Crabe honteux géant

Calappa calappa | (Linnaeus, 1758)

N° 3707

Indo-Pacifique

Clé d'identification

Carapace ovale, plus large que longue et fortement bombée
Couleur uniformément beige ou, parfois, à taches pourpres
Tubercules sur le front, lignes ondulées en relief à l'arrière
Grosses pinces aplaties
Pinces repliées, s'insèrent parfaitement sous la carapace
Sorte de peigne à dents sur le haut des pinces
2 dents granuleuses sur le front

Noms

Autres noms communs français

Calappe, crabe ouvre-boîte

Noms communs internationaux

Giant box crab, smooth, red-spotted box crab, Darth Vader crab (GB), Granchio scatola (I), Gepunktete Schamkrabbe (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Cancer calappa Linnaeus, 1758
Cancer fornicatus Fabricius, 1781
Cancer cerratonis Curtiss, 1944

Distribution géographique

Indo-Pacifique

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Ce crabe est présent dans l'Indo-Pacifique tropical, depuis les côtes africaines jusqu'aux îles polynésiennes et Hawaï.

Biotope

Il vit sur le sable, près des côtes, entre la surface et 80 m de profondeur, dans les lagons et sur les fonds sableux où son camouflage est efficace. Il s'ensable à grande vitesse au moindre danger et est assez difficile à observer. C'est un animal nocturne.

Description

Le corps (céphalothorax*) de ce crabe est volumineux et fortement bombé. Il peut atteindre au maximum 12 cm de largeur. Sa carapace, de forme ovale et fortement convexe, est plus large que longue. Très rugueuse sur l'avant, elle porte de nombreux tubercules sur le front et, sur l'arrière, des lignes en relief, ondulées, plus ou moins régulières ou pointillées. Le bord postérieur est lisse.
Les grosses pinces portent aussi des tubercules et des lignes saillantes. Très développées, elles sont aplaties latéralement. Au repos, elles se replient sur le corps lui-même, dans l'exacte échancrure de la carapace, donnant ainsi l'impression que le crabe se cache. C'est pourquoi on l'appelle "crabe honteux". Le haut des pinces forme un peigne à grosses dents.
Les pattes dépassent très peu de la protection de la carapace, en ailes sur les côtés.
Le front est marqué par deux dents arrondies, granuleuses à leur base, séparées par une échancrure en "V". Les yeux sont très proches l'un de l'autre.
L'article basal des antennes* est épais. Les antennules* sont presque verticales.
Ce crabe est soit uniformément jaune pâle à orange, soit tacheté de multiples taches pourpres. Chaque arête est soulignée de clair.

Espèces ressemblantes

En Méditerranée et dans le proche Atlantique, Calappa granulata a des tubercules rouges alignés sur la carapace.
Dans l'Atlantique tropical Ouest, Calappa ocellata porte une carapace avec des ocelles clairs sur fond bleu-violet.
Dans l'Indo-Pacifique, on rencontre Calappa hepatica (Linnaeus, 1758) et Calappa flammea (Herbst,1794) qui présentent des taches pourpres allongées. Ces deux espèces étaient répertoriées sous le nom de C. flammea avant 1958. Enfin, Calappa gallus, le crabe honteux rugueux, présente des aspérités marquées, de couleur crème et Calappa philargius, le crabe honteux à lunettes, porte des taches rouge sombre sur les pinces et sur les yeux.

Alimentation

Chez le genre Calappa, il y a une hétérochélie* marquée c'est-à-dire une différence de forme et de fonction des pinces. Une pince coupante sert à découper les coquilles de gastéropodes de façon hélicoïdale et l'autre possède des doigts fins préhensiles. La pince coupante est presque toujours la droite car elle fonctionne mieux de ce côté pour ouvrir les coquilles qui sont la plupart dextres (avec l'ouverture à droite lorsqu'on regarde la coquille de face, l'apex* en haut) ; c'est comme les ouvre-boîtes, plus faciles à utiliser par les droitiers que par les gauchers !
Le crabe coince sa proie entre ses pattes et il utilise ses pinces volumineuses pour ouvrir les coquilles. Les mollusques gastéropodes et les pagures qui y trouvent un abri constituent sa nourriture principale.
Il est particulièrement actif la nuit.

Reproduction - Multiplication

Comme la plupart des crustacés décapodes, le crabe honteux géant est gonochorique* et les sexes sont séparés. Les œufs sont fixés sous l'abdomen de la femelle.
Le développement larvaire* des Calappidés a fait l'objet de très peu d'études, en particulier en milieu tropical. La phase larvaire de Calappa calappa comporte sans doute plusieurs stades zoé*, une mégalope* et un premier stade crabe (juvénile).

Vie associée

Les larves sont les proies des différentes espèces tropicales planctonophages*.
Selon les endroits, les principaux prédateurs des juvéniles et des adultes pourraient être des phoques, des tortues marines, des poissons de fond et des requins comme ceux du genre Mustelus par exemple, des grands crustacés, des céphalopodes et d'autres grands prédateurs benthiques*.
Les parasites et d'éventuelles pathologies sont mal connues.

Informations complémentaires

Le crabe honteux géant est parfois capturé au casier à langoustes ou lors d'opération de pêche mais il constitue une capture accessoire sans grande valeur marchande. Il n'a pas réellement d'intérêt alimentaire.
Il est parfois présenté en aquariophilie marine.
Son hémolymphe* contient des substances anticancéreuses.
Il ne semble pas particulièrement menacé.

Origine des noms

Origine du nom français

Crabe honteux : un nom peu flatteur pour un crabe d'une grande beauté. Mais au regard de sa posture, il semble se cacher la face et donne le sentiment d'avoir honte.

Origine du nom scientifique

Calappa : nom indien de la noix de coco (calapp [Indes], dans Cayeux et Komorn), donné d'abord à un crabe de la mer des Indes, à cause de sa ressemblance avec une demi-noix de coco, repris ensuite comme nom spécifique par Linné, puis comme nom générique par Fabricius.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Brachyura Brachyoures Les brachyoures ont un abdomen réduit replié sous le céphalothorax. Ils sont représentés par les crabes et les araignées de mer.
Famille Calappidae Calappidés Crabes au corps ovalisé, plus large que long. La partie supérieure des pinces forme une crête (extension) assez haute et dentée. La structure des doigts permet le broyage de coquilles, une dent obtuse du doigt mobile correspondant à une molaire sur le bord latéral du doigt fixe.
Genre Calappa
Espèce calappa

Nos partenaires