Idotée étique

Synischia hectica | (Pallas, 1772)

N° 3005

Méditerranée, Atlantique proche

Clé d'identification

Corps fin, aplati dorso-ventralement, segmenté, de forme longue, fuselée et convexe
Corps vert ou brun pigmenté, avec petites taches blanches et bandes sombres
Tête petite et courte
Deux yeux à facettes latérales de couleur très foncée
Deux paires d'"antennes" : l’une courte, l'autre longue
Thorax sans pièces latérales
Telson échancré à l'arrière

Noms

Autres noms communs français
Baboué, pou de mer
Noms communs internationaux
Pulce di mare (I)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Oniscus hecticus Pallas, 1772
Idotea hectica
Pallas, 1772
Stenosoma hecticum Leach, 1814
Idotea viridissima Risso, 1816
Stenosoma eruginosa Costa, 1838

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette idotée est une espèce de Méditerranée, particulièrement commune dans les lagunes et dans les herbiers denses de posidonies.
Elle est également présente en Atlantique proche (côtes du Portugal).

Biotope

L’idotée étique est une des espèces caractéristiques qui vivent parmi les posidonies.
De par sa forme, cette idotée peut devenir presque invisible sur une de ces feuilles.
Elle est présente depuis l'estran* jusqu’à des profondeurs de 15 mètres au printemps et en été. En automne et en hiver, cette profondeur peut dépasser 25 mètres.

Description

L'idotée étique est d'assez grande taille et peut atteindre 3 cm. Elle présente un corps fin, très aplati dorso-ventralement. Il est segmenté, de forme longue, fuselée et convexe. Sa couleur est habituellement verte ; en effet, l’espèce est mimétique* par homochromie* et homotypie* sur les feuilles de posidonies. Sur les vieilles feuilles et à l’automne, cette couleur peut devenir à dominante beige ou brune. Elle est irrégulièrement répartie. La pigmentation dorsale est complétée de petits points noirs que l'on retrouve également sur les pattes. On peut aussi distinguer de petites taches blanches discrètes ainsi que 3 bandes sombres, bien marquées, partant de la tête jusqu'au début de la queue.
La tête est petite et courte, sans possibilité de rotation : elle est peu discernable car elle se trouve dans le prolongement du corps. Elle possède :
- Deux yeux à facettes placés latéralement et peu proéminents, mais foncés et bien visibles : ils sont sessiles*.
- Deux paires d'"antennes" à l'avant : l'une courte (ou antennule*), l'autre plus longue (ou antenne à proprement parler). Elles sont constituées chacune d'un pédoncule* basal et d'un flagelle distal*. Les antennes atteignent le tiers de la longueur totale de l'animal.
Le thorax comporte 7 segments articulés, avec une paire de pattes sur chacun des segments. Il n’y a pas de pièces latérales sur les côtés du thorax. Ces péréiopodes* (pattes marcheuses des crustacés) sont plus ou moins semblables.
Le pléotelson* est légèrement convexe sur les côtés. Le telson est nettement échancré à l'arrière et parfois asymétrique.

Espèces ressemblantes

Des confusions sont possibles avec d’autres idotées comme :
Idotea granulosa, dont la teinte varie du rouge au vert en passant par le brun, avec un telson* qui se termine par une pointe plus ou moins fine ;
Idotea metallica, très semblable, mais dont le corps est bleuté et l'extrémité postérieure est tronquée ;
Idotea balthica, qui se différencie par un telson tricuspide* ;
Idotea pelagica, au corps court et trapu, avec des péréiopodes très robustes ;
Idotea emarginata, dont le corps porte des taches blanches ou claires, avec un pléotelson légèrement convexe sur les côtés et l'extrémité postérieure échancrée ;
Idotea linearis, dont la morphologie est très proche mais dont la couleur tend vers le marron.
Mais l'espèce la plus ressemblante, par la taille, la forme et le mode de vie est Stenosoma appendiculatum, dont les bords de chaque segment sont très marqués.

Alimentation

Le régime alimentaire de cet isopode se compose essentiellement des feuilles de posidonies ou d'algues sur lesquelles il vit ; il consomme également les organismes qui peuvent y être en épiphytes* : macro et micro-algues et faune associée.

Reproduction - Multiplication

La littérature est rare concernant la reproduction de cette espèce. Elle doit cependant être proche de celle des autres idotées : espèce gonochorique*; reproduction sexuée, avec accouplement ; tout au long de l'année.

Vie associée

Elle peut éventuellement être une ressource alimentaire occasionnelle pour de nombreux prédateurs (poissons, crustacés, oiseaux aquatiques).

Divers biologie

Le pic de son activité est nocturne, caractérisé par une migration vers d'autres substrats.

Informations complémentaires

Cette idotée, nommée baboué comme Idotea metallica, est un appât très convoité par les pêcheurs méditerranéens.

Devant la rareté des informations concernantcette espèce, toutes photos, remarques ou informations complémentaires seront les bienvenues.

Origine des noms

Origine du nom français

Idotée étique : traduction de l'ancien nom scientifique de l'espèce, Idotea hectica (proposition du site DORIS).

Origine du nom scientifique

Synischia : du latin [syn] = avec, et Ischia : île volcanique italienne, proche de Naples, où a été étudié cet isopode.

hectica : du bas-latin [hecticus] = atteint d'une consomption et donc, affaibli, amaigri, par référence à la finesse du corps de cette idotée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Peracarida Péracarides Les femelles sont dotées d'une cavité d'incubation formée par des expansions lamelleuses des péréiopodes.
Ordre Isopoda Isopodes Corps comprimé dorso-ventralement, première paire d’antennes beaucoup plus petite que la seconde, yeux non pédonculés. 7 paires de pattes de même apparence.
Famille Idoteidae Idotéidés Corps allongé et plat dont les côtés sont presque parallèles. Le pléon, qui comporte trois segments au maximum, peut-être fusionné au telson.
Genre Synischia
Espèce hectica

Nos partenaires