Crénilabre commun

Symphodus melops | (Linnaeus, 1758)

N° 167

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique, Méditerranée

Clé d'identification

Flancs parcourus en position dorsale de trois bandes longitudinales sombres
Tache sombre en haricot derrière l'œil
Tache sombre au milieu du pédoncule caudal
Mâle vivement coloré, à dominante orange rouge bariolé de vert ou de bleu
Femelle plus terne et unie, de couleur brun argenté
20 à 25 centimètres

Noms

Autres noms communs français

Crénilabre melops, roucaou, corlazo, petite vieille

Noms communs internationaux

Corkwing wrasse (GB), Porredana (E), Gewone lipvis (NL), Goldmaid (D), Tordo occhionero (I), Gewone lipvis (NL), Bodiao comun (P), Gronngylt (N)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Labrus melops Linnaeus, 1758
Crenilabrus melops (Linnaeus, 1758)

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Espèce commune de la Norvège à l'Afrique du Nord, fréquente en mer du Nord, Manche et Atlantique, plus rare en Méditerranée.

Biotope

On trouve cette espèce sur les fonds rocheux, dans les herbiers, depuis la surface et les cuvettes de la zone intertidale jusque 30 mètres.

Description

La taille de ce crénilable peut atteindre 20 à 25 centimètres. Sa coloration varie avec l'âge, le sexe, le moment dans l'année et aussi le milieu... Une tache sombre au milieu du pédoncule caudal est très souvent visible. Les flancs sont parcourus en position dorsale de trois bandes longitudinales sombres, parfois interrompues régulièrement. Une tache sombre en haricot derrière l'œil est caractéristique de l'espèce. En période de reproduction, le mâle est vivement coloré, à dominante orange rouge bariolé de vert ou de bleu, la femelle est plus terne et unie, de couleur brun argenté.

Espèces ressemblantes

Symphodus roissali : crénilabre à 5 taches qui est souvent plus marbré.

Alimentation

Cette espèce se nourrit de petits invertébrés fixés, de mollusques, de vers et de crustacés.

Reproduction - Multiplication

En période de reproduction, les femelles matures développent une papille génitale conique d'un bleu sombre.
Cette période s'étend de mars à mai en Méditerranée, de mai à juillet en Atlantique.
Les femelles pondent dans des nids fabriqués par les mâles avec des algues ou des morceaux d'herbes marines dans les zones rocheuses, notamment dans des creux de roches. Ce nid est surveillé.
La fécondation est externe.
Les larves se développent en pleine eau.



La croissance des mâles est plus rapide que celle des femelles.

Divers biologie

Ce poisson territorial peut être observé en petits bancs.



Des cas d'inversions sexuelles ont déjà été observés, il y a alors protogynie* : des individus passent du sexe mâle au sexe femelle.

Origine des noms

Origine du nom français

Petite vieille car cette espèce ressemble à la vieille, mais est plus petite.



Le nom crénilabre provient directement de son ancien nom scientifique : Crenilabrus du latin crena = crénelé, en référence à la forme de l'opercule des crénilabres, et labrum en référence aux grosses lèvres de ces poissons.

Origine du nom scientifique

Symphodus : du grec [symphysis] = jonction naturelle, ensemble et [odont] = dent. Dents fusionnées à chaque mâchoire.



melops : du grec [mél(an)(o)] = noir, noirceur et [ops] = œil, en raison de la tache noire derrière l'œil.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Labroidei Labroïdes Une seule dorsale, dents molariformes formant un puissant appareil masticatoire.
Famille Labridae Labridés Lèvres épaisses.
Genre Symphodus
Espèce melops

Nos partenaires