Grande crevette nettoyeuse

Stenopus hispidus | (Olivier, 1811)

N° 422

Caraïbes, Indo-Pacifique

Clé d'identification

Corps et pinces poilus rayés rouge et blanc
Grandes pinces
Antennes blanches de deux fois la longueur du corps

Noms

Noms communs internationaux

Banded cleaner shrimp, banded coral shrimp, barber pole shrimp (GB), Rotweiβ-gebänderte Scherengarnele (D), Camarón limpiador bandeado (E).

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Squilla groenlandica Seba, 1759
Astacus muricatus Olivier, 1791
Penaeus borealis Latreille, 1802
Palaemon hispidus Olivier, 1811
Embryocaris stylicauda Ortmann, 1893

Distribution géographique

Caraïbes, Indo-Pacifique

Zones DORIS : Indo-Pacifique, Caraïbes

Commune en Floride, Bahamas et Caraïbes.
Egalement commune dans le domaine Indo-Pacifique, espèce relique de l'ancienne mer Téthys de l'ère Secondaire.

Biotope

Elle vit entre 1 et 40 mètres dans les crevasses du récif, se tenant à l'ouverture des anfractuosités ou des éponges.

Description

Crevette poilue de 4 à 9 cm de long, le corps et les pinces poilus sont rayés rouge et blanc. La troisième paire de pattes hypertrophiées forme de grandes pinces. Elle possède deux paires d'antennes blanches de deux fois la longueur du corps. Les pattes ambulatoires et quelques parties du corps sont translucides. On voit parfois des crevettes avec des pinces de longueur inégale, c'est dû au fait qu'elles se cassent facilement et qu'elles peuvent se régénérer après quelques mues.

Espèces ressemblantes

Il existe de nombreuses espèces de Stenopus reconnaissables à leur morphologie. On les distingue par la coloration de la carapace et des pattes.
On peut citer dans la région indopacifique, Stenopus pyrsonotus dont l'abdomen présente un trait central rouge bordé de blanc, le reste du corps étant orange et les pattes blanches.
La crevette dorée Stenopus scutellatus, dans la région Caraïbes, le corps et les pattes sont jaunes.

Alimentation

Elle se nourrit de parasites qui vivent sur les poissons. Pour ce faire, elle attire ces derniers en agitant lentement ses deux paires d'antennes blanches. Lorsque le poisson a adopté la position de nettoyage (immobilité totale, bouche ouverte et souvent tête en bas), la crevette nage vers lui puis commence le nettoyage.

Reproduction - Multiplication

Elles vivent en couple dans une cavité où elles semblent rester inféodées. Il y a un dimorphisme sexuel, le mâle est plus petit que la femelle.
Elles portent leurs œufs sur les pléopodes (appendices abdominaux) jusqu'à l'éclosion des larves.

Vie associée

Ces crevettes sont souvent en compagnie d'autres crevettes nettoyeuses, Lysmata amboinensis et Urocaridella antonbruunii, participant ainsi au fonctionnement de « stations de nettoyage » où se trouvent de nombreux poissons.

Divers biologie

Ces crevettes font office de station de nettoyage. Elles attirent les poissons en agitant les antennes qui dépassent du refuge. Elles les déparasitent et enlèvent les débris d'écailles mortes après les avoir calmés avec leurs antennes.
Du fait de l'éminent service rendu, leur symbiose avec les populations récifales est aussi complète que celle des labres-nettoyeurs. Elles peuvent notamment entrer dans la bouche d'une murène sans danger. Les actes de prédation documentés sont rarissimes.

Informations complémentaires

Les grandes crevettes nettoyeuses vivent parfois en couple, dissimulées tête en bas dans une anfractuosité. Leur présence est trahie par leurs longues antennes blanches qui dépassent de leur cachette.
Avec un peu de patience, si vous mettez doucement la main devant elles, elles viendront vous nettoyer les doigts.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom de grande crevette nettoyeuse provient de sa taille et de son habitude qui consiste à « nettoyer » les poissons.
C'est la plus grande crevette nettoyeuse qu'on peut rencontrer aux Caraïbes et dans l'océan Indien.

Origine du nom scientifique

Stenopus : du grec « aux pattes minces ».
hispidus : du latin = hérissé, velu.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Stenopodidea Sténopodides Les Sténopodidés sont proches des Caridés, mais leur 3ème paire de chélipèdes est bien plus grande. La carapace est souvent épineuse. Espèces nettoyeuses de poissons.
Famille Stenopodidae Sténopodidés
Genre Stenopus
Espèce hispidus

Nos partenaires