Oblade

Oblada melanura | (Linnaeus, 1758)

N° 720

Méditerranée, Atlantique Est

Clé d'identification

Tache noire bordée de blanc, en forme de selle sur le pédoncule caudal
Coloration générale gris argenté
Lignes longitudinales sombres plus ou moins marquées sur les flancs
Bouche oblique orientée vers le haut

Noms

Autres noms communs français

Blade

Noms communs internationaux

Saddled seabream (GB), Oblada (E, NL), Occhiata (I), Brandbrasse (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Sparus melanurus Linnaeus, 1758

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Méditerranée (commune), mer Noire (au sud) ; Atlantique oriental depuis le golfe de Gascogne où elle est rare, à l'Angola, Canaries, Madère, Cap Vert.

Biotope

L'oblade est une espèce grégaire. Elle forme des bancs plus ou moins denses au-dessus de fonds rocheux ou d'herbiers de posidonies. L'adulte se rencontre principalement en pleine eau, à proximité des côtes et généralement depuis la surface et jusqu'à 10 ou 20 m de profondeur. L'oblade fait des incursions sur fonds rocheux et dans les herbiers de posidonies ou de zostères jusqu'à 30 m. En hiver elle va plus au large et descend plus bas.
Les juvéniles fréquentent, en groupes abondants, les zones superficielles rocheuses.

Description

L'oblade est un Sparidé au corps oblong, peu comprimé latéralement. La taille adulte va de 15 à 25 centimètres, exceptionnellement jusqu'à 30 cm.
Le museau est court avec une bouche terminale, oblique, orientée vers le haut. L'œil est grand (le diamètre de l'œil est environ la moitié de la hauteur de la tête).
La couleur générale des adultes est gris bleuâtre argenté, avec partie inférieure et ventre plus clairs. En dessous de la ligne* latérale plus foncée, des lignes longitudinales sont plus ou moins apparentes sur les flancs. Les nageoires ne sont pas colorées. Le caractère distinctif principal est une tache noire en forme de selle, cernée de blanc, sur le pédoncule* caudal. La tache sur le pédoncule caudal est très visible chez le juvénile.
L'oblade présente une seule nageoire dorsale avec à l'avant 11 rayons épineux suivi de 13 à 14 rayons segmentés. La nageoire anale comprend 3 rayons épineux et 12 à 14 rayons segmentés.
On décompte 8 à 10 incisives à bord échancré sur le devant de chaque mâchoire et une rangée de petites dents coniques légèrement recourbées sur les côtés. Cette rangée est doublée intérieurement de petites dents grenues.

Espèces ressemblantes

Oblada melanura est parfois confondue avec le sar commun (Diplodus sargus), mais ce dernier a un corps de forme plus élevée et plus comprimé, un opercule bordé de noir et souvent des rayures transversales.
L'oblade peut aussi être confondue avec le sparaillon africain (Diplodus bellotii) lorsque celui-ci est présent sur la même zone (côte africaine et sud de l'Espagne). Cependant ce dernier a, comme tous les sars, un corps de forme plus élevée et plus comprimé et présente une petite tache noire à l'arrière de la tête.

Alimentation

L'oblade est un poisson omnivore qui se nourrit d'algues et de zooplancton* quand elle est en pleine eau. L'alimentation des adultes comprend divers animaux minuscules parmi lesquels dominent des petits crustacés (copépodes, etc…), mais aussi des larves*, des œufs d'invertébrés et de poissons. C'est aussi un prédateur opportuniste consommant de petits animaux benthiques et des algues lors de ces incursions sur les fonds.
Larves et juvéniles sont omnivores et se nourrissent surtout de zooplancton, comme les adultes. La proportion des proies planctoniques* diminue avec la croissance, au profit des proies benthiques*.
L'activité alimentaire est plus intense en période diurne, au printemps et en été, lorsque l'eau est plus chaude et le plancton abondant.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont généralement séparés, mais certains individus présentent un hermaphrodisme* protogyne* (d'abord femelle, puis mâle).
Ponte et fécondation se font en pleine eau à la fin du printemps, d'avril à juin en Méditerranée. Œufs et larves grégaires sont planctoniques jusqu'à la fin de l'été. Ces jeunes forment alors des groupes importants qui vont gagner les petits fonds côtiers. Les juvéniles de 1 cm sont déjà identifiables grâce à leur tache sur le pédoncule caudal.

Divers biologie

La durée de vie peut être supérieure à 10 ans (exemple de femelle de 11 ans, mesurant 33 cm, prise en Croatie). Le poids des adultes de 25 à 30 cm est un peu supérieur à 300 g. Un poids maximal de 700 à 800 g a été signalé.
L'espèce est relativement craintive mais peut s'approcher pour saisir une proie dans l'environnement remué par le plongeur.

Informations complémentaires

L'oblade est comestible, sa chair molle est assez appréciée. On la trouve rarement sur les marchés en France, mais est régulièrement présente sur les marchés d'Espagne, Sicile, Grèce, Turquie, Egypte, Chypre et Adriatique. Elle fait l'objet d'une pêche semi-industrielle (Adriatique, et Atlantique Est), artisanale et de loisir.

Réglementation

Selon le dernier texte de l'Union Européenne, en date du 21/12/2006, la capture de tout individu de moins de 12 cm est interdite quelle que soit la technique utilisée.

Origine des noms

Origine du nom français

Oblade est la francisation de son nom de genre.

Origine du nom scientifique

Oblada : du latin [oblatum], forme du verbe [offero] = offrir, présenter (dans son premier sens).
L'oblade pourrait donc se traduire par « poisson offert », soit facile à pêcher.
melanura : du grec [melanos] = noir et [oura] = queue, signifiant «queue noire» en référence à la tache noire qui est sur le pédoncule caudal*.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Percoidei Percoïdes Une ou deux nageoires dorsales dont les éléments antérieurs sont des épines aiguës. Nageoires pelviennes avec une épine, rayons mous.
Famille Sparidae Sparidés Une seule dorsale, corps ovale et comprimé, queue fourchue.
Genre Oblada
Espèce melanura

Nos partenaires