DORIS  
DORIS   
   
 
 
   
  Votre recherche :
   
   
  Chercher par son nom commun :
 
   
  Chercher directement par tous les mots des fiches :
 
   
  Zone recherchée :
 
France
Eau douce
Atl. Nord-Ouest
Indo-Pacifique
Caraïbes
   
Toutes zones
   
  Fiche Espèce   (N°1187)
 
Photos Imprimer cette fiche    
 
 
(N°1187)  
Atelecyclus undecimdentatus (Herbst, 1783)
Océan Atlantique, rare en Manche et en Méditerranée
Grand crabe circulaire
 
Crustacés Malacostracés (crabes, crevettes...)
 
 
Atélécycle, krank-rond (breton), crabe chinois (impropre : l’usage de ce nom pour un Atelecyclus est à éviter en raison de la confusion possible avec le crabe chinois Eriocheir sinensis).
Great circular crab, round crab (GB), Boi peludo, dormiñón, pellizco (E), Grote cirkelronde krab (NL), Teixola, caranguejo (P)
 Critères de reconnaissance
Taille modeste de 3 à 6 cm de large
Carapace nettement plus large que longue
Bord de la carapace avec neuf à onze dents denticulées
Couleur blanc sale à marques violacées
Pinces et pattes avec nombreuses soies
 Distribution
Cette espèce se rencontre dans les mers côtières européennes tempérées entre 50° Nord (Manche = côtes sud des îles Britanniques où l’espèce est rare) et 10° Nord (Gabon). Elle est commune en Atlantique et serait également présente en Méditerranée, mais beaucoup plus rare car c’est presque toujours Atelecyclus rotundatus qu’on y trouve.
 Biotope
Ce crabe se rencontre habituellement à partir du niveau des basses mers jusqu’à une soixantaine de mètres de profondeur, sur les fonds graveleux, sableux et sablo-vaseux de l’infralittoral* et du circalittoral*. Il peut également se rencontrer caché sous les pierres, sur le maërl*, et dans le sable à Dosinia.
 Description
Ce crabe est de taille moyenne. La carapace est nettement plus large que longue et mesure jusqu’à 50 mm de long pour 63 mm de large (le rapport longueur/largeur est situé entre 0,76 et 0,86). Elle est lisse, avec une frange de longues soies. Les trois dents du front sont faibles et très semblables. De chaque côté, et de part et d'autre des yeux, le bord de la carapace est orné de neuf à onze dents elles-mêmes denticulées. Le corps est relativement velu, de couleur blanchâtre à crème, avec des marques violacées sur le dessus de l’animal (rarement gris-vase). L’animal est souvent sale, et les particules sur la surface de son corps peuvent modifier notablement son apparence. Le sternum est étroit. Les antennes sont courtes, environ le quart de la longueur de la carapace. Les pinces sont semblables avec de petits tubercules alignés sur les paumes ; le bout des doigts est noir. Les pinces et les pattes portent de nombreuses soies.
 Espèces ressemblantes
Le genre Atelecyclus ne comporte que deux espèces cantonnées à l’Atlantique Est. Le “petit crabe circulaire” Atelecyclus rotundatus (Olivi, 1792) est la seconde espèce du genre. Elle est légèrement plus petite (carapace aussi large que longue, maximum 4 cm), et possède une carapace presque parfaitement circulaire ; cette dernière est également moins poilue, et la dent médiane du rostre dépasse les dents latérales.
 Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Attention : aucun synonyme n’est donné ici en raison d’une grande confusion qui existe dans les synonymes des deux espèces européennes du genre Atelecyclus. Lorsqu’on cite ces synonymes, il est indispensable de citer l’auteur à la suite du nom latin à cause d’erreurs anciennes (reprises dans Bouvier-Faune de France, la Faune Perrier, etc). Pour les détails, voir l’article de Forest (1957). Les appellations dans les ouvrages grand public récents (après 1975) qui mentionnent ces espèces sont généralement correctes.
 
  Crabes, araignées de mer... (Brachyoures)
   
  Vue latérale  
   
  Vue dorsale  
   
  Vue ventrale  
   
  Précopulation  
   
  De face  
   
  A basse mer  
   
  A moitié enfoui  
 
 
 Participants
Rédacteur principal  
Pierre NOËL Détail
Vérificateur  
Frédéric ZIEMSKI Détail
Responsable régional  
Frédéric ZIEMSKI Détail
 
     
Création le : 03/02/2009
Dernière modification le 10/10/2014 09:36:00
Les * dans les textes
renvoient au glossaire
 
     
 
 Classification
 
 

Termes scientifiques
(international)

Termes en français Descriptif/ caractéristiques
succinctes du groupe
Embranchement Arthropoda Arthropodes  Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette. 
Sous-embranchement Crustacea Crustacés  Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes. 
Classe Malacostraca Malacostracés  8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen. 
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés   Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax. 
Super-ordre Eucarida Eucarides  Présence d'un rostre. 
Ordre Decapoda Décapodes  La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises). 
Sous-ordre Brachyura Brachyoures  Les brachyoures ont un abdomen réduit replié sous le céphalothorax. Ils sont représentés par les crabes et les araignées de mer. 
Famille Atelecyclidae Atélécyclidés  Carapace sub-circulaire à bord muni de 7 à 11 dents. 
Genre Atelecyclus     
 
Espèce undecimdentatus     
 
 
 Origine du nom français
Grand crabe : le plus grand des deux espèces du genre Atelecyclus,
circulaire : dérivé du suffixe du nom de genre.
 Origine du nom scientifique
Atelecyclus : du latin-grec[ateles] = inachevé, incomplet,et du latin[cyclus] = cercle,
undecimdentatus :du latin[undecim]= onze, et[dentatus] = dent.
Atelecyclus undecimdentatus est donc un crabe à la carapace incomplètement circulaire qui possède onze dents !
 Alimentation
Peu de données. Ces crabes ont une tendance carnivore. Ils consomment probablement des mollusques, des crustacés et des annélides sabulicoles*. Ils pourraient couper le pied de bivalves comme des donaces (Donacidae), des tellines, des couteaux, pour les consommer.
 Reproduction - Multiplication
Peu de données. Les femelles peuvent être ovigères* à partir de 35 mm de longueur de carapace. En Bretagne (à Roscoff), la ponte est notée en avril, et en Ibérie en juillet. Les œufs sphériques mesurent entre 0,27 et 0,33 mm de diamètre. Le développement larvaire des Atelecyclus comporte classiquement des stades prézoé*, zoé* et mégalope*.
 Vie associée
Les atélécycles peuvent occasionellement porter des épibiontes* de petite taille sur leur carapace (algues, annélides polychètes sédentaires, cirripèdes...).

Le cirripède rhizocéphale Sacculina gerbei peut parasiter le grand crabe circulaire.
 Informations complémentaires
Quelques prédateurs des Atelecyclus ont été signalés : ce sont la seiche (Sepia officinalis) et les raies Raja clavata et Raja montagui.

Fiche MNHN/DORIS
 Références bibliographiques
Bourdon R., 1965, INVENTAIRE DE LA FAUNE MARINE DE ROSCOFF. DECAPODES-STOMATOPODES, Editions de la Station Biologique de Roscoff, 45p.
Bouvier E.L., 1940, DECAPODES MARCHEURS, Faune de France, Paris, Lechevalier et Fils, 37, 404p. 
Erwin D., Picton B., 1987, GUIDE TO INSHORE MARINE LIFE, The Marine Conservation Society, Immel Publishing, London, 120p.
Falciai L., Minervini F., 1996, GUIDE DES HOMARDS, CRABES, LANGOUSTES, CREVETTES ET AUTRES CRUSTACES DECAPODES D’EUROPE, « Les guides du naturaliste », ed. Delachaux & Niestlé, 286p.
Hayward P.J., Nelson-Smith T., Shields C., 1998, GUIDE DES BORDS DE MER, MER DU NORD, MANCHE, ATLANTIQUE, MEDITERRANEE, ed. Delachaux & Niestlé, 351p.
Hayward P.J., Ryland J.S., 1995, HANDBOOK OF THE MARINE FAUNA OF NORTH-WEST EUROPE, Oxford University Press, Oxford UK, 800p.
Ng P. K. L., Guinot D., Davie P. J. F., 2008, SYSTEMA BRACHYURORUM : PART I. AN ANNOTATED CHECKLIST OF EXTANT BRACHYURAN CRABS OF THE WORLD, ed. Baillière, Paris, The Raffles Bulletin of Zoology, 17, 286p.
Noël P. Y. , 1992, CLE PRELIMINAIRE D'IDENTIFICATION DES CRUSTACEA DECAPODA DE FRANCE ET DES PRINCIPALES AUTRES ESPECES D'EUROPE, Collection patrimoines naturels, Secrétariat de la Faune et de la Flore, Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris, 9, 145p.
Perrier R., 1929, LA FAUNE DE LA FRANCE ILLUSTRÉE, TOME II, ARACHNIDES ET CRUSTACÉS, ed. Delagrave, Paris, 220p.
Udekem d'Acoz C. d', 1999, INVENTAIRE ET DISTRIBUTION DES CRUSTACES DECAPODES DE L'ATLANTIQUE NORD-ORIENTAL, DE LA MEDITERRANEE ET DES EAUX CONTINENTALES ADJACENTES AU NORD DE 25°N, Collection Patrimoines Naturels, Service du patrimoine naturel, MNHN Paris, 40, 383p.
Zariquiey Alvarez R., 1968, CRUSTÁCEOS DECÁPODOS IBÉRICOS, Investigaciòn. Pesquera, Barcelona, 32, 510p. 
 Liens de références et publications spécifiques sur cette espèce
Faasse M., 1993, De cirkelonde krab, Atelecyclus rotundatus, Het Zeeaquarium, 44, 220-222.

Forest J., 1957, Sur la validité et le nom des deux espèces d'Atelecyclus (Crustacea Decapoda Brachyura), Bulletin du Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris, 29, 6, 469-474.
 
Comment citer cette fiche (How to cite this page) :
  NOËL Pierre, ZIEMSKI Frédéric,  in : DORIS, 10/10/2014 : Atelecyclus undecimdentatus (Herbst, 1783), http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=1187