Idotée à grandes pattes

Stenosoma appendiculatum | (Risso, 1826)

N° 3519

Méditerranée

Clé d'identification

Corps allongé, très aplati, de couleur verte
Aspect dentelé des marges
Pattes longues, égalant la largeur du corps
Deux paires d'antennes dirigées vers l'avant, la 2e plus longue que la 1e
Pléotelson de forme particulière en plume de stylo encre

Noms

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Synisoma appendiculatum (Risso, 1816)
Leptosoma appendiculata Risso, 1826
Leptosoma lanceolata Risso, 1826

Distribution géographique

Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Des observations ont été faites vers le parc naturel de Cabo de Gata en Espagne.
Pour la France, elles concernent le cap d'Antibes (Alpes-Maritimes), le Racou vers Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) et la baie de la Revellata vers Calvi (Corse).

Biotope

On rencontre l'idotée à grandes pattes sur l'herbier de posidonie, dans la strate foliaire, plus fréquemment entre 3 et 15 mètres de profondeur.

Description

Cet isopode possède un corps allongé, très aplati et étroit dont la taille peut atteindre 3 cm de longueur.
Les marges du péréion* sont composées de sept plaques triangulaires coaxiales, ce qui lui donne un aspect dentelé. L'ensemble du corps est de couleur verte et brillante, presque translucide. Il porte de chaque côté des pattes grêles et relativement longues puisqu'elles égalent ou dépassent la largeur du corps.
Le céphalon* (la tête) comporte quatre appendices buccaux et deux petits yeux latéraux. Deux paires d'antennes à l'avant, l'une courte (antennule*), l'autre beaucoup plus longue (antenne*) puisqu'elle peut égaler la longueur du corps. Les deux paires sont dirigées vers l'avant.
Le pléotelson* a une forme particulièrement importante pour sa reconnaissance car il se rétrécit brusquement pour se terminer en forme de pointe, ce qui fait penser à une plume de stylo encre.

Espèces ressemblantes

Des confusions sont possibles avec d'autres espèces de la famille des idotées comme :
Idotea granulosa, l'idotée granuleuse : dont la teinte varie du rouge au vert en passant par le brun, avec un telson* qui se termine par une pointe plus ou moins fine ;
Idotea metallica, l'idotée métallique : dont le corps est bleuté et l'extrémité postérieure est tronquée ;
Idotea balthica, l'idotée de la Baltique : se différencie par un telson tricuspide* ;
Idotea pelagica
, l'idotée pélagique : au corps court et trapu, avec des péréiopodes* très robustes ;
Idotea emarginata, l'idotée échancrée : corps avec des taches claireset extrémité postérieure échancrée du pléotelson;
Idotea linearis, l'idotée linéaire : dont la couleur tend vers le marron ;
Stenosoma lancifer : même telson mais couleur différente allant du brun au marron ;
Synischia hectica, l'idotée étique : de couleur verte également, mais dont le telson est très différent (extrémité concave).

Alimentation

Son alimentation ressemble à celle de la plupart des idotées. Elle préfère cependant les algues épiphytes* aux feuilles de posidonies, elles-mêmes moins digestes.
Son régime semble cependant assez varié : il comprend des micro-algues, comme les diatomées*, et toutes les macro-algues vertes, rouges et brunes. Elle consomme aussi de petits animaux plus énergétiques ainsi que des foraminifères.
D'après l'étude du contenu stomacal d'un petit nombre d'individus, on peut sans risque classer cette idotée parmi les herbivores brouteurs.

Reproduction - Multiplication

La littérature est rare concernant la reproduction de cette espèce. Le mode de reproduction doit cependant être proche de celui des autres idotées : espèce gonochorique*; reproduction sexuée, avec accouplement, tout au long de l'année.

Vie associée

Cette espèce se rencontre presque toujours sur les posidonies.

Origine des noms

Origine du nom français

Idotée à grandes pattes est une proposition du site DORIS : c'est la première caractéristique morphologique que l'on remarque chez cet isopode.

Origine du nom scientifique

Stenosoma : du grec [steno] = étroit et [soma] = fuselage, corps ;
appendiculatum : du latin [appendicula] = petit appendice.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Peracarida Péracarides Les femelles sont dotées d'une cavité d'incubation formée par des expansions lamelleuses des péréiopodes.
Ordre Isopoda Isopodes Corps comprimé dorso-ventralement, première paire d’antennes beaucoup plus petite que la seconde, yeux non pédonculés. 7 paires de pattes de même apparence.
Famille Idoteidae Idotéidés Corps allongé et plat dont les côtés sont presque parallèles. Le pléon, qui comporte trois segments au maximum, peut-être fusionné au telson.
Genre Stenosoma
Espèce appendiculatum

Nos partenaires