Grande claveline

Clavelina lepadiformis | (Müller, 1776)

N° 355

Atlantique, Manche, Méditerranée occidentale

Clé d'identification

Colonies de zoïdes ou individus à tunique transparente
3 anneaux blancs et 2 lignes blanches
Taille individu de 20 à 40 mm
10 à 17 rangs de fentes branchiales

Noms

Autres noms communs français

Claveline, clochette de cristal

Noms communs internationaux

Transparent seasquirt (GB), Clavelina (E, I), Durchscheinende, Seescheide (D)

Distribution géographique

Atlantique, Manche, Méditerranée occidentale

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

L'espèce est largement distribuée des eaux britanniques, de la Norvège à la Méditerranée occidentale.

Biotope

L'animal vit jusqu'à 50 m de profondeur. C'est un des tuniciers les plus communs que l'on rencontre dans les habitats sublittoraux rocheux peu profonds et habituellement sur des parois verticales. On le trouve également sur des pierres, coquilles et algues. Il tolère un éventail important d'expositions à la lumière mais il préfère les emplacements modérément exposés de la zone infralittorale.

Description

Les clavelines sont des animaux coloniaux fixés qui ressemblent à une grappe de clochettes transparentes. Les individus bien que de petite taille (au maximum 4 cm) se remarquent aisément car ils sont groupés et translucides formant ainsi de véritables bouquets jusqu'à plusieurs centaines d'individus.
La taille du bouquet peut s'étendre sur 15 à 20 cm.
Les individus sont réunis par une base commune appelée stolon*.
Chaque animal ou zoïde, en forme de massue à long manche, est gélatineux et transparent, ce qui permet d'en distinguer les organes internes. Ceux-ci comprennent notamment une structure branchiale toujours visible blanche ou jaune formant des côtes ou fentes, qui occupe à peu près la moitié du corps et que longe une gouttière ciliée menant à l'œsophage.
A la base de chaque animal, d'autres éléments internes sont bien visibles par transparence, particulièrement les fèces et les œufs en phase d'incubation (voir les photos). Deux lignes longitudinales, opposées, blanches et bien marquées matérialisent la gouttière ciliée ventrale (qui mène à l'œsophage) et la gouttière dorsale.
Au sommet se trouve le siphon buccal (entrée de l'eau) alors que le siphon cloacal (sortie de l'eau) est latéral est légèrement moins haut. Tous les deux sont cerclés d'une fine ligne blanche, légèrement crénelée (lobes) pour le siphon buccal qui est de nouveau cerclé de blanc un peu plus bas.
Le nombre de fentes branchiales varie de 10 à 17 lignes.

Espèces ressemblantes

Clavelina dellavallei : une partie du zoïde est bleue et les lignes blanches beaucoup plus vaporeuses. 13 à 17 rangs de fentes branchiales.

Clavelina oblonga est une ascidie originaire de l'Atlantique Est (des Bermudes au Brésil), elle a sans doute été amenée aux Açores et en Méditerranée par des bateaux. Elle ressemble beaucoup à C. lepadiformis, avec des lignes et des cercles blancs beaucoup plus discrets et discontinus.

Clavelina nana : de dimension plus faible (10 mm), moins de fentes branchiales (6 à 8 rangs).

Diazona violacea est souvent confondue avec C. lepadiformis, les individus de forme plus cylindrique sont de même taille, les colonies sont plus denses et de couleur vert pâle ou jaune. Les lignes et cercles blancs sont quasiment identiques, mais le siphon cloacal montre souvent 6 lobes et la tunique est légèrement laiteuse. Tous les zoïdes sont réunis sur une base commune gélatineuse.

Alimentation

La claveline se nourrit par filtration de particules organiques en suspension dans l'eau, et de plancton.

Reproduction - Multiplication

Clavelina lepadiformis a un cycle annuel de croissance commençant en janvier, date à laquelle les nouveaux zoïdes se développent à partir des larves s'étant formées en hiver. Arrivée à maturité en fin d'été, la production larvaire s'effectue de juin à septembre, suivie d'une disparition des zoïdes.
L'animal se développe aussi par multiplication asexuée.
Multiplication asexuée :
Les zoïdes sont reliés entre eux par un stolon*. A la fin de l'été, les zoïdes progressivement disparaissent dans le stolon* basal nourricier. Au printemps certains individus se développent par strobilation* ou bourgeonnement. Lorsque le zoïde atteint sa taille adulte la reproduction sexuée entre en jeu.
Reproduction sexuée :
L'animal est vivipare. Il libère les larves préalablement fécondées et incubées dans la tunique (voir sur les photos). Les larves ressemblent à celles des vertébrés et possèdent une corde qui disparaît quand l'animal grandit. La phase larvaire mobile ne dure que quelques heures.

Divers biologie

Les prédateurs des clavelines sont, en autres, des vers plats, notamment ceux du genre Prostheceraeus.

Informations complémentaires

Ces clavelines sont étudiées pour les propriétés cardio-vasculaires d'une substance qu'elles sécrètent : la lépadiformine (travaux de JUGE M., GRIMAUD N., BIARD J.F., SAUVIAT M.P., VERBIST J.F., PETIT J.Y).

Origine des noms

Origine du nom français

Clochette de cristal : à cause de la transparence et la forme de clochette.

Origine du nom scientifique

Clavelina : du latin [clava] = qui a la forme de massue,
lepadiformis : du grec [lepas], anatife, et du latin [-forma] = qui ressemble à une anatife.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Urochordata / Tunicata Urochordés / Tuniciers Chordés marins fixés (ascidies) ou pélagiques (thaliacés), solitaires ou coloniaux. Epaisse tunique cellulosique. Deux siphons, pharynx bien développé, la chorde larvaire régresse chez l'adulte (sauf chez les Appendiculaires).
Classe Ascidiacea Ascidies / Ascidiacés Tuniciers fixés. Solitaires ou coloniaux (seuls capables de bourgeonnement). Chorde uniquement au stade larvaire. Siphon inhalant au sommet, proche du siphon exhalant latéral. Souvent en eau peu profonde.
Ordre Aplousobranchia Aplousobranches Ascidies coloniales.
Famille Clavelinidae Clavelinidés Ascidies pédonculées en forme de petites massues.
Genre Clavelina
Espèce lepadiformis

Nos partenaires