Labre espagnol

Bodianus rufus | (Linnaeus, 1758)

N° 3134

Atlantique tropical Ouest

Clé d'identification

Corps allongé, élancé et comprimé latéralement
Corps et nageoires, autres que la dorsale, jaune vif
Grande bouche pointue, à lèvres allongées
Cape bleu-violet en eau peu profonde
Cape rouge ou pourpre en eau plus profonde
Anale bordée de la couleur de la cape
Caudale en lyre

Noms

Autres noms communs français

Manicou (Martinique), capitaine de roche (Guadeloupe), capitaine caye, capitaine jaune, pourceau espagnol, banane jaune, pie.

Noms communs internationaux

Spanish hogfish, hog snapper (GB), Vieja colorada, colombiano, loro perro negro (E), Bigodeiro, bodiao, papagaio (P), Spanischer Schweinslippfisch (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Labrus rufus Linnaeus, 1758
Bodianus bodianus Bloch, 1790
Lutjanus verres Bloch, 1791
Sparus falcatus Bloch, 1791
Labrus semiruber Lacepède, 1801
Bodianus blochii Lacepède, 1802
Harpe caeruleoaureus Lacepède, 1802
Bodianus brachyrhynus Miranda Ribeiro, 1918

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest

Zones DORIS : Caraïbes

Son habitat, à l'ouest de l'Atlantique tropical, s'étend du sud de la Floride, des Bahamas et des Bermudes jusqu'au sud du Brésil, ainsi que dans le golfe du Mexique et la mer des Caraïbes.

Biotope

Très commun, il vit sur les fonds rocheux, les récifs coralliens ou entre les branches des gorgones arborescentes, entre 3 et 30 m de profondeur (repéré jusqu'à 70 m).
Une étude au Panama a montré que les juvéniles s'installent souvent auprès des grands coraux Montastraea cavernosa où ils interviennent comme nettoyeurs d'autres poissons.

Description

Le corps du labre espagnol est recouvert de grandes écailles. Il est allongé, élancé et comprimé latéralement, de 25 à 38 cm de longueur (maximum de 40 cm). Sa ligne latérale* est continue, légèrement galbée. Sa bouche, à lèvres épaisses et fortes mâchoires, est pointue et s'ouvre en avant de tout le corps.
Depuis l'œil jusqu'à l'arrière de la nageoire dorsale, ce labre porte une cape bleu-violet en eau peu profonde et rouge ou pourpre s'il est plus profond. Le reste de son corps et les autres nageoires sont jaune vif. Son œil est rouge vif.
La nageoire anale est bordée de la même couleur que la cape et se termine en pointe vers l'arrière ; la nageoire caudale est en forme de lyre ; l'avant de la nageoire dorsale est dentelé car les rayons épineux sont très individualisés.
L'adulte en phase initiale est entièrement rouge. Le juvénile est très semblable aux adultes mais la cape bleue recouvre entièrement la tête du petit poisson et il porte une tache noire à l'avant de la nageoire dorsale.

Espèces ressemblantes

Dans la même aire de répartition, Bodianus pulchellus, le pourceau dos noir, est également jaune et rouge, avec une bande blanche horizontale, s'étendant de la bouche jusqu'au pédoncule caudal. Il est parfois avancé que ces deux espèces peuvent s'hybrider.
Les juvéniles sont éventuellement confondus avec Gramma loreto ou gramma royal, autre poisson bicolore mais chez qui la coloration diffère entre l'avant bleu ou pourpre et l'arrière jaune vif.

Alimentation

Espèce diurne, le labre espagnol se nourrit de crabes, d'oursins et de mollusques qu'il peut broyer grâce à ses dents pharyngiennes* et ses puissantes mâchoires.
Les juvéniles déparasitent de plus gros poissons.

Reproduction - Multiplication

Ce labre vit en harem, un mâle avec une douzaine de femelles plus petites. Il est hermaphrodite* séquentiel, protogyne* (d'abord femelle, puis mâle) et l'inversion sexuelle se fait en une dizaine de jours, quand le poisson atteint 17 cm environ.
Le frai a lieu toute l'année, au crépuscule, par couple distinct : on dit que l'espèce est monandrique. Elle est également ovipare*.
Les œufs sont pélagiques* et le développement des larves* est rapide.

Vie associée

Le labre espagnol se laisse nettoyer par des crevettes (Lysmata grabhami), des gobies, des girelles ou d'autres labres.
Les juvéniles sont nettoyeurs d'autres poissons.

Le sarde jaune (Lutjanus apodus) est un de ses prédateurs.

Divers biologie

La composition des nageoires est de XII épines et 9 à 11 rayons mous pour la dorsale et de III épines et 11 à 13 rayons mous pour l'anale.

Informations complémentaires

Dans certaines régions, le labre espagnol est connu comme pouvant transmettre, si on le mange, une intoxication de type ciguatera*.
Il est peu craintif et on peut facilement l'approcher, même s'il est très actif parmi les coraux.

Réglementation

Ce labre est classé LC, soit Least Concern, dans la liste rouge de l'UICN*, c'est-à-dire dont le statut de conservation est jugé de préoccupation mineure.

Origine des noms

Origine du nom français

Labre espagnol car ses couleurs, jaune et rouge, rappellent celles du drapeau espagnol.
Le nom générique de "pourceau" pour tous les Bodianus vient de leurs canines saillantes.

Origine du nom scientifique

Bodianus : sans doute dérivé de "bodian", nom ancien donné par Lacépède à certaines espèces de poissons du genre serran (par exemple, le Bodian hiatule correspondait au serran chevrette, Serranus cabrilla).
D'autre part, ce nom viendrait du portugais "bodiano" ou "pudiano" = pudeur, en rappel du dos rougissant.
rufus
: du latin [rufus] = rouge, roux.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Labroidei Labroïdes Une seule dorsale, dents molariformes formant un puissant appareil masticatoire.
Famille Labridae Labridés Lèvres épaisses.
Genre Bodianus
Espèce rufus

Nos partenaires