Dictyote

Dictyota dichotoma | (Hudson) Lamouroux

N° 614

Atlantique, Méditerranée, mer Noire, mer Rouge, océan Indien

Clé d'identification

Ramification dichotome régulière du thalle
Sommets des rameaux arrondis et bilobés
Reflets bleuâtres durant la phase de multiplication végétative

Noms

Autres noms communs français

Algue fourchue

Noms communs internationaux

Forkweed (GB), Cornicella (I), Alga bifurcada (E, P), Dictyota (E), Gemeine Gabelzunge (D), Gaffelwier (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Ulva dichotoma Hudson 1762

Distribution géographique

Atlantique, Méditerranée, mer Noire, mer Rouge, océan Indien

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique, Atlantique Nord-Ouest

Atlantique Nord-Est de la Scandinavie à la Mauritanie, Atlantique Nord-Ouest , Méditerranée, mer Noire, mer Rouge, océan Indien.

Biotope

Fonds rocheux et substrat de roche de la surface à 30 m de profondeur, exceptionnellement jusqu'à 80 mètres, fréquente sur rochers bien éclairés peu battus de l'étage infralittoral.
Cette algue peut être épiphyte* (fixée sur d'autres algues).

Description

Thalle* aplati en lanières. La ramification est dichotome*. Les rameaux sont de même longueur, vraie dichotomie. Le sommet des rameaux est arrondi. L'algue se fixe au substrat* par des rhizoïdes* qui se terminent par des disques adhésifs. Sa couleur varie du brun au vert et se caractérise par une iridescence bleue durant sa phase de croissance végétative, visible uniquement sous l'eau.
Cette algue peut atteindre 10 à 25 cm de longueur (max. 50 cm) et 5 à 10 mm de largeur sauf pour la variété implexa qui mesure environ 2 mm de large.

Espèces ressemblantes

Il existe plusieurs variétés au sein de Dictyota dichotoma, on trouvera :
Dictyota dichotoma var. dichotoma (Hudson) Lamouroux,

Dictyota dichotoma (Hudson) Lamouroux var. intricata (C. Agardh) Greville = var. implexa (Desfontaines) semblable à D. dichotoma mais le thalle s'amincit brutalement au sommet et les ramules ultimes sont étroits divariqués rappelant Dictyota linearis,

Dictyopteris polypodioides (A.P. De Candolle) J.V. Lamouroux : cette algue possède une pseudo-nervure médiane épaisse et visible qui fait défaut chez Dictyota dichotoma,

Dictyota fasciola (Roth) J.V. Lamouroux = Dilophus fasciola : thalle rubané non transparent à ramification pseudodichotome. Les dichotomies sont plus espacées, les extrémités sont pointues. L'algue a un port fastigié*, plus épais, jamais iridescent ni translucide,

Dictyota spiralis (Montagne) = Dilophus spiralis (Montagne) G. Hamel = Dilophus ligulatus (Kützing) J. Feldmann : thalle proche de Dictyota fasciola, plus large au sommet qu'à la base. Les segments terminaux sont droits arrondis un peu en spatules,

Dilophus ligulatus (Kützing) J. Feldmann,

Dictyota implexa (Desfontaines) J.V. Lamouroux : algue filiforme dichotome divariquée, très étroite, linéaire ou légèrement élargie au sommet (1 mm), de couleur brun jaunâtre, taille de l'algue de 5 à 10 cm,

Cutleria multifida (J.E. Smith) Greville : rappelle Dictyota dichotoma mais le thalle est plus épais et de consistance ferme, cartilagineuse et cassante à l'état frais. La base de fixation est un disque. L'algue se développe au niveau des installations portuaires et dans les stations calmes, à faible profondeur. L'algue peut atteindre 50 à 60 cm de longueur.

Alimentation

Comme toutes les algues, Dictyota dichotoma croît en absorbant les sels minéraux contenus dans l'eau grâce au procédé de la photosynthèse (CO2 + H2O + sels minéraux + lumière = O2 + matière organique).

Reproduction - Multiplication

Cette espèce est dioïque* et se reproduit au travers d'un cycle digénétique isomorphe. La reproduction se situe entre le printemps et l'été. Les organes reproducteurs apparaissent sur le thalle, sous forme de petites taches sombres. Les gamètes femelles et mâles sont réunis en sores*, les gamètes femelles (oosphères) ne sont pas flagellés et immobiles contrairement aux gamètes mâles (anthérozoïdes). Lors de la fécondation, il y a formation d'un zygote (œuf). Celui-ci se développe en un thalle ou une génération sporophytique* portant à maturité des sporocystes qui libèreront des spores. Ces spores se développeront en un gamétophyte* mâle ou femelle. La morphologie du gamétophyte et du sporophyte sont identiques, on parle de génération isomorphe. Le rythme des libérations de gamètes est lié à la révolution lunaire.

Divers biologie

Cette algue est annuelle. Elle est abondante en été, les thalles « disparaissent » en hiver.

Informations complémentaires

L'espèce peut supporter un certain taux de pollution organique.

Origine des noms

Origine du nom français

Algue fourchue, en raison de sa forme ramifiée.

Origine du nom scientifique

Du grec [dictyota] = en forme de filet,
Du latin [dichotoma] = régulièrement découpé (ramification dichotome = 2 rameaux de même longueur).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Ochrophyta Ochrophytes ou Hétérokontes, ou Straménopiles: présence d'un stade unicellulaire à 2 flagelles, un lisse et un à poils tubulaires.
Classe Phaeophyceae Phéophycées Algues brunes.
Ordre Dictyotales Dictyotales Ramification dichotome* (division en deux de façon régulière).
Famille Dictyotaceae Dictyotacées
Genre Dictyota
Espèce dichotoma

Nos partenaires