Arche barbue

Barbatia barbata | (Linnaeus, 1758)

N° 2526

Méditerranée et Atlantique proche

Clé d'identification

Coquille recouverte de soies foncées
Equivalve, comprimée latéralement en ovale allongé
Charnière rectiligne, à petites dents imbriquées
Crochets rapprochés
Côtes rayonnantes denses et sillons concentriques
Extérieur brun roux, intérieur blanchâtre

Noms

Noms communs internationaux
Hairy ark, ark clams (GB), Arca barbada, arca pelosa (E)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Arca barbata Linnaeus, 1758vi
Ce nom était encore le nom valide sur CLEMAM en décembre 2010. Le nom Barbatia barbata a donc été confirmé début 2011.

Distribution géographique

Méditerranée et Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

L'arche barbue est présente dans toute la Méditerranée, bien que plus rare en Méditerranée orientale. On la retrouve aussi en Atlantique proche (du Maroc jusqu'au Portugal).

Biotope

C'est une espèce benthique. Les individus adultes vivent fixés par le byssus à la roche, dans le gravier, les herbiers, le coralligène ou les éboulis de roche, le long des côtes. Ils peuvent également s'adapter à la vase des ports.
Les jeunes individus peuvent progresser sur un support lisse.
Ces arches vivent depuis la surface jusqu'à 300 m de profondeur.

Description

L'arche barbue est un bivalve pouvant atteindre 4 à 5 cm de long et dont la coquille est recouverte de soies foncées (de substance cornée). Cette coquille est équivalve, comprimée latéralement en ovale allongé. Elle est aussi légèrement baîllante.
La charnière entre les deux valves est rectiligne, légèrement arquée vers l'intérieur. Elle est agrémentée de nombreuses petites dents transversales. Le bord ventral n'a qu'une étroite échancrure ; la marge interne est lisse. Les crochets rapprochés sont en avant de la charnière, séparés par un plan triangulaire.
Le relief de la coquille est finement côtelé : côtes rayonnantes denses, coupées par des sillons concentriques.
L'extérieur des valves est brun roux, alors que l'intérieur est blanchâtre ou grisâtre, avec parfois des marques brunes ou violettes. Deux empreintes adductrices y sont bien visibles.
Le manteau est ouvert, pourvus d'"yeux" sur les bords.

Espèces ressemblantes

Arca noae Linnaeus, 1758, l'arche de Noé, est une espèce voisine, plus grande (8 à 11 cm), qui ne porte pas de soies.
Arca tetragona Poli 1795, l'arche tétragonale, est plus anguleuse et plus finement sculptée.

Alimentation

C’est un filtreur actif interne : l’eau circule à l’intérieur de son manteau grâce aux innombrables cils situés sur les branchies. Son régime alimentaire est microphage.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont distincts. L’appareil génital est constitué par deux glandes symétriques situées à la partie postérieure de la masse viscérale et pénétrant dans le pied. Ce sont des glandes en tubes très ramifiés. Les larves sont libres et planctoniques.

Vie associée

L'arche barbue a parfois été trouvée en épibionte sur la grande nacre (Pinna nobilis) et sur des récifs artificiels.

Informations complémentaires

La famille des arches est très ancienne. De nombreux fossiles récents de l'arche barbue sont connus tout autour de la Méditerranée et aux Canaries. En particulier en France, certains ont été repérés dans les Alpes Maritimes (Paléolithique ancien) et dans les Bouches-du-Rhône (Néolithique final).
On trouve très fréquemment des coquilles vides, parfois échouées en laisse de plage. Les soies ont alors tendance à disparaître du fait de l'usure du ressac.

Origine des noms

Origine du nom français

Arche : elle appartient à la famille Arcidae, du latin [arca] = en forme de bateau,
barbue : ses valves sont recouvertes de soies foncées.

Origine du nom scientifique

Barbatia et barbata : du latin [barbatus] = barbu.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Bivalvia / Lamellibranchia / Pelecypoda Bivalves / Lamellibranches / Pélécypodes Mollusques aquatiques, filtreurs, au corps comprimé latéralement. Coquille composée de 2 valves articulées disposées de part et d’autre du plan de symétrie. Absence de tête, de pharynx, de radula et de glande salivaire.
Sous-classe Pteriomorphia Ptériomorphes Muscle adducteur postérieur développé, antérieur réduit.
Ordre Arcida Arcides

Charnière taxodonte (aux dents nombreuses). Pas de sinus palléal et pas de nacre.

Famille Arcidae Arcidés Coquille équivalve, ovale à trapézoïdale, souvent costulée, aire cardinale large ; deux impressions musculaires presque semblables. Périostracum souvent couvert de poils.
Genre Barbatia
Espèce barbata

Nos partenaires