Anémone américaine

Telmatactis cricoides | (Duchassaing, 1850)

N° 1267

Atlantique Ouest et Est subtropical, Méditerranée orientale

Clé d'identification

Anémone de taille moyenne à grande
Tentacules en forme de massue
Coloration hautement variable

Noms

Autres noms communs français

Anémone à massues

Noms communs internationaux

Club-tipped anemone, blunt-tentacled anemone (GB) ; Anemona de mazas (E) ; Keunlenanemone, Americanische Anemone (D) ; Knots-anemoon, knotspunt zee-anemoon (NL).

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Entacmæa cricoides Duchassaing, 1850
Dysactis cricoides (Duchassaing & Michelotti, 1860)
Paractis clavata Duchassaing de Fonbressin & Michelotti, 1860
Telmatactis americana Verrill, 1868
Telmatactis Valle-Flori Gravier, 1916
Phellia pseudoroseni Pax, 1924

Distribution géographique

Atlantique Ouest et Est subtropical, Méditerranée orientale

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Caraïbes

Espèce amphi-atlantique*. On peut l'observer en Atlantique Ouest subtropical : golfe du Mexique, mer des Caraïbes, des Bermudes au Brésil, mais aussi Atlantique Est : Cap Vert, Canaries, Madère au nord, Ascension, Sainte Hélène et côtes ouest-africaines.
Elle est également présente en Méditerranée centrale et orientale (Grèce, Israël).

Biotope

On la retrouve sur les tombants rocheux de 0 à 60 mètres, avec une profondeur moyenne de 20 m.

Description

Telmatactis cricoïdes est une anémone de taille moyenne. Son diamètre peut varier de 10 à 20 cm.
Elle est facilement reconnaissable à la forme en massue de ses tentacules. Les tentacules, au nombre de 20 à 90 pour les gros spécimens, sont répartis en plusieurs cycles, et les plus épais sont situés vers le centre du disque.
On peut constater un fort polychromatisme (jusqu'à 25 variantes de couleur sur un même site), allant du blanc crème au rose et au brun doré.
Il est quelquefois possible de trouver une différence de couleur entre les tentacules et la colonne. En revanche, la couleur de l'anémone ne change pas au cours du temps.

Espèces ressemblantes

En Atlantique, il n'existe pas d'autre anémone à tentacules en forme de massue ; par contre, on peut en rencontrer en Indo-Pacifique (espèces non identifiées).



Telmatactis forskalii (Hemprich & Ehrenberg in Ehrenberg, 1834) se rencontre en Atlantique, du sud de la France à Gibraltar, à Madère, les Açores et les Canaries, et dans toute la Méditerranée. C'est une anémone rougeâtre, nocturne, fréquentant les fonds rocheux, ses tentacules sont pointus et non en massue.

Alimentation

Cette espèce est un prédateur microphage*, zoophage*. Le courant apporte les proies microscopiques du zooplancton* principalement, mais aussi de petites crevettes ou des poissons, qui sont capturés grâce à ses tentacules.
Les tentacules servent également à amener la nourriture à la bouche centrale pour la digestion dans la cavité gastrique. La bouche sert également d'orifice excréteur.

Reproduction - Multiplication

Mode de reproduction sexué par émission de gamètes* dans le milieu.

Vie associée

On peut observer la présence de crustacés comme la crevette de Thor (Thor amboinensis), qui vivent en association dans les tentacules des anémones. Des études ont montré que cette anémone peut être associée avec plus de 90 espèces de crustacés (Wirtz,1996).

Divers biologie

Les anémones du genre Telmatactis ne présentent pas de zooxanthelles* dans leur tentacules.

La longévité de cette espèce peut aller jusqu'à 12 ans.

Informations complémentaires

Bizarrement, les spécimens observés en Atlantique Est (Canaries, Cap Vert) sont deux à trois fois plus grands et plus gros que ceux trouvés aux Antilles. Leur diamètre peut atteindre une quinzaine de centimètres, jusqu'à 30 cm au maximum tout déployé ! Tous les autres caractères sont identiques et il n'y a pas lieu de distinguer deux espèces sur la seule base du développement.

Origine des noms

Origine du nom français

Anémone américaine est le rappel d'un de ses noms scientifiques (T. americana) en raison de l'origine de sa première description.
Anémone à massues, à cause de ses tentacules à bouts renflés.

Origine du nom scientifique

Telmatactis : du grec [telmat] = marais, vase et [actin] = rayon.

cricoides : du grec [kriko-] = anneau ; et suffixe [-oïde] = en forme d'anneau.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Actiniaria Actiniaires Polypes solitaires souvent colorés, en général fixés à un substrat dur par un large disque pédieux. Organismes parfois mobiles.
Sous-ordre Nynantheae Thenaria Nynanthées Thenaria
Famille Isophelliidae Isophelliidés Disque pédieux plat, aconties présentes. Paroi rarement lisse, présque toujours divisé en scapus et capitulum. Scapus souvent bosselé et capitulum lisse. Jusqu'à 12 paires de mésentères complets.
Genre Telmatactis
Espèce cricoides

Nos partenaires