Eponge encroûtante bleuâtre

Phorbas tenacior | (Topsent, 1925)

N° 607

Méditerranée

Clé d'identification

Eponge encroûtante de couleur bleutée
Consistance molle
Ostioles regroupés dans des tamis
Gros oscules en position surélevée
Canaux exhalants très visibles sur la surface

Noms

Noms communs internationaux

Bluish encrusting sponge (GB), Spugna incostante blu (I), Esponja encrostante azul (E), Blauer Krustenschwamm (D), Blauwige korstspons (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Anchinoe tenacior Topsent, 1925
Anchinoe coriaceus tenacior Topsent, 1936

Distribution géographique

Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Méditerranée.
Cette éponge a été signalée en Australie, mais sa présence effective y est très douteuse.

Biotope

Phorbas tenacior est une espèce sciaphile*. On la trouve sous des surplombs rocheux, sur des tombants et dans des grottes, jusqu’à 40 m de profondeur. Elle est souvent en concurrence avec d’autres éponges.

Description

Phorbas tenacior est une éponge encroûtante de couleur bleue, très fine et très fragile. Elle peut former de grandes plaques molles, d’une épaisseur de 3 mm maximum, sur le substrat*.
Les pores inhalants sont regroupés et protégés par des sortes de tamis.
Une série de gros canaux, très visibles à la surface de l’éponge, aboutissent à des orifices exhalants (oscules*) dont le diamètre peut atteindre 1 cm. Ces oscules sont situés dans une position surélevée caractéristique.
Les spicules sont des acanthostyles*, des strongyles* et des isochèles*.

Espèces ressemblantes

Il n’y a pas de confusion possible.

Alimentation

Les éponges sont des animaux filtreurs* qui se nourrissent de microparticules : bactéries, algues unicellulaires, débris organiques, ne dépassant en général pas 3 microns. Le courant d’eau nécessaire est créé par le mouvement de cellules ciliées spécifiques des éponges : les choanocytes*.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée ou asexuée.
- Sexuée : par œufs et spermatozoïdes*, aboutissant à la naissance d’une larve* ciliée nageuse qui se fixe rapidement pour donner une nouvelle éponge. Les éponges sont hermaphrodites*, les gamètes* mâles et femelles d’une même éponge ne sont pas expulsés au même moment. Comme toutes les éponges de l’ordre des Poeciloscléridés, Phorbas tenacior est une éponge vivipare*, les embryons sont incubés à l’intérieur de l’éponge mère.
- Asexuée : par bourgeonnement ou bouturage de fragments qui se détachent de l’éponge mère pour se fixer un peu plus loin. Les éponges se reproduisent surtout asexuellement et ont une énorme capacité de régénération.

Vie associée

Phorbas tenacior est la nourriture préférée du nudibranche Platydoris argo.
Les oscules sont parfois colonisés par un cnidaire, le scyphozoaire Nausithoe punctata (voir photos).

Origine des noms

Origine du nom français

Eponge encroûtante bleuâtre : du fait de l’aspect et de la couleur de cette éponge.
On la nomme aussi souvent par son nom scientifique ou son synonyme : Anchinoe tenacior.

Origine du nom scientifique

Phorbas : du grec [Phorbās] = nom de divers personnages de la mythologie grecque (un Phorbas fut un petit fils d'un roi d'Argos, un autre Phorbas délivra les Rhodiens d'un dragon qui ravageait leur île.
tenacior : du latin [tenax] : tenace, dans deux significations principales : « visqueux, gluant », et « qui adhère fortement, serré, compact ». Le suffixe [-ior] renforce le caractère tenace de cet animal. Le nom d’espèce fait allusion à la forte adhérence de cette éponge encroûtante.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Ordre Poecilosclerida Poécilosclérides « Eponges à spicules variés ». Charpente de spicules siliceux (styles ou acanthostyles) renforcée de spongine. Plusieurs types de mégasclères et de microsclères (chèles, sigmas...).
Sous-ordre Myxillina Myxillines
Famille Hymedesmiidae Hymédesmiidés
Genre Phorbas
Espèce tenacior

Nos partenaires