Dictyonelle à crêtes

Dictyonella incisa | (Schmidt, 1880)

N° 3881

Méditerranée, Atlantique proche

Clé d'identification

Forme massive
Surface lisse et mucilagineuse
Oscules sommitaux
Aspect luisant
Couleur jaune orangé

Noms

Noms communs internationaux

Spugna dictionella (I)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Phakellia incisa Schmidt, 1880
Rhaphidostyla incisa (Schmidt, 1880)
Stylotella incisa (Schmidt, 1880)

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette éponge est présente dans toute la Méditerranée ainsi que dans les archipels de Macaronésie (îles Canaries, Madère, Cap Vert).

Biotope

Cette espèce préfère les zones ombragées : cavités, tombants, surplombs, failles entre 10 et 50 m de profondeur. Elle est également présente dans la biocénose* du détritique côtier.

Description

Cette éponge massive se présente le plus souvent sous une forme globuleuse ou de coussin d'une dizaine de centimètres de diamètre. Elle peut parfois prendre une forme plus encroûtante. Elle est charnue et possède une surface lisse, irrégulière et mucilagineuse*. Des côtes longitudinales ou crêtes et de nombreux conules* sont très souvent visibles. Les oscules*, peu nombreux, sont situés au sommet de l'éponge. Les pores* inhalants* microscopiques criblent l'ectosome* de la colonie. Sa peau est épaisse et d'aspect luisant. Sa couleur va du jaune vif à l'orange clair. Sa consistance est douce au toucher.

Voir la description microscopique dans la rubrique "Divers biologie".

Espèces ressemblantes

Agelas oroides : cortex* plus lisse, forme plus irrégulière avec la présence de lobes.
Acanthella acuta : de couleur et de forme similaires. Sa surface présente un aspect plus déchiré et est hérissée d'épines.

Alimentation

Les éponges sont des animaux filtreurs* qui se nourrissent de microparticules : bactéries, algues unicellulaires, débris organiques, ne dépassant pas en général 3 micromètres. Le courant d'eau nécessaire est créé par le mouvement du flagelle des cellules ciliées spécifiques des éponges : les choanocytes*. Celles-ci captent et digèrent les particules organiques microscopiques et les produits de la digestion sont distribués aux autres cellules de l'organisme. Les déchets non métabolisables sont évacués par des orifices exhalants : les oscules*.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée* ou asexuée*.

  • Sexuée : les gamètes* de cette éponge vivipare* fusionnent et donnent naissance à un œuf qui se divisera pour donner à son tour une larve* ciliée nageuse de type « parenchymella* ». Cette dernière, après une durée de vie très courte (quelques heures), se fixe sur le fond pour se métamorphoser* et donner une nouvelle éponge.
  • Asexuée : par bourgeonnement*, des amas de cellules se forment et se détachent de l'éponge mère pour coloniser d'autres sites.

Les éponges ont une forte capacité de régénération.

Divers biologie

Description microscopique :
Les spicules* mégasclères* sont des styles* assez longs (1200 à 1400 µm) mais peu épais (120 à 150 µm). Ils ont la particularité d'avoir une pointe assez mal formée souvent marquée de rétrécissements abrupts dont l'extrémité est pointue.
Il n'y a pas de spicules micosclères*.

Informations complémentaires

Des récentes études ont permis d'extraire de cette éponge des acides gras furaniques qui ont révélé des propriétés entraînant des sécrétions d'histamine. Cette molécule a un effet répulsif et dissuasif pour d'éventuels prédateurs.

Origine des noms

Origine du nom français

Dictyonelle à crête est une proposition des auteurs du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Dictyonella : du grec [dyktuon] = filet, réseau et [-ella] = suffixe diminutif.

incisa : du latin [incisio] = coupure, entaille. Nom, de sens obscur, donné par le zoologiste allemand Oscar Schmidt (1823-1886).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymula.

Sous-classe Heteroscleromorpha Hétéroscléromorphes
Ordre Bubarida Bubarides
Famille Dictyonellidae Dictyonellidés Eponges d’apparence charnue ; spicules souvent longs et assez peu nombreux, disposés de façon irrégulière ; quantité de spongine importante.
Genre Dictyonella
Espèce incisa

Nos partenaires