Madrépore bouton d'or

Balanophyllia regia | Gosse, 1853

N° 1130

Manche, Atlantique européen et Méditerranée occidentale

Clé d'identification

Petite taille, souvent inférieure à 10 mm de diamètre
Solitaire
Forme circulaire
48 tentacules maximum
Biotope photophile peu profond
Généralement jaune orangé

Noms

Autres noms communs français
Corail solitaire orange
Noms communs internationaux
Gold cup coral, golden star coral, scarlet and gold star coral (GB), Coral duo solitario (E)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Balanophyllia brevis Duncan, 1882
Balanophyllia balearica Lacaze-Duthiers, 1897

Distribution géographique

Manche, Atlantique européen et Méditerranée occidentale

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette espèce se rencontre sur la façade atlantique européenne, de la Manche et l'Irlande au Maroc et aux Canaries, ainsi qu'en Méditerranée occidentale.

Biotope

Le corail bouton d'or est une espèce qui se fixe généralement sur les substrats* rocheux bien éclairés, depuis la surface jusqu'à 25 m de profondeur. On peut aussi le rencontrer dans des grottes superficielles.

Description

Balanophyllia regia est un madrépore solitaire, de forme circulaire et mesurant jusqu'à 14 mm de diamètre pour 15 à 20 mm de hauteur (mais le plus souvent il ne dépasse pas 10 mm de diamètre et de hauteur). Les individus les plus âgés peuvent avoir une forme légèrement ovale.

Le polype* recouvre et masque intégralement le squelette qui n'est pas visible. La couleur de ce polype peut être très variable : verdâtre, jaune, orange plus ou moins vif, ou presque blanc. Le disque oral est généralement plus foncé que les tentacules* qui sont translucides. Ces tentacules, au nombre de 48 maximum, sont disposés en couronnes de 6 et présentent de petites verrues correspondant à des concentrations de cellules urticantes (les cnidoblastes*). Ils n'ont pas de bouton terminal contrairement à la plupart des autres madrépores de la région. La bouche forme une fente bien visible au centre du disque oral.

Le squelette (ou polypiérite*) est très poreux et fragile. Dans le calice* (dépression centrale du polypiérite), 6 septes* principaux, légèrement saillants, sont bien marqués. On note la présence d'une columelle* (partie calcaire au centre du polypiérite) étroite et allongée. La paroi externe du squelette est côtelée.

Espèces ressemblantes

Avec sa petite taille, sa couleur dorée et sa préférence pour les zones horizontales éclairées, Balanophyllia regia se distingue facilement d'autres espèces, comme par exemple :
- Leptopsammia pruvoti, le corail solitaire jaune, plus gros, de couleur uniforme jaune vif, avec au moins 96 tentacules et fréquentant les zones sombres comme les grottes et surplombs.
- Dendrophyllia cornigera, le corail arborescent jaune, qui forme des colonies arborescentes et vit à des profondeurs supérieures à 100 m.
- Balanophyllia europaea, la dent de cochon, est également un corail solitaire, mais de forme ovale, allant jusqu'à 4 cm de longueur, de couleur brunâtre. Ses tentacules sont normalement entièrement rétractés de jour contrairement à B. regia.
- d'autres coraux solitaires notamment de nuit quand leurs polypes sont déployés. Cependant, chez ces coraux le squelette est toujours visible par transparence et ils n'ont pas un biotope* photophile*.
- des petites anémones, mais B. regia a un squelette calcaire contrairement aux anémones qui en sont dépourvues.

Alimentation

Le madrépore bouton d'or se nourrit de zooplancton* qu'il capture avec ses tentacules munis de cellules urticantes. Les tentacules sont épanouis aussi bien de jour que de nuit.

Reproduction - Multiplication

La reproduction de cette espèce est sexuée, mais les détails ne sont pas connus. Les larves*, de type planula*, ne sont pas pélagiques* et ne sont que très peu dispersées par les courants. Elles se fixent sur le substrat au bout de 2 à 3 jours.

Aucun bourgeonnement ou phénomène de scissiparité* n'ont été observés chez cette espèce, ce qui tend à confirmer qu'il n'y a pas de reproduction asexuée chez Balanophyllia regia.

Vie associée

Balanophyllia regia n'héberge pas d'algues photosynthétiques* (zooxanthelles) dans ses tissus. Ce madrépore, bien que photophile, peut donc s’installer dans des grottes superficielles où il est parfois rencontré.

Il n'est pas rare que la base de B. regia soit en partie encroûté par des algues calcaires.

Une balane (crustacé cirripède : Megatrema (Pyrgoma) anglicum) se fixe parfois sur le squelette et au bord du disque oral.

Origine des noms

Origine du nom français

Madrépore bouton d'or : l'aspect et la couleur de ce corail solitaire rappellent la fleur d'un bouton d'or.

Corail solitaire nain : en référence à sa vie solitaire et à sa petite taille.

Origine du nom scientifique

Balanophyllia : du grec [balanos] = gland, châtaigne et [phullon] = feuille.

regia : du latin [regia] = royal, peut être par analogie entre la couronne de tentacules et une couronne royale.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Scleractinia Scléractiniaires / Madréporaires Hexacoralliaires coloniaux (quelques espèces solitaires) produisant un exosquelette calcaire abritant de petits polypes.
Sous-ordre Dendrophylliina Dendrophylliinés
Famille Dendrophylliidae Dendrophylliidés Solitaires ou coloniaux. Les septes en lamelles sont nombreuses et ont des angles arrondis. Chez de nombreux genres, les septes ont une disposition particulière (plan de Pourtalès). La plupart des genres n’ont pas de zooxanthelles dans leurs tissus.
Genre Balanophyllia
Espèce regia

Nos partenaires