Triton dentelé

Charonia variegata | (Lamarck, 1816)

N° 774

Zone Caraïbe, Méditerranée orientale

Clé d'identification

Grande coquille longue à spire pointue
Spires irrégulières et portant des verrues
Tentacules jaunes rayés de noir

Noms

Autres noms communs français

Conque

Noms communs internationaux

Trumpet snail, West Indian Triton, atlantic trumpet Triton (GB), Atlantisches Tritonshorn (D), Tritón, tritón atlántico (E)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Charonia tritonis variegata

Distribution géographique

Zone Caraïbe, Méditerranée orientale

Zones DORIS : Caraïbes

Le Triton dentelé est présent en Atlantique ouest, de la Caroline du Nord et des Bermudes aux côtes du Brésil. On le rencontre, moins fréquemment, en Atlantique Est (Canaries, Madère, Cap Vert, jusqu'à Sainte Hélène) mais pas en Méditerranée occidentale, alors qu'il est présent en Méditerranée orientale.

Biotope

Il vit sur les fonds de sable, dans les herbiers et dans le récif corallien entre 5 et 20 mètres.

Description

Le triton ou conque possède une grande coquille allongée à spire pointue et elle est bigarrée de teintes allant du crème au brun foncé.
Les spires sont très visibles mais irrégulières et présentant des verrues. Les lèvres de la coquille sont bordées de dents.
Le corps est jaune tacheté de brun rouge, les tentacules sont jaunes rayés de noir.
L'opercule* corné ovoïde est fixé au pied et vient fermer hermétiquement l'entrée de la coquille en cas de danger.

Espèces ressemblantes

En zone ouest atlantique :
Il peut être confondu avec le fasciolaire (Fasciolaria tulipa) qui possède une coquille assez ressemblante quoique plus pointue, et qui vit dans les mêmes biotopes*.
La coquille du fasciolaire, plus lisse, ne présente pas de verrues, ni de dents au niveau des lèvres, le canal siphonal* est plus allongé.
Hors zone Caraïbes :
Charonia tritonis variegata semble être une seule et même sous-espèce du Triton commun, présente à la fois dans les Caraïbes et dans la Méditerranée orientale, alors que Charonia lampas n'est présent que dans la partie occidentale de la Méditerranée. Les deux espèces peuvent être observées dans les îles de l'Atlantique Est (Canaries, Açores).
Dans le domaine Indo-Pacifique :
Selon les auteurs, Charonia variegata de Méditerranée orientale est une sous-espèce (Charonia tritonis variegata) du Triton du Pacifique Charonia tritonis auquel il ressemble énormément, mais de forme encore plus effilée.

Alimentation

C'est un animal carnivore qui chasse de nuit et se nourrit principalement d'échinodermes : étoiles de mer, holothuries, oursins de sable.
Il capture sa proie avec le pied, perce le derme à l'aide de sa radula* et aspire toute la substance interne.
L'ingestion d'une proie peut prendre plusieurs jours.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés et la fécondation est interne.
Après la fécondation, la femelle accroche sur une paroi rocheuse, sous une cavité plus ou moins abritée, une centaine de capsules en forme de gouttes jaunes contenant les larves*.
Nous avons observé qu'une femelle pouvait rester durant toute la couvaison le pied en contact avec sa ponte. Les capsules éclosent au bout de trois à quatre semaines et les larves sont libérées en pleine eau.

Vie associée

La coquille peut être porteuse d'épibiontes* : algues calcaires encroûtantes, éponges perforantes, vers tubicoles.

Informations complémentaires

La conque est utilisée comme instrument de musique à la période du carnaval.
La partie apicale* (extrémité pointue) est coupée, poncée pour être adaptée aux lèvres du musicien qui peut moduler le son en fermant plus ou moins, de la main, l'ouverture de la coquille.

Réglementation

En Guadeloupe, la pêche au Triton est réglementée. La taille minimum des individus capturés doit être de 25 cm.

Origine des noms

Origine du nom français

Triton : du nom d'une divinité marine, souvent représentée avec une conque.
Le nom de conque est lié à son utilisation musicale (conque marine).
Triton dentelé pour le distinguer du Triton de Méditerranée occidentale.

Origine du nom scientifique

Charonia : du nom de Charon, personnage mythologique, qui faisait faire aux âmes des défunts la traversée du Styx, le fleuve des Enfers.
variegata : du latin [variegatus] = tacheté, bigarré, moucheté.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Caenogastropoda Caenogastropodes
Ordre Littorinimorpha Littorinimorphes
Famille Ranellidae Ranellidés

Coquille de forme et de taille variables, de 15 à quelques 500 mm de haut. ouverture ovale, canal siphonal plus ou moins long, mais bien formé. Forte sculpture spiralée, tuberculée, avec de grosses varices. Périostracum souvent épais, garni de soies. Ouverture fermée en haut (pas de sinus anal comme chez les Bursidés). Labre épais, dentelé intérieurement. Callosité columellaire plissée. Lindner 2011:90.

Genre Charonia
Espèce variegata

Nos partenaires