Targeur

Zeugopterus punctatus | (Bloch, 1787)

N° 374

Atlantique Nord Est et Ouest, Manche, mer du Nord

Clé d'identification

Yeux sur le côté gauche (Poisson plat gaucher)
Nageoires pelviennes soudées à l’anale
Espace entre les yeux plus petit que la taille d’un œil
Large rayure sombre au niveau de chaque œil
Ecailles de la face oculifère ayant des excroissances pileuses semblables à des soies (impression de « fourrure » au toucher)
Large bouche perpendiculaire à l’axe du corps

Noms

Autres noms communs français
Sole de roche, plie de roche (Bretagne)
Noms communs internationaux
Topknot (GB), Pelaya miseres (E), Haarbutt (D), Solha da rocha (P), Gevlekte griet (NL), Hårvar (N)

Distribution géographique

Atlantique Nord Est et Ouest, Manche, mer du Nord

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

On trouve cette espèce dans l’Atlantique Nord, sur les côtes est, depuis le Portugal jusqu’à la Norvège. Le targeur a été récemment observé sur la côte ouest de l’Atlantique Nord (Canada) [Chanet & Desoutter, 2000]:
First western Atlantic record of Zeugopterus punctatus from off the Newfoundland coast (Canada)
.

Biotope

Le targeur vit exclusivement en milieu marin sur les côtes rocheuses, jusqu’à 40 m environ, mais il pourrait selon certains auteurs descendre à des profondeurs plus importantes. Il est l’un des seuls poissons plats à affectionner les fonds « durs ». Il est également le seul poisson plat capable de se « coller » sur les parois verticales et les surplombs rocheux. On peut également le trouver sous les grandes algues (laminaires).

Description

Le targeur est un poisson plat senestre (gaucher, c’est à dire que ses yeux se trouvent sur la face gauche) de forme assez rectangulaire. L'adulte mesure environ 27 cm, (jusqu'à 40 cm selon certains auteurs). La livrée se compose de nombreuses taches sombres sur fond gris beige à brun clair. Il convient de noter une large rayure sombre au niveau de chaque œil. Les yeux sont rapprochés, l’espace qui les sépare étant plus petit que la taille d’un œil. Les nageoires pelviennes sont soudées à la nageoire anale. Sa nageoire dorsale débute au-dessus de la bouche et se termine près de la caudale. La bouche est grande et perpendiculaire à l’axe du corps. Les écailles de la face oculifère ayant des excroissances pileuses semblables à des soies lui permettent de parfaire son camouflage (elles donneraient une impression de « fourrure » au toucher).

Alimentation

Cette espèce se nourrit de petits animaux : crustacés, vers (annélides) et œufs d'autres poissons.

Reproduction - Multiplication

Le frai a lieu entre février et mai. La larve pélagique se nourrit de copépodes et atteindra 4 cm à la fin de l’année de sa naissance. Comme ses congénères poissons plats la larve possède une symétrie bilatérale, un de ses yeux se « transportant » progressivement sur l’autre face.

Vie associée

Certaines sangsues marines peuvent occasionnellement se fixer sur le targeur.

Divers biologie

Les prédateurs du targeur comprennent divers poissons osseux, de la famille des Gadidés, et des phoques.

Cette espèce commune n’a pas d’importance économique, elle n’est pas pêchée car trop petite. Le targeur aurait pourtant selon Bruno Chanet (voir biblio ci-dessous) une « chair savoureuse ».

Informations complémentaires

Ce poisson peut être approché facilement car il fait confiance à son camouflage, le plus difficile étant de le repérer.

Origine des noms

Origine du nom français

Targe = petit bouclier en usage au Moyen-Age. Analogie possible avec l'aspect plat du poisson.

Sole de roche, plie de roche, car ce poisson plat évoque ses cousines, la plie et la sole, et parce que, contrairement à elles, il affectionne les parois plates rocheuses.

Origine du nom scientifique

Zeugopterus: signifie "aux nageoires jointes" en référence à ses pelviennes et anales soudées (du grec [zeug-] = joint, soudé et du grec [pter] = aile, membre).
punctatus: du latin [punctum] = point, peut se traduire par ponctué, en référence aux nombreuses taches de la livrée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Pleuronectiformes Pleuronectiformes Poissons plats, aux deux yeux sur une seule face. Corps comprimé et couché sur un flanc dépigmenté et aveugle.
Sous-ordre Pleuronectoidei Pleuronectoïdes Nageoire dorsale s'étendant au dessus des yeux.
Famille Scophthalmidae Scophthalmidés Poissons plats senestres avec les nageoires pelviennes aux bases trés allongées.
Genre Zeugopterus
Espèce punctatus

Nos partenaires