande en journée et bien ronde en phase nocturne, effet de l'adaptation aux conditions lumineuses différentes.

Les observations de jour sont rares, de par son habitat et la couleur de sa robe.

Informations complémentaires

Ce poisson à chair blanche et fade est bourré de fines arêtes. Il est réputé non comestible.

Origine des noms

Origine du nom français

Serpenton à long nez : la similitude avec les formes des espèces terrestres de serpents est mise en avant, ainsi que son long museau.

Origine du nom scientifique

Ophisurus : du grec [ophi] = serpent ; et [oura] = queue ; donc on peut traduire par "à queue de serpent".
Lacépède, créateur du genre en 1800, évoque d'ailleurs le rapport avec les serpents terrestres puisqu'il parle d'Ophisurus qui "consiste dans la forme déliée du bout de leur queue, dénué de nageoire, ainsi que l’extrémité de la queue des vrais reptiles" (Histoire naturelle des Poissons, vol.2, 1800)

serpens :  du latin qui signifie serpent.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Elopomorpha Elopomorphes La larve leptocéphale* se métamorphose en un individu morphologiquement très différent.
Ordre Anguilliformes Anguilliformes Corps allongé, serpentiforme, nageoires anale et dorsale en continuité avec la caudale, pas de nageoires pelviennes.
Sous-ordre Congroidei Congroïdes
Famille Ophichthidae Ophichthidés
Genre Ophisurus
Espèce serpens

Nos partenaires