Gorgonocéphale

Astrospartus mediterraneus | (Risso, 1826)

N° 274

Méditerranée occidentale et océan Atlantique tropical oriental

Clé d'identification

Pelote gris clair de bras emmêlés
Extrémités serpentiformes
Disque étoilé d'où partent dix bras mobiles très ramifiés
Bras épanouis formant un filet gris circulaire

Noms

Autres noms communs français

Tête de méduse

Noms communs internationaux

Gorgon's head, basket star (GB), Gorgonocefalo (I, E), Gorgonenhaupt (D), Medusahoofd (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Astrospartus arborescens

Distribution géographique

Méditerranée occidentale et océan Atlantique tropical oriental

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Méditerranée occidentale, côtes de l'Adriatique, côtes lusitanniennes, mauritaniennes et sénégalaises.

Biotope

Benthique, sédentaire, en épifaune, Astrospartus mediterraneus vit à partir de 50 mètres (rarement 30) jusqu'à 800 mètres, généralement accroché sur des éléments de coralligène, essentiellement des gorgones (Paramuricea clavata, Eunicella sp.) ou parfois sur des spongiaires.
On peut aussi le trouver sur des fonds sableux ou vaseux.

Description

Replié, Astrospartus mediterraneus apparaît comme un amas gris clair d'appendices filiformes emmêlés, dont les extrémités serpentiformes s'agrippent autour de leur support, généralement une gorgone. La taille de la pelote varie de 6 à 20 cm.

Déployé, généralement dans l'obscurité et perpendiculairement au courant, Astrospartus mediterraneus montre un centre plat en forme de disque étoilé (diamètre de l'ordre de 5 à 8 cm) d'où partent dix bras mobiles qui se ramifient par dichotomie* pour former un élégant filet circulaire de dentelle animale grise ; le diamètre de l'animal déployé peut atteindre 80 cm. L'enroulement des extrémités des bras crée des boucles dans cette structure ayant l'aspect d'une chevelure vivante. Dépourvu d'yeux, Astrospartus mediterraneus est toutefois très sensible à la lumière et se « rembobine » rapidement à partir des extrémités s'il est éclairé : ne pas l'éclairer violemment donc si on veut l'observer en le respectant !

Sa bouche est une petite ouverture au centre du disque du côté où les bras se replient, c'est-à-dire sur la face inférieure.

Espèces ressemblantes

Pas de confusion possible avec un autre animal en Méditerranée.
D'autres espèces ailleurs, par exemple :
Gorgonocephalus caputmedusa en Atlantique, Astrophyton muricatum aux Caraïbes, Astroboa nuda dans l'océan Indien.

Alimentation

Astropartus mediterraneus est un filtreur actif microphage qui attrape les particules organiques et de petits animaux planctoniques (Cyclopidés et petits crustacés) grâce au filet circulaire que constituent ses bras déployés. Les ramifications en forme de fouet de l'extrémité des bras sont très mobiles et s'enroulent très rapidement autour des proies qui viennent s'y heurter. Les proies ainsi prisonnières ne sont pas acheminées vers la bouche immédiatement.
Astropartus mediterraneus attend d'avoir capturé une quantité suffisante de particules alimentaires pour enrouler en spirale ses bras les uns après les autres. Il est fréquent que ceci se passe le matin tôt, en fin de pêche nocturne.

Reproduction - Multiplication

Cet animal est gonochorique*. Émission des gamètes et fécondation ont lieu dans l'eau de mer. Les larves initialement planctoniques se fixent sur le substrat.

Divers biologie

Notez qu'Astrospartus mediterraneus appartient à la classe des Ophiurides (non pas des Crinoïdes) dont la symétrie pentaradiée se constate sur le disque central avec le départ des 5x2 bras.

Informations complémentaires

Il convient de ne pas perturber cet animal qu'on ne rencontre pas fréquemment et qui réagit particulièrement à la lumière, comme à tout autre dérangement.
En plongée de nuit, évitez de l'éclairer directement, si possible réduire l'éclairement.

Origine des noms

Origine du nom français

Gorgonocéphale : signifie littéralement tête de Gorgone.
Dans la Mythologie grecque, les deux divinités marines Phorkys et Céto (elle-même à l'origine du nom des Cétacés) eurent, après avoir mis au monde leurs filles aînées les Grées (ou Grises, parce que déjà vieilles et ridées), trois autre filles : les Gorgones. Ces sœurs sont nommées Sthéno, Euryale, qui sont immortelles, et Méduse, la seule mortelle des trois. Parfois décrites comme d'une laideur monstrueuse (ex: Eschyle, qui ne leur donne qu'une dent et qu'un œil qu'elles se partagent, comme les Grées), parfois décrites comme très belles (ex: Ovides), ces Gorgones avaient le pouvoir de pétrifier ceux qui croisaient leur regard. D'autres sources mythologiques donnent d'autres filiations (filles du Géant Typhon et d'Échidna) et d'autres origines aux Gorgones.
Pour ce qui est de l'identification précise de notre animal à la tête de gorgone, citons donc l'une des variantes de l'histoire de Méduse, qui (il existe de nombreuses autres et très différentes versions de cette légende) possédait une chevelure magnifique et qui séduisit Poséidon (ou fut violée par celui-ci, c'est selon), ce qui irrita Athéna. Cette dernière se vengea en transformant les cheveux de Méduse en serpents. L'allure générale d'un gorgonocéphale fait penser à une chevelure de serpents d'où son nom : « tête de Gorgone ».

Origine du nom scientifique

Astrospartus : du latin [aster] = étoile ; et [spartum] = sparte, sorte de jonc et cordage ou vannerie de Sparte (Grèce) ;

mediterraneus : du latin [mediterraneus] = qui est au milieu des terres, en référence à la Méditerranée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Asterozoa Astérozoaires Echinodermes de forme étoilée. Les bras, simples et parfois absents, sont en nombre variable, et contiennent des organes.
Classe Ophiuroidea Ophiuroïdes Echinodermes benthiques, 5 bras à la base, serpentiformes, parfois ramifiés.
Ordre Phrynophiurida Phrynophiurides Ophiures à bras ramifiés. Ce sont les gorgonocéphales.
Sous-ordre Euryalina Euryales
Famille Gorgonocephalidae Gorgonocéphalidés
Genre Astrospartus
Espèce mediterraneus

Nos partenaires