JeuDORIS d'Or Avril 2020

Comment citer cette question :
https://doris.ffessm.fr/Forum/JeuDORIS-d-Or-Avril-2020-46968

Réf : 46968

Vincent MARAN

Vincent MARAN le 25/04/20

Bonjour

Revenons à nos fondamentaux pour les experts, et donc pour chacun aussi : une photo de détail, quoique...

La question est toute simple : que montre ce cliché ?
Le nom d'un organisme sera attendu, en plus d'un comportement, et on se contentera du nom de genre, ce sera déjà bien assez !

Je préfère ne pas en dire davantage dans un premier temps, d'autres informations arriveront en temps voulu.

Ce jeu est permis aux "Experts", comme aux "Amateurs" !

J'attendrai environ 24 h avant d'apporter un éventuel premier commentaire.

Les règles de ce jeu se trouvent en lien ici

Bonnes recherches !

Bien cordialement

Vincent MARAN
Pascal GIRARD
0

Pascal GIRARD le 28/04/20

Un grand bravo à tous les participants, je me suis régalé de voir toutes vos réponses ! Happy

La photo a rejoint la fiche : QUERREC Yann, MÜLLER Yves, GIRARD Pascal in : DORIS, 28/04/2020 : Haminoea navicula (da Costa, 1778), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/2862

@Marina, des haminoés on en voit des centaines à Thau et c'est la 1re fois que l'on a observé ce phénomène. A voir si cela se reproduit. Peut-être un déclencheur chimique au lieu de physique ?

Merci Vincent et vivement le prochain jeu !

Marina PODDUBETSKAIA OSSOKINE
0

Marina PODDUBETSKAIA OSSOKINE le 27/04/20

Oui, ce jeu était difficile.
Si le principe des haminols est connu, la couleur bleue a surpris tout le monde, moi et les spécialistes nommés. J'ai manipulé des Haminoea navicula vivantes beaucoup de fois, sans jamais voir cette couleur bleue. Est-ce dû à une nourriture particulière présente dans l'étang de Thau ? La question reste ouverte en attendant d'autres témoignages photos ou vidéo.

Annie RAMPON
0

Annie RAMPON le 27/04/20

Super, j'arrive juste pour la solution Happy ( je ne l'aurai pas trouvée)... bravo au travail d'équipe, aux propositions originales, à l'humour... prochaine étape, trouver la bestiole à Thau dés que possible,non? j'ai hâte!

Jean-Jacques RIUTORT
0

Jean-Jacques RIUTORT le 27/04/20

Une belle énigme. Bravo aux vainqueurs pour leur perspicacité et leur ténacité.

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 27/04/20

Merci à Vincent et à Pascal.

C'était d'autant moins facile que le cliché utilisé pour la question n'était pas très explicite (Happy) quand on voit ensuite le cliché global. Mais cela n'a aucune importance, c'est toujours un plaisir de se creuser les méninges pour arriver vers une solution (parfois farfelue) mais surtout d'en apprendre encore et encore, qu'on soit sur la bonne voie ou sur une voie de garage.

Mais, pfou ... que c'était dur cette fois !

Et aussi, je languis de pouvoir retourner dans l'étang de Thau !

0

Pascaline Bodilis le 27/04/20

Ce n'est pas comme si j'étais en train de regarder la fiche de l'espèce au moment de répondre !

Bravo aux gagnants et merci à Vincent pour cette intéressante énigme.

Eliot RUIZ
0

Eliot RUIZ le 27/04/20

Je n'avais pas vu la réponse pendant que j'écrivais mon message ! HappyHappy

Eliot RUIZ
0

Eliot RUIZ le 27/04/20

Après quelques recherches dans la littérature, les articles parlent surtout d'Haminoe ou de Chelidonura, mais il est est aussi mentionné que la sécrétion d' "encre" peut aussi être généralisée à quelque autres espèces... Je vais donc tenter ma chance avec le genre Bulla ! Happy

Si la photo a été prise en Méditerranée :

SABOURIN Nadine, HUET Sylvie, QUINTIN Christophe in : DORIS, 24/10/2014 : Bulla ampulla Linnaeus, 1758, https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1240

in : DORIS, 06/05/2018 : Bulla striata Bruguière, 1792, https://doris.ffessm.fr/ref/specie/4275

Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 27/04/20

Nous pouvons considérer que la réponse a été trouvée : il s'agit bien d'une sécrétion de défense d'un Céphalaspide : l'haminoé petite-barque.
Voir la fiche :
QUERREC Yann, MÜLLER Yves, GIRARD Pascal in : DORIS, 31/03/2020 : Haminoea navicula (da Costa, 1778), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/2862

Donc bravo à Christophe, qui avait compris le comportement et avait proposé déjà le bon embranchement, et bravo à Jacques, tenace, qui a trouvé en premier le groupe* et le genre.

* Céphal = tête et aspide = bouclier, d'où l'indice avec Abraracourcix, et il y avait eu un autre indice dans mon message précédent, parce que cet animal vit en milieu sableux-vaseux.

Pour la petite histoire, c'est le doridien actuel de cette fiche, Pascal GIRARD, qui au eu l'occasion de faire ce cliché très original, et qui me l'a soumis pour avis et comme proposition pour le jeu. Très bonne idée à lui et je l'en remercie chaleureusement :-)

S'en est suivi un certain nombre d'échanges avec Marina PODDUBETSKAIA, qui connaît particulièrement bien ce groupe et nous a mis sur la piste de publications en entrant en communication avec les chercheurs Manuel Antonio E. MALAQUIAS et Lucas CERVERA qui ont apporté leurs connaissances et indiqué des publications. Gaël ROCHEFORT a joué un rôle discret et efficace également dans cette opération ! Très grand merci à chacun d'eux également.

Voici les infos de ces publications, que vous pouvez lire sur la fiche de l'haminoé petite-barque :
"Ces mollusques ont également attiré l'attention car, associés au comportement social, ils produisent et secrètent des phéromones* d'alarme (des haminols) lorsqu'ils sont inquiétés. Ces phéromones d'alarme sont probablement biosynthétisées par des glandes cutanées situées sur le bouclier céphalique, les lobes* parapodiaux* et le lobe palléal* postérieur."

Merci à tous pour votre participation, ce jeu n'était pas des plus faciles !

  • Lieu de prise de vue : Etang de Thau (37), 9 m
  • Date de prise de vue : 15/02/2020
  • Nom du photographe : GIRARD Pascal
  • Agrandir l'image
<p>Nous pouvons considérer que la réponse a été trouvée : il s'agit bien d'une sécrétion de défense d'un Céphalaspide : l'haminoé petite-barque<spa...
0

Pascaline Bodilis le 27/04/20

J'étais arrivée à la même conclusion : sécrétion de phéromones par une Haminoe

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 27/04/20

Je suis prêt à toutes les extrémités: cela a t'il un rapport avec l'organe de Hancock des haminoés ?

0

Pascaline Bodilis le 27/04/20

Je tente :Chelidonura hirundinina

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 27/04/20

Allez, une dernière tentative: du mucus ou une extrémité sensorielle (mais je ne vois toujours pas de qui !)

Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 27/04/20

Oui pour Céphalaspide !
Non pour branchie, et il s'agit d'un autre genre... on y est presque.

Pour les murex : OK pour les substances colorées obtenues après traitement, mais pas en substance de défense visible dans le milieu, c'était le sens de ma remarque.

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 27/04/20

Une branchie de céphalaspide de type Aglaja ?

Sinon, pour la pourpre (teinture) issue du Nucella, voir cet article ou celui-ci.

Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 27/04/20

Si pour vous , trouver la solution est devenu une idée fixe,
Sachez qu'on peut avoir dans la tête ce qui supporte Abraracourcix...


Pour Jacques : les substances bleues de ces deux gastéros, je ne suis pas certain qu'on les ai déjà vues comme substances de défense, mais elles sont obtenues après dissection, traitement… ?

Pierre CORBRION
0

Pierre CORBRION le 27/04/20

Le sang bleu d'un ormeau blessé !

Jean-Jacques RIUTORT
0

Jean-Jacques RIUTORT le 26/04/20

Janthina ?

Elles secrètent un liquide bleu en cas de prédation.

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 26/04/20

Je n'ai pas de photo, je me suis contenté de reproduire ce qui est écrit sur la fiche DORIS de pourpre petite pierre ou de murex épineux. Ca fait un peu amateur pour un prétendu expert !

Si on cherche chez les branche en arrière (les opistho), je n'ai pas d'idée. Après les lièvres et les tortues; il y aura le chat auquel je donne ma langue. Trop dur pour moi cette fois-ci.

Courage, soyez forts !

0

Pascaline Bodilis le 26/04/20

Un chiton ?

Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 26/04/20

Jacques, si tu as une photo chez ces espèces, je suis preneur !
Je prendrai le temps de chercher en ligne, mais je ne connaissais pas cette propriété chez les espèces que tu cites.
Sur l'arbre de l'évolution, si je peux me permettre, il faudra laisser tomber les branches situées en avant...
Et laissez tomber les lièvres, vous ne serez même pas aussi bon que la tortue ...

Laurent TOULOUSE
0

Laurent TOULOUSE le 26/04/20

Effectivement Philippe ! Celui.celle qui trouvera une solution originale n'est peut-être pas encore né.e. Si il.elle donne une bonne réponse, bravo ! En tout cas, moi je sèche ou du moins je cale à martyriser mon esprit… Bon, désolé, je sors, je ne suis sûrement pas dans la bonne classe.

Annie RAMPON
0

Annie RAMPON le 26/04/20

ouais, trop bon ces experts, on n' a même plus le temps (je dinais) de proposer Stramonita... :)

Philippe BOURJON
0

Philippe BOURJON le 26/04/20

P....., sont balaises, les futur.e.s "expert.e.s" ! :-))

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 26/04/20

Sans pression aucune, j'échange vélelle et porpite contre murex et pourpre petite pierre. Ces derniers produisent une substance qui vire au bleu par exposition à la lumière. Cette matière est définie comme collante et fileuse chez Nucella lapillus. Cela pourrait correspondre à la photo.

Le comportement serait une défense contre un prédateur.

0

Pascaline Bodilis le 26/04/20

Pas évident. Du coup, je propose Syphonota !

Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 26/04/20

Jacques, ne me met pas la pression, je suis assez bon pour me la mettre tout seul !

Si j'interviens quelques heures avant les 24 heures fatidiques, c'est que je n'ai pas envie que vous me piquiez les jeux de mots que j'avais prévus d'insérer ici !

En effet, comme on a pu le constater, Christophe est toujours le meilleur pour les maux bleus (celui-là, j'y ai pensé très vite quand j'ai vu la réponse de Christophe !).

Donc, pour ce qui est du comportement, et de l'embranchement, c'est bon !
Christophe a déjà marqué des points, mais il en reste encore à prendre...

Comme nous sommes dans un jeu "Expert", j'ai souhaité que l'on aille jusqu'au niveau du genre, et vous le verrez, la réponse est assez originale...

Si la réponse met du temps à arriver, j'ai quelques indices bien vaseux en réserve.

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 26/04/20

Velella velella, ça marche aussi avec Porpita porpita, qui est également bleue.

Il est temps que Vincent revienne mettre de l'ordre dans tout ça, avant qu'on invoque les esprits de tous nos poètes disparus.

Mais néanmoins merci Laurent de m'avoir attribué un point spécial du jury. C'est déjà ça car je ne sais pas pourquoi, mais je sens que mon hypothèse ne collera pas avec la solution.

Annie RAMPON
0

Annie RAMPON le 26/04/20

oui, Jacques, oui Marina, restons dans les paroles de nos illustres et feus chanteurs... on ne les oublie pas, pas possible... je m'égares, soit, je le reconnais, désolée!

Geneviève POIROT
0

Geneviève POIROT le 26/04/20

Ca semble solide.. Allez je tente. Une structure cartilagineuse? genre une partie de squelette..? de poisson cartilagineux...? Pourquoi bleu,...???Je ne sais pas.

Marina PODDUBETSKAIA OSSOKINE
0

Marina PODDUBETSKAIA OSSOKINE le 26/04/20

C'est Gainsbourg qui a fumé sous l'eau ! "Je vois tes volutes bleues me faire parfois venir les larmes aux yeux..."

Laurent TOULOUSE
0

Laurent TOULOUSE le 26/04/20

Alors que je galérais à observer les détails, j'étais un moment assez optimist pour la velele (sur la gauche de la photo: voile, stries et ramifications (?) en transparence), mais j'ai vite abandonné, trop désincarnée…Et pis surtout, que fait-elle au fond alors que les plages sont si tranquilles en ce moment?

Jacques, bravo pour ton explication (et pour l'identification si c'est le cas), moi, j'attribuerais un point spécial du jury dans la catégorie créativité ;-)

Et si au fond, elle n'était que naufragée ? Subissant la prédation d'un organisme gourmand comme une anémone par exemple ? Ca pourrait justifier le "non-détail". Et ce serait l'occasion parfaite pour Vincent de nous faire un point confinement des espèces marines...

Bruno CHANET
0

Bruno CHANET le 26/04/20

@Jacques: Happy Happy Happy

Annie RAMPON
0

Annie RAMPON le 26/04/20

allez, je tente... une petite seiche pas contente d'être dérangée! elle crache...

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 26/04/20

@Bruno: c'était une blague, n'est-ce-pas ? sinon, il y aurait un peu plus que l'étymologie à revoir dans ma proposition.

@Annie: ce n'est pas mort tant qu'on s'en souvient.

Bon, je mets les voiles (de la vélelle) ...

Bruno CHANET
0

Bruno CHANET le 26/04/20

toujours la même fiche... je cite: "Certaines cellules produisent alors des gouttelettes d'huile qui ont pour effet de faire remonter en surface la jeune vélelle." solution ? (je suis sérieux cette fois-ci Happy )

Bruno CHANET
0

Bruno CHANET le 26/04/20

"vélelle (c'est pour ça que le nom de genre suffit: Velella velella) en train mettre bas, c'est-à-dire de vêler, d'où le nom de genre."... étymologie à revoir... cf. fiche

Annie RAMPON
0

Annie RAMPON le 26/04/20

bah, c'est mort pour les "mots bleus" :)

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 26/04/20

Ce qui est troublant, c'est l'indice donné par Vincent: une photo de détail, quoique ... Ces points de suspension sont suspects. Cela suggère que l'organisme en question est tout petit ou que la photo n'est pas un détail et serait donc significative.

En tout cas, il semble qu'il soit bleu, du moins en partie.

Conclusion de l'enquête de voisinage: il s'agit d'une vélelle (c'est pour ça que le nom de genre suffit: Velella velella) en train mettre bas, c'est-à-dire de vêler, d'où le nom de genre.

Maintenant, c'est sûr: le confinement rend fou, rend flou. Je te dirai les mots bleus ...

Annie RAMPON
0

Annie RAMPON le 26/04/20

bonjour,

au début je penchais pour quelque chose comme Noctiluca, mais ce voile bleu assez local semble monter, donc proviendrait du fond....j'sais pas.

Bruno CHANET
0

Bruno CHANET le 26/04/20

Bonjour,

vue la couleur.....zoom sur des schtroumpfs pratiquant l'apnée

Dominique RENERIC
0

Dominique RENERIC le 26/04/20

Cache-cache de Castagnoles juvéniles? (le confinement rend fou!)

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 26/04/20

Je pense à quelque chose de végétal, plutôt une algue brune ou verte, dans une phase spécifique de son évolution printanière.

Bon je n'ai ni le genre ni le comportement mais je pose des jalons avant les prochains indices.

0

Eric Driancourt le 26/04/20

Quelque part entre les phases Strobila et Ephyra de la méduse ?

Christine LEHERQUIER
0

Christine LEHERQUIER le 26/04/20

bonjour,

Un dragon bleu qui se cache pour pondre

Marie-Claude SALLES
0

Marie-Claude SALLES le 26/04/20

Bonjour ! D'accord pour du liquide de lièvre de mer, car le bleu de la photo est rare dans la mer. Mais cela me semble trop facile pour des experts... donc ??

Laurent TOULOUSE
0

Laurent TOULOUSE le 25/04/20

Comme vous, je pensais immédiatement à une émission de quelque chose. Mais à y regarder de plus près au vu de sa propagation dans le milieu, je suis de moins en moins convaincu. Cela me semble plutôt solide que "liquide". De plus, j'ai l’impression d'y voir des canaux, voire des siphons. Donc quelque chose de gélatineux, méduse, éponge, urochordé...?

Comme je n'ai rien d'autre à faire de mes samedis soirs en ce moment, j'ai parcouru quelques fiches DORIS, malheureusement sans succès.

Donc, je propose: reproduction par bourgeonnement d'une toute nouvelle espèce récemment découverte: la clathrine bleue !

0

Pascaline Bodilis le 25/04/20

Je dirais reproduction chez les homards, Homarus gammarus ?

0

Christophe PRADEAU le 25/04/20

Concernant le jet d'encre des aplysies, les "experts" n'apprendront rien mais les autres peuvent aller voir une photo dans les fiches suivantes :
LE BRIS Sylvain, MÜLLER Yves in : DORIS, 28/12/2014 : Dolabella auricularia (Lightfoot, 1786), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/2104

PÊPE Pascale, DIDIERLAURENT Sylvie, PROUZET Anne in : DORIS, 11/04/2020 : Aplysia dactylomela Rang, 1828, https://doris.ffessm.fr/ref/specie/2375
(couleur et aspect ne semblent pas vraiment confirmer ma réponse - mais je n'ai pas mieux à proposer)

Philippe BOURJON
0

Philippe BOURJON le 25/04/20

Un lâcher de quelque chose, cela paraît probable mais je ne sens pas trop les gamètes. Une substance répulsive destinée à éloigner les importuns, le photographe indiscret par exemple ? Quant à l'organisme émetteur, on verra plus tard...

0

Christophe PRADEAU le 25/04/20

Bonjour,
Je vois un nuage de liquide bleu. Je n'ai jamais vu le "vinaigre" que crachent les aplysies pour se défendre mais on l'appelle parfois opaline donc il doit tirer sur le bleu (pourpre dans la fiche d'Aplysia fasciata). Donc : un jet de liquide de défense d'aplysie. Bingo !

Jean-Jacques RIUTORT
0

Jean-Jacques RIUTORT le 25/04/20

Bonjour,

Je suis tenté par la reproduction d'une éponge.

Juste pour la couleur des potentielles gamètes je propose le genre Terpios ou Hymedesmia.

0

Pascaline Bodilis le 25/04/20

Bonjour,

Un Mollusque du genre Glaucus ?

Pierre CORBRION
0

Pierre CORBRION le 25/04/20

Un lâché de gamètes d'une sabelle (Sabella sp.) ? J'ai l'impression d'entrevoir un panache replié en arrière plan.

Nos partenaires