3233 messages par Pierre NOËL

29/05/2020 Réponse sur : "algue" en sphère creuse d'eau douce

Bonjour Norbert,

une simple préparation microscopique suffit généralement pour vérifier qu'il s'agit bien d'un nostoc. Pour envisager d'approcher une identification ou identifier l'espèce, il faut pouvoir observer assez précisément les filaments cellulaires et les cellules spéciales (hétérocytes) avec une échelle micrométrique pour faire des mesures assez précise (longueur, largeur). Voir par exemple ce Nostoc microscopicum et ce Nostoc commune.

Pour les techniques basales en microscopie optique, voir ce petit livre assez bien fait : Coupin H., 1897. Ce qu’on peut voir avec un petit microscope. Charles éditeur, Paris: I-VII ; 1-136 ; pl. I-X. Téléchargeable sur Gallica à https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3412153x/f5...


29/05/2020 Réponse sur : Organisme gélatineux en rivière

Bonjour,

après avoir fouiné un peu, je pense que les espèces suivantes de Nostoc se rencontrent habituellement dans les milieux aquatiques dulcicoles (flaques, sources, rivières, lacs et étangs) : Nostoc ellipsosporum, Nostoc gelatinosum, Nostoc parmelioides, Nostoc piscinale, Nostoc pruniforme, Nostoc punctiforme, Nostoc spongiaeforme, Nostoc verrucosum et Nostoc zetterstedtii. Ces espèces sont ± cosmopolites et peuvent donc se rencontrer en France. Leur aspect extérieur est assez diversifié et parfois très caractéristique. En cas de rencontre en plongée (ou en bottes), ce serait intéressant d'associer photos in situ et photos au microscope après échantillonnage d'un mini fragment d'algue [me contacter au besoin par message privé].


29/05/2020 Réponse sur : Eau douce, "algue" mystère

Bonjour,

oui, probablement des Nostocs mais il faudrait pouvoir vérifier au microscope... Happy


29/05/2020 Réponse sur : "algue" en sphère creuse d'eau douce

Bonjour,

très intéressant car de plus en plus rare et généralement témoins d'eaux fraîches et de bonne qualité: çà ressemble effectivement à des nostocs. Pour confirmation, il faudrait pouvoir faire un examen + photos au microscope.

Une bonne demi-douzaine d'espèces sont aquatiques. Voir par exemple le travail suivant : Dieter Mollenhauer , Roland Bengtsson & Eli-Anne Lindstrøm (1999) Macroscopic cyanobacteria of the genus Nostoc: a neglected and endangered constituent of European inland aquatic biodiversity, European Journal of Phycology, 34:4, 349-360, DOI:10.1080/09670269910001736412


28/05/2020 Réponse sur : Est ce que quelqu'un (une)...sait?

Bonjour,

une ponte de chironome, c'est effectivement nettement mieux Happy. Désolé, j'ai dû confondre vitesse et précipitation...


27/05/2020 Réponse sur : Est ce que quelqu'un (une)...sait?

Bonjour,

un chaton d'aulne, de bouleau ou de noisetier?


26/05/2020 Réponse sur : Identification

Bonjour,

une autre option me semble envisageable : DIDIERLAURENT Sylvie, NOËL Pierre in : DORIS, 03/03/2016 : Galathea intermedia Liljeborg, 1851, https://doris.ffessm.fr/ref/specie/2716

Autres avis bienvenus...


01/05/2020 Réponse sur : Quel est cet ermite ?

Bonjour,

j'ai envie de proposer Coenobita rugosus ; voir ce lien. Autres avis bienvenus...


29/04/2020 Réponse sur : Cardisoma guanhumi ?

Bonjour,

oui, probablement Cardisoma carnifex qui "très" présent sur les côtes africaines de l'Océan Indien et aussi à Mayotte, La Réunion, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et en Polynésie (lien).


29/04/2020 Création de sujet : RéseauDORIS : Le rapana veiné (Rapana venosa) en métropole

Bonjour,

Le rapana veiné (Rapana venosa) est un gastéropode de grande taille prédateur de bivalves. Il peut atteindre 18 cm de long et 10 cm de diamètre. Originaire de la Mer de Chine, l’espèce a été introduite dans plusieurs endroits dans le monde. En Europe, elle est connue de Mer Noire (depuis le milieu des années 1940’), en Adriatique (1974) et en Mer du Nord (depuis 2005). En France métropolitaine, une petite population s’est développée à partir de 1998 en Baie de Quiberon.

Ces derniers mois, de plus en plus de spécimens sont signalés dans les environs de La Rochelle. Il est à priori possible de rencontrer maintenant cette espèce un peu n’importe où sur nos côtes de métropole, en particulier dans les baies abritées et les zones ostréicoles, et ce de la côte jusqu’à une 50aine de mètres de profondeur. Si vous l’observez en plongée (ou sur l’estran à très basse mer), merci de le signaler ici...


28/04/2020 Réponse sur : Pouvez-vous m'aider à identifier ce coquillage ?

Bonjour,

pour confirmation, serait-il possible d'avoir une photo du côté interne de la coquille? (*) En effet, il est probable que ce coquillage ne soit pas vivant et originaire du coin. Les poches des touristes véhiculent souvent des souvenirs de vacances. Cette espèce est également connue comme fossile dans la région bordelaise.

(*) En principe, l'intérieur d'une coquille récente devrait être en partie de couleur brun-roux. Autres avis sur ma proposition d'identification bienvenus.


28/04/2020 Réponse sur : Pouvez-vous m'aider à identifier ce coquillage ?

Bonjour,

je pense à une Cardite en petite coupe (Cardita calyculata) ; voir cette autre photo sur DORIS.

NB. Cette espèce discrète mais commune sur nos côtes méditerranéennes mérite une fiche en 'proposé' ?


Nos partenaires