Poisson-lime à taches orange

Oxymonacanthus longirostris | (Bloch & Schneider, 1801)

N° 2180

Indo-Pacifique tropical Ouest

Clé d'identification

Corps comprimé latéralement, ovoïde atteignant 12 cm
Coloration bleu turquoise avec taches orange alignées horizontalement
Museau allongé et pointu
1ère nageoire dorsale réduite à une longue épine jaune
Nageoires pelviennes fusionnées et formant une épine orange, bordée de noir ponctué de blanc

Noms

Autres noms communs français

Poisson-lime à long nez

Noms communs internationaux

Harlequin filefish, longnose filefish, beaked leatherjacket (GB), Pesce lima muso lungo (I), Pez lima narigudo, pez arlequin (E), Orange-Feilenfisch (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Balistes hispidus longirostris Bloch & Schneider, 1801

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Oxymonacanthus longirostris se rencontre de l'Afrique de l'Est au Mozambique dans l'océan Indien, jusqu'aux îles Tonga et Samoa dans le Pacifique tropical Ouest. Du nord au sud, sa distribution va du sud du Japon à l'Australie et la Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Le poisson-lime à taches orange fréquente les lagons et récifs coralliens aux eaux claires, riches en coraux branchus du genre Acropora, de 1 à 35 m de profondeur. Il se tient le plus souvent la tête en bas, en position verticale.

Description

Oxymonacanthus longirostris est un poisson au corps comprimé latéralement, de forme ovoïde et pouvant atteindre 12 cm. Le corps arbore une couleur bleu turquoise avec des taches orange alignées horizontalement. Sur le museau, allongé et pointu, ces taches fusionnent pour former quelques lignes larges. La bouche est petite et terminale. Le pourtour de l'œil, de couleur orange, présente 6 bandes radiantes, blanches et bordées de noir. La première nageoire dorsale, réduite à une longue épine jaune suivie d'une épine très réduite, se situe à la hauteur de l'œil. La deuxième nageoire dorsale (31 à 35 rayons mous), assez longue et transparente, est symétrique de la nageoire anale. La nageoire caudale en forme de pinceau, présente, mais pas systématiquement, une petite tache noire. Enfin, les nageoires pelviennes, fusionnées et formant une épine, ont une couleur orange, bordée de noir ponctué de blanc.
Les écailles, de petite taille, portent une petite aspérité donnant à la peau un aspect de papier de verre ou de lime.

Espèces ressemblantes

Dans son aire de distribution, il n'y a aucune autre espèce qui pourrait être confondue avec Oxymonacanthus longirostris.

Il existe cependant une espèce très proche, O. halli qui se différencie par une taille plus petite (7 cm), un museau plus court, des taches orange sur le museau au lieu de lignes et une tache noire plus large sur la queue. Cette espèce n'est présente qu'en mer Rouge et remplace O. longirostris qui n'apparaît qu'à partir de l'Afrique de l'Est.

Alimentation

Ce poisson se nourrit uniquement des polypes des coraux branchus du genre Acropora.

Reproduction - Multiplication

L'espèce est gonochorique*, c'est-à-dire que les sexes sont séparés. Les couples formés sont monogames. Le mâle repère plusieurs zones propices à la ponte, généralement la base de coraux morts recouverts de touffes d'algues. Après une courte parade pendant laquelle les deux partenaires nagent ensemble, de touffe en touffe, la femelle en choisit une et y enfonce ses œufs sphériques de 0,8 mm, qui sont immédiatement fécondés par le mâle. Le couple abandonne alors le "nid" et retourne sur son territoire. Cette espèce choisirait des algues toxiques pour y déposer ses œufs, ce qui leur offrirait une bonne protection, dispensant les parents de les surveiller.

Vie associée

Cette espèce est étroitement liée aux coraux branchus, principalement du genre Acropora, dont elle se nourrit.

Divers biologie

Contrairement à leurs proches parents les balistes (famille des Balistidés), chez les poissons-limes (famille des Monacanthidés), la première épine dorsale ne peut pas se bloquer en position redressée. La rangée antérieure de la denture à chaque mâchoire montre 6 dents chez les Monacanthidés contre 8 chez les Balistidés, la rangée postérieure 4 contre 6. Les Monacanthidés ont la faculté de changer de couleurs en fonction de l'environnement, pas les Balistidés.

La tache noire présente sur la nageoire caudale semble être absente dans les populations de Mayotte et La Réunion (observations personnelles, voir photos) et peut-être même de celles de tout l'ouest de l'océan Indien.

Informations complémentaires

C'est une espèce territoriale, que l'on rencontre généralement en couple fidèle à l'âge adulte alors que les juvéniles forment de petits groupes.

Origine des noms

Origine du nom français

Poisson-lime fait référence à sa peau râpeuse comme du papier de verre ou une lime.

Origine du nom scientifique

Oxymonacanthus : du grec [oxus] = pointu, en référence à son museau allongé et Monacanthus, genre formé de [monos] = un, unique et [acanthos] = épine, en raison de sa première épine dorsale bien développée et visible. C'est donc un Monacanthus à museau pointu.

longirostris
: du latin [longis] = long, et [rostris] = bec, rostre.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Tetraodontiformes Tétraodontiformes Groupe hétérogène mais absence d'écailles imbriquées, ouvertures branchiales réduites, bouche très peu fendue, pelviennes anormales ou absentes.
Sous-ordre Tetraodontoidei Tétraodontoïdes Mâchoires et dents transformées en "bec de perroquet".
Famille Monacanthidae Monacanthidés Bourses ou Poissons-lime.
Genre Oxymonacanthus
Espèce longirostris

Nos partenaires