Elysie timide

Elysia timida | (Risso, 1818)

N° 1077

Méditerranée, Floride, Bahamas

Clé d'identification

Petit sacoglosse de 12 mm maximum
Robe blanche translucide mouchetée de points rouges
Face dorsale verte
2 parapodies latérales foliacées
2 rhinophores lisses et allongés

Noms

Autres noms communs français

Elysia timide

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Notarchus timidus Risso, 1818
Elysia viridis var. lactea Bergh, 1880
Elysia cornigera Nuttall, 1989

Distribution géographique

Méditerranée, Floride, Bahamas

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On pensait que l'élysie timide était endémique* du bassin méditerranéen. On a découvert il y a une vingtaine d'années dans la mer des Caraïbes (Bahamas et Floride) une espèce que l'on pensait proche d'Elysia timida : Elysia cornigera. Il semble que ces deux espèces n'en sont en fait qu'une seule, même si les points rouges des spécimens caraïbes ont un plus petit diamètre. Cette espèce n'a pour l'instant pas été observée sur les côtes françaises (Guadeloupe, Martinique et Guyane).

Biotope

Cette limace affectionne les herbiers et les fonds durs recouverts d'algues. On la trouvera depuis la surface jusqu'à une profondeur de vingt mètres maximum, c'est-à-dire dans la tranche d'eau colonisable par les espèces d'algues qui constituent son alimentation.

Description

Elysia timida est un petit sacoglosse dont la taille n'excède pas les douze millimètres. Sa robe est d'un blanc translucide, et uniformément mouchetée de points rouge vif, parfois orangés.
Son pied s'élargit en deux voiles latéraux foliacés à marge lobée, les parapodies*, qui se rabattent sur une face dorsale de couleur vert-pomme à vert sombre. Cette coloration s'étend largement à la face interne des parapodies.
La tête est surmontée de deux rhinophores* lisses et allongés, à la base desquels s'ouvrent deux minuscules yeux noirs (taches oculaires).
La robe de l'élysie timide peut parfois arborer une teinte mauve lorsque l'animal évolue sur un fond d'algues calcaires roses, comme Lithophyllum sp.

Espèces ressemblantes

Elysia viridis Montagu, 1810 (élysie verte) est une espèce très proche, qui diffère de l'élysie timide par sa coloration verte variable, sa taille plus importante (jusqu'à 55 mm), ses parapodies moins larges, et ses rhinophores plus courts. Enfin, l'élysie verte a une distribution plus étendue, qui s'étend bien au-delà du détroit de Gibraltar.

Elysia margaritae Thompson & Jaklin, 1988 : cette élysie est généralement verte, comme Elysia viridis mais porte de petits points rouges, ainsi que des points bleus. On peut voir le long des parapodes quelques excroissances pustuleuses plus claires. Elle peut grandir jusqu'à 17 mm et est présente principalement dans le bassin occidental de la Méditerranée.

Alimentation

Il s'agit d'une limace herbivore, dont le régime se compose d'algues comme Acetabularia acetabulum, dont elle est très friande (au printemps et en été), d'algues du genre Codium (liens 1, 2, et 3), et Padina pavonica (en automne).
Les chloroplastes* des algues consommées restent actifs pendant les 45 jours qui suivent leur ingestion ! Ils sont stockés intacts dans des branches spécialisées de la glande digestive. Ce sont ces chloroplastes qui, densément agglomérés, sont responsables de la coloration verte visible dorsalement. L'élysie bénificie donc en outre des sucres synthétisés grâce à une photosynthèse* qui a lieu dans la paroi de son système digestif !

L'élysie peut moduler cette photosynthèse en modifiant la position de ses parapodies* : elle sera moindre lorsque les parapodies seront rabattues sur la face dorsale, c'est-à-dire lorsque les chloroplastes ne seront plus exposés à la lumière.

Reproduction - Multiplication

Elysia timida est une espèce hermaphrodite* simultanée qui pratique la fécondation croisée.
L'accouplement est précédé d'une parade très intéressante. Les deux individus entrent en contact tête contre tête, et se touchent mutuellement grâce à leurs rhinophores. Environ une minute plus tard, chacun se glisse contre le côté droit de l'autre. Pendant cette phase, les deux longs pénis sont utilisés pour transférer du sperme sous la peau de l'autre (transfert hypodermique). Puis la parade continue : les deux élysies de détachent et dessinent chacun un cercle dans le même sens (l'un ayant un "retard" de 180° par rapport à l'autre) avant de se rencontrer de nouveau : un deuxième transfert de sperme s'effectue, mais cette fois dans les voies génitales de l'autre.
Selon les cas de figure, cette deuxième phase de l'accouplement ne se produit pas à chaque fois. Les individus se séparent alors après le premier contact.

La ponte a lieu d'ordinaire dès le début du printemps. Les élysies pondent leurs œufs en amas spiralés de couleur blanche. Ces amas mesurent environ dix millimètres de diamètre.

Vie associée

Même si les tissus de l'algue ingérée sont digérés, à l'exception de leurs chloroplastes, les biologistes parlent d'une véritable symbiose*!

Origine des noms

Origine du nom français

Elysie timide est la traduction directe du nom scientifique Elysia timida.

Origine du nom scientifique

Elysia : c'est un nom mythologique grec à rapprocher des "Champs-Elysées" [Elysium] = l'Elysée (séjour des héros et des hommes vertueux après leur mort) ;

timida : du latin [timid] = craintif, circonspect donc timide, qui provient lui-même de [timor] = peur.
Elysia timida est en effet une limace petite et discrète.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Sacoglossa Sacoglosses Coquille à paroi fine et en forme d’œuf ou de 2 valves, ou absente. Les espèces sans coquille sont pourvues de parapodies ou de cérates. 2 paires ou pas de tentacules sur la tête (rhinophores en tube).
Famille Elysiidae Elysiidés Pas de coquille. Une paire de tentacules auriculés. Pas de voile tentaculiforme. Pied parfois divisé transversalement par un sillon. Parapodies dressées ou étalées.
Genre Elysia
Espèce timida

Nos partenaires