Sublet

Symphodus rostratus | (Bloch, 1791)

N° 142

Méditerranée

Clé d'identification

Petit labre au museau pointu et concave

Noms

Autres noms communs français
Pitre, sublaire
Noms communs internationaux
Long-snouted wrasse (GB), Tordo musolungo, smergo (I), Tordo picudo, grivieta (E), Schnauzenlippfisch (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Coricus brama Nordmann, 1840
Labrus acatirostreus Nardo, 1824
Labrus macrostomus Rafinesque, 1810
Labrus pitimoides Rafinesque, 1810
Labrus scina Forsskål, 1775
Labrus verdolidus Rafinesque, 1810
Lutjanus lamarckii Risso, 1810
Lutjanus rostratus Bloch, 1791
Lutjanus rubescens Risso, 1810
Lutjanus virescens Bloch, 1791
Symphodus fulvescens Rafinesque, 1810

Distribution géographique

Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Espèce endémique de Méditerranée.

Biotope

Espèce littorale, vivant dans les prairies de posidonies et les zones rocheuses à proximité de l’herbier, le sublet est néanmoins typiquement un poisson des fonds rocheux sur lesquels aura toujours lieu la reproduction.

Description

Petit labre, entre 8 et 13 cm. Son museau est très pointu et concave. La bouche est extrêmement protractile*. La coloration peut être uniforme vert vif mais aussi brun verdâtre avec une ligne médiane blanche et deux lignes longitudinales sombres. Il n’y a pas de différence de coloration entre les deux sexes.

Espèces ressemblantes

La morphologie du sublet et notamment son museau pointu et concave, ne permettent aucune confusion avec d’autres espèces.

Alimentation

Le sublet se nourrit de petites proies, principalement des crustacés. Il se nourrit aussi de bryozoaires qu’il va prélever délicatement à l’aide de sa fine bouche.

Reproduction - Multiplication

La reproduction est annuelle, le frai a lieu de mars à juin. Le mâle construit le nid, surveille et aère les œufs. Pendant cette période, la papille génitale de la femelle, bleue à noire, est très visible à l’avant de la nageoire anale, celle des mâles est plus discrète. Pendant la période de reproduction, le mâle construit un nid d’algues généralement au sommet d’une roche. Il présente alors une ligne blanche médiodorsale (elle part du museau et va jusqu’à la nageoire dorsale). Dès qu’une femelle mature passe à proximité de son nid, il bondit dessus et, à la suite d’une parade nuptiale, la femelle va pondre dans le nid, le mâle féconde les œufs et la femelle quitte les lieux. Le mâle va alors reproduire cette scène avec d’autres femelles, au bout d’une dizaine de jours d’activité sexuelle, il va consolider le nid, le recouvrir de gravier et surveiller les œufs tout en les ventilant.

Divers biologie

S. rostratus se tient souvent à la verticale, tête en bas, entre les feuilles de posidonies, notamment pour dormir.

Informations complémentaires

Espèce comestible sans intérêt économique du fait de sa petite taille.

Réglementation

Le sublet est classé dans la liste rouge 2010 UICN sous le statut LC (Least Concern), soit "préoccupation mineure".

Origine des noms

Origine du nom scientifique

Du grec: [sym] = ensemble, à la fois,.... et [odont-] = dent.
NB: le taxon Symphodus a selon les livres " les dents en une rangée à chaque mâchoire".

Du latin [rostratus] = recourbé en forme de bec.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Labroidei Labroïdes Une seule dorsale, dents molariformes formant un puissant appareil masticatoire.
Famille Labridae Labridés Lèvres épaisses.
Genre Symphodus
Espèce rostratus

Nos partenaires