Lime rêche

Ctenoides scaber | (Born, 1778)

N° 2376

Atlantique Ouest tropical

Clé d'identification

Coquille enfoncée dans une anfractuosité
Taille de 5 à 9 cm
Manteau rouge ou orange
Une frange de long tentacules blancs ou orangés

Noms

Autres noms communs français

Lime rouge des Caraïbes, coquille Saint Jacques flamme, pétoncle flamme

Noms communs internationaux

Rough fileclam, flame scallop (GB), Rauhe Feilenmuschel (D), Lima aspera, peine, peinecillo (E), Ruwe vijlschelp, Ruwe raspschelp (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Ostrea scabra Born,1778
Lima scabra (Born, 1778)
Ctenoides scabra (Born,1778)
Lima aspera Thiele, 1918

Distribution géographique

Atlantique Ouest tropical

Zones DORIS : Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

Elle est présente de la Caroline du Nord, en passant par la Floride, les Bahamas, les Caraïbes, jusqu'au Venezuela, voire au Brésil.

Biotope

La lime rêche vit bien cachée dans les anfractuosités, les crevasses ou les failles du récif, de préférence à l’abri de la lumière, de 1 à 45 mètres de profondeur.

Description

La lime rêche est un mollusque bivalve dont la taille varie de 5 à 9 cm. Elle est reconnaissable à son manteau rouge à orangé bien visible. Ce manteau est bordé de longs tentacules* rétractiles et gluants, dont la couleur varie : du rouge en eau peu profonde, au blanc en eau plus profonde. Le siphon de même couleur que le manteau est parfois visible. Par contre, les yeux ne sont pas visibles.



La coquille de forme ovoïde est rugueuse. Les deux valves sont de couleur blanchâtre à brunâtre, ornées de sculptures radiales fines et nombreuses. La coquille n’est habituellement pas visible, seul le manteau et les tentacules dépassent de l’anfractuosité de rocher où est logée la lime rêche. Elle se fixe au substrat* par des filaments de byssus*.

Espèces ressemblantes

La confusion est possible avec :



Limaria tuberculata (Olivi, 1792) : de 2,5 à 4,5 cm de long, 35 fines côtes radiales (souvent associée avec des éponges). Elle se trouve en Atlantique tropical et subtropical : Caraïbes, Portugal, Açores, Canaries ; et en Méditerranée. On l’observe en eau peu profonde, sur tout type de substrat. Il existe une forme de teinte orangée ;



et Limaria pellucida (C.B. Adams, 1848) très petite, qui mesure de 1 à 2,5 cm de long. Les tentacules très nombreux sont orangés, on l’observe en eau peu profonde de 2 à 8 mètres, sa coquille blanche est fragile.

Alimentation

C’est un animal filtreur qui se nourrit de matières organiques dissoutes, de bactéries et de phytoplancton. Elle capture les microparticules grâce à ses tentacules collants.

Reproduction - Multiplication

La lime rêche est un mollusque hermaphrodite* protandre*. En dessous de 40 mm, la lime est mâle, au-delà elle devient femelle. La reproduction peut se dérouler toute l’année, mais au début de l’été on observe un pic de relargage des gamètes* mâles et femelles dans l’eau de mer, de façon synchrone.

Divers biologie

C’est une espèce commune qui vit en solitaire. Les valves se referment et la lime s’enfonce dans sa cache si on la perturbe. Leurs prédateurs sont surtout les crabes et les crevettes.

Informations complémentaires

La couleur rouge de cette lime est due à la grande quantité de caroténoïdes* présents dans son corps. Cette couleur vive la rend très populaire en aquariophilie.



Lorsqu'elle n'est pas fixée au rocher, elle peut se déplacer sur de courtes distances en ouvrant et fermant sa coquille comme une coquille saint Jacques.



Contrairement à l'espèce voisine d'Indo-Pacifique, la lime caraïbe ne semble pas capable de produire des "éclairs" luminescents sur le bord du manteau.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom de lime correspond à une râpe, sa coquille est parcourue d’aspérités lui donnant un toucher rêche.

Origine du nom scientifique

Ctenoides : du grec [cteno-] = peigne, et [-eid] : à l’aspect de peigne, à cause des deux rangées de tentacules qui bordent le manteau.

scabra
: du latin [scaber] = rugueux, rude au toucher.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Bivalvia / Lamellibranchia / Pelecypoda Bivalves / Lamellibranches / Pélécypodes Mollusques aquatiques, filtreurs, au corps comprimé latéralement. Coquille composée de 2 valves articulées disposées de part et d’autre du plan de symétrie. Absence de tête, de pharynx, de radula et de glande salivaire.
Sous-classe Pteriomorphia Ptériomorphes Muscle adducteur postérieur développé, antérieur réduit.
Ordre Limoida Limoïdes
Famille Limidae Limidés

Les 2 valves orales (souvent blanches) sont fines et presque semblables, avec des côtes radiales et de petites "oreilles". Le bord du manteau porte de nombreux et longs tentacules sensoriels et des yeux. Fixés par des filaments de byssus, mais peuvent nager.

Genre Ctenoides
Espèce scaber

Nos partenaires