Castagnole

Chromis chromis | (Linnaeus, 1758)

N° 739

Méditerranée, Atlantique Est

Clé d'identification

Livrée adulte de couleur gris foncé à gris vert
Nageoires dorsale, anale et caudale de couleur noire et bleutée
Caudale en forme de « queue d’hirondelle »
Juvéniles de couleur « bleu électrique »
Taille moyenne de 10 à 12 cm

Noms

Autres noms communs français
Castagnole noire, petite castagnole, demoiselle bleue
Noms communs internationaux
Damselfish, blue Damselfish (GB-US), Castagnola, fabretto, guarraciono nero (I), Castañuela, castagnara, negrita, soldado (E), Mönchsfisch, Rabenfisch (D), Zwaluwstaartvis, monnikisvis (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Sparus chromis Linnaeus, 1758
Heliastes chromis (Linnaeus, 1758)
Chromis castanea Cuvier, 1814
Heliastes castanea (Cuvier, 1814)
Chromis mediteranea (Cloquet, 1817)
Chromis niger (Nardo, 1824)

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Chromis chromis est présent en Méditerranée et en Atlantique Est, du Portugal jusqu’au Gabon (archipel du Sao Tomé) et la Guinée (île d’Annobon), en incluant les îles des Açores, de Madère, des Canaries.

Biotope

Chromis chromis est présent entre 0 et 50 m de profondeur. En saison chaude, les castagnoles sont diurnes. Elles vivent en bancs près de la surface et près de la côte en zone rocheuse ou sur les herbiers de posidonie. En saison froide, les bancs s'éloignent du bord pour descendre à des profondeurs où la température ne descend pas au dessous de 12,5-13 °C. Les individus qui subsistent dans les hauts fonds rocheux sont rares.

Description

La taille moyenne de la castagnole est de 10 à 12 cm (maximum 15 cm). La livrée des individus adultes est gris foncé à gris vert sur la tête. Vu de loin Chromis chromis paraît totalement noir.
La partie haute est comprimée latéralement, comme chez les demoiselles des mers chaudes. Le museau court et bombé est terminé par une petite bouche très protractile* qui renferme une fine dentition saillante. Une seule narine de chaque côté de la tête, sous l'œil qui est assez gros.
Sur les flancs, les écailles cténoïdes* sont relativement grosses et très visibles de par leur coloration claire au centre et sombre en bordure. Les écailles forment 6 à 8 lignes longitudinales sur les flancs. La ligne latérale est en deux tronçons décalés.
Les nageoires dorsale et anale sont noires et bleutées, la caudale est noire aux extrémités et transparente au centre. Les pectorales et les ventrales sont incolores ou peu teintées. La caudale de forme fourchue, en "queue d'hirondelle", est très caractéristique.
Les jeunes castagnoles, d'une taille inférieure à 15 mm environ, sont vivement colorées en bleu cobalt (bleu électrique).

Espèces ressemblantes

Aucune espèce similaire n'est recensée sur les côtes françaises. Chromis chromis est le seul représentant des Pomacentridés en Méditerranée. Le genre Chromis est présent dans beaucoup de mers et d'océans du monde. Il comporte plus de 80 espèces. Son nom vernaculaire demoiselle (ou damselfish) correspond à plusieurs familles de poissons de récif.

Sur les côtes est de l'Atlantique tropical et subtropical, quelques espèces très proches sont présentes, Chromis limbata (Valenciennes, 1833) ; Chromis cadenati Whitley, 1951 ; Chromis lubbocki Edwards, 1986 ; Chromis multilineata (Guichenot, 1853).

Alimentation

Chromis chromis est un planctonophage* diurne. Il se nourrit le jour au dessus de l'herbier qui lui sert de refuge la nuit. Sa nourriture est essentiellement composée de zooplancton* et d’œufs de poissons transportés par les courants. Pour capturer leurs proies, les petites castagnoles décrivent des trajectoires saccadées dans l’eau. Chromis chromis est aussi macrophage* et peut se nourrir de petits animaux planctoniques et benthiques* tels que des crustacés, des éponges et des tuniciers.

Reproduction - Multiplication

Durant la période de frai (mois d’été de juin à août) les individus solitaires que l'on observe dans la roche (cavernes et anfractuosités) sont le plus souvent des mâles territoriaux. Ceux-ci s'activent tout d'abord à nettoyer activement une portion plane de roche ou de sable, qu'ils délimitent au centre de leur territoire. Par la suite, ils tentent de capter l'attention d'une femelle. Pour cela, ils s'approchent des bancs de femelles, puis regagnent prestement leur territoire, indiquant ainsi le chemin vers le nid qu'ils ont aménagé. Ce faisant, ils paradent en écartant bien les rayons de leur nageoire caudale, qu'ils utilisent comme un éventail. Après avoir fait le tour du nid, les femelles disposées à frayer finissent par se joindre à un mâle et fixent leurs ovocytes* sur le substrat*. Ceux-ci sont immédiatement fécondés. Une fois le frai accompli, la femelle demeure environ 3 jours auprès du nid. C'est finalement le mâle qui assume durant toute une semaine les soins au frai. Ceci inclut la ventilation des œufs et la garde des œufs qu’il défend férocement contre les prédateurs. Après l'éclosion toutefois, le mâle délaisse sa progéniture.
Les jeunes castagnoles (juvéniles), d'une taille inférieure à 15 mm environ, sont vivement colorées en bleu cobalt (bleu électrique). Elles sont réunies en bancs durant la saison chaude autour des reliefs rocheux. A la fin de l'été, elles ont atteint 3 à 4 cm et au fur et à mesure de leur croissance, la couleur des poissons évolue laissant la composante bleue progressivement s'estomper pour prendre la coloration des adultes.

Vie associée

Il a été découvert voici quelques années à peine que les juvéniles pouvaient s'associer à des anémones de mer vertes Anemonia viridis. En effet, cette espèce d'anémone tend à se nicher à l'intérieur d'anfractuosités de la roche, que fréquentent également les jeunes Chromis chromis, afin de se protéger de leurs prédateurs. C'est ainsi qu’a lieu la rencontre, donnant l'impression qu'il s'agit d'une symbiose active au travers de laquelle les alevins cherchent à se protéger.
En revanche, il est connu depuis longtemps que les alevins de diverses espèces recherchent activement la protection de divers cnidaires, notamment des méduses. Dans le cas des juvéniles des petites castagnoles, cette association est très probablement plus fortuite qu'active.
Les bancs de barbiers Anthias anthias, appelés également « castagnoles rouges » s’associent souvent avec les bancs de Chromis chromis.

Divers biologie

La nageoire dorsale comporte 13 à 14 épines et 8 à 11 rayons mous, la nageoire anale 2 épines et 8 à 12 rayons mous.

Informations complémentaires

Chromis chromis est le type du genre Chromis décrit par Cuvier.

Origine des noms

Origine du nom français

Castagnole : nom féminin provenant du latin [castanea] = châtaigne, probablement en référence à la couleur de ce poisson.

Origine du nom scientifique

Chromis : du grec [chromis], qui était le nom d'un poisson dont Aristote parlait dans son "Histoire des animaux".

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Labroidei Labroïdes Une seule dorsale, dents molariformes formant un puissant appareil masticatoire.
Famille Pomacentridae Pomacentridés
Genre Chromis
Espèce chromis

Nos partenaires