Raie brunette

Raja undulata | Lacépède, 1802

N° 1303

Atlantique oriental, Manche, mer du Nord, Méditerranée

Clé d'identification

Raie de forme plutôt rhomboïdale pouvant atteindre 1 m de long
Robe brune à verdâtre, lignes sombres sinueuses entourées de points blancs
Peau rugueuse à cause de denticules cutanés
Petit rostre à l'avant et yeux légèrement globuleux devant les spiracles
Une rangée d'épines sur la médiane dorsale allant jusqu'aux nageoires dorsales en se ramifiant
Ventre blanc

Noms

Autres noms communs français

Raie ondulée, raie brune, raie peinte,

En Manche : Raie fleurie, réa roannes ;
Sur les côtes atlantiques : Raie fleurie (Douarnenez), raie japonaise (Lorient), raie marbrée (La Rochelle), raie lisse (Arcachon), ikara (côte basque) ;
En Méditerranée : Blanquette (Sète), rasât, miraïet (Marseille), razza (Nice).

Noms communs internationaux

Undulate ray, painted ray (GB), Razza ondulata (I), Raya mosaica, raya mosaico (E), Wellenroche, Scheckenroche, Marmor Rochen, Rochen Bänder (D), Raie curva (P), Raza vijosarka (Crête), Salahi, rhina, selachi (Grèce), Vatoz (Turquie), Golfro (Pays-bas), Broget rokke (Danemark), Aalto rausku (Finlande), Raja bruzdowane (Pologne)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Raja fenestra Rafinesque, 1810
Raja mosaica Lacépède, 1802
Raja picat Lacépède, 1802

Distribution géographique

Atlantique oriental, Manche, mer du Nord, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Visible sur le pourtour méditerranéen ainsi qu'en Adriatique, elle semble plus présente sur l'est Atlantique (du sud de l'Irlande et l'Angleterre jusqu'au Sénégal), la Manche et le sud de la mer du Nord.

Biotope

On rencontre généralement la raie brunette sur des fonds de sable ou de graviers, près des côtes. Elle vit également parfois sur des fonds sablo-vaseux plus au large. De jour, elle est camouflée, enfouie et il est plus facile de l'apercevoir de nuit.
Elle fréquente des profondeurs entre 10 et 200 mètres.

Description

Le propre d'une raie est d'être un poisson aplati dorso-ventralement, en un disque plus ou moins rond se finissant par une queue distincte. La raie brunette se distingue par une forme rhomboïdale due à ses deux grandes nageoires pectorales de forme triangulaire mais aux angles quelque peu adoucis, donnant une vraie impression d'ailes. Pouvant atteindre 1 m de long, sa taille plus commune oscille entre 60 et 80 cm.

Face dorsale : Le plus souvent brune plus ou moins rougeâtre, sa robe rugueuse (car couverte de denticules cutanés) peut aussi varier autour de tons franchement plus verdâtres à gris. La particularité de sa robe est son dessin marbré, évoquant un peu l'art tribal. Ce sont des lignes courbes douces et ondulantes, sombres, parsemées sur leur pourtour de taches blanches de différentes grosseurs. Des zones diffuses sombres peuvent être observées, qui suivent l'organisation des lignes sombres du dessin dorsal.
Peu proéminent, son rostre est suivi sur le sommet de la tête par deux yeux légèrement globuleux derrière lesquels apparaissent les spiracles* (ou évents). Les nageoires pelviennes, plus petites, s'insèrent derrière les nageoires pectorales pour laisser place à la queue. La distinction des mâles se fait par la présence, dans la continuité des pelviennes, d'une paire de ptérygopodes*.
Une rangée d'épines prend naissance sur le dos et s'étend le long de la ligne médiane jusqu'aux nageoires pelviennes où elle se ramifie ensuite en plusieurs rangées pour progressivement disparaître alors que deux petites nageoires dorsales ainsi qu'une caudale viennent terminer la queue plutôt épaisse.

La face ventrale est blanchâtre comme chez la plupart des espèces vivant dans des eaux peu profondes. On y aperçoit à l'avant d'une bouche transversale, les petites ouvertures nasales, ainsi que les cinq fentes branchiales.
Le dessous de la queue est grisâtre.

Son mode de déplacement se compose de mouvements ondulatoires de ses nageoires pectorales.

Espèces ressemblantes

Les membres de la famille Rajidae se ressemblent souvent et les identifier au premier coup d'œil en plongée n'est pas toujours chose aisée, malgré le dessin très particulier que porte la raie brunette sur son dos.
Citons notamment dans les sources de confusions possibles avec Raja undulata :

Raja clavata Linnaeus, 1758 (raie bouclée) :
Large distribution. Brune à verdâtre, son dos est parfois ponctué de marques claires plus ou moins bordées de sombre ou de nombreux points brun foncé chez les jeunes. Mais sa queue marquée d'anneaux sombres et clairs la distingue sans équivoque de R. undulata (dont les juvéniles portent néanmoins parfois des anneaux sombres sur la queue).

Raja brachyura Lafont, 1873 (raie lisse) :
Même distribution que R. undulata. Queue plus courte que celle-ci. Dos beige mais sans le dessin spécifique de la raie brunette.

Raja maderensis Lowe, 1838 (raie de Madère) :
Connue seulement de Madère et des Açores. Teinte brun verdâtre. De nombreuses taches blanches irrégulières sur le dos. Mais celles-ci sont généralement organisées en bandes perpendiculaires à l'axe de l'animal. Il n'y a pas les lignes sinueuses sombres de R. undulata. Queue parfois marquée d'anneaux sombres.

Raja miraletus
Linnaeus, 1758 (raie-miroir) :
Distribution commune avec R. undulata sauf sur les côtes atlantiques françaises et plus au nord. Dos brun marqué de petits points. Deux ocelles colorés caractéristiques sur le dos.

Alimentation

De par son mode de vie et son lieu d'habitation, la principale nourriture de la raie brunette est benthique*. Prédateur carnivore, elle avale petits crustacés, calmars, poissons… et autres créatures vivant sur le fond.

Reproduction - Multiplication

La période propice s'étend de mars à septembre.
Espèce gonochorique*, Raja undulata s'accouple par copulation, ventre contre ventre. Le mâle introduit un de ses deux organes copulateurs (ou ptérygopodes) dans l'orifice cloacal de la femelle (l'acte pouvant durer jusqu'à une heure) et féconde celle-ci.
Raja undulata est ovipare*. Une coque va se former autour de l'œuf. Cette capsule cornée de couleur plutôt brune transparente va prendre une forme rectangulaire de 8 à 9 cm de long par 4 à 5 cm de large, se prolongeant aux quatre angles par des filaments plus courts à l'avant qu'à l'arrière : les cornes. Les œufs, appareillés, sont ainsi déposés par la femelle dans les fonds sableux où l'embryon va se développer grâce aux réserves vitellines contenues dans sa capsule cornée.
A maturité, la petite raie se glissera par une fente transversale sise entre les cornes, pour commencer si tout va bien, une existence d'environ treize années. Le juvénile montre parfois quelques anneaux sur la queue.

Divers biologie

Francisco José de la Rosa, du Sea Life Center de Benalmadena, en Espagne, a observé en décembre 1996 l'accouplement de raies brunettes en captivité. Il rapporte que la femelle a commencé à pondre vingt-cinq jours après avoir été fécondée. Celle-ci a continué durant plusieurs semaines pour atteindre un nombre total de quatre-vingt-huit œufs. La première éclosion eu lieu quatre-vingt-onze jours après la première ponte, soit cent-seize jours après copulation. La petite raie mesurait 14 cm (Communication du Département d'Ichtyologie du Museum d'Histoire Naturelle de Floride).

Raja undulata est une espèce active la nuit car elle s'enfouit le jour, laissant seuls dépasser hors du sable les yeux et les spiracles.

Les denticules cutanés présents sur la peau ne suffisent pas à déterminer l'âge d'une raie brunette. Cependant, il est constaté qu'ils augmentent avec le temps et en fonction du sexe de l'individu.

Contrairement à d'autres familles de raies, les membres de la famille Rajidae (dont Raja undulata) ne possèdent pas sur la queue d'aiguillon venimeux, ni d'organe électrique (propre aux raies-torpilles).

Informations complémentaires

En plongée, c'est généralement de nuit que la rencontre avec la raie brunette est possible car elle reste enfouie dans la journée. Son approche est facile.

Réglementation

Un arrêté du 29 avril 2015, paru au Journal Officiel du 9 mai 2015 interdit la pêche de loisir pour la raie brunette Raja undulata.
Squatina squatina apparaît dans le texte du Ministère de l'écologie et du Développement Durable du 9 juin 2015 qui rappelle les mesures prises par l'Union Européenne la même année. Ce document indique que pour cette espèce, la pêche ciblée, la conservation, le transbordement et le débarquement sont interdits aux navires immatriculés dans l'Union Européenne, que ce soit dans les eaux de l'U.E., ainsi qu'aux navires battant pavillon d'un état tiers et opérant dans les eaux de l'U.E.

Origine des noms

Origine du nom français

Raie brunette : Probablement en rapport avec la couleur globale de la robe de l'animal.

Origine du nom scientifique

Raja : du latin [raja] = raie (l'animal).
undulata : du latin [undo] (unda) = ondoyer, être ondoyant.
Deux hypothèses quant à l'origine de cette utilisation : 1) Le mouvement de nage de l'animal, qui consiste en une ondulation de ses nageoires pectorales. 2) Le dessin sinueux, ondulant, des lignes sombres qui parcourent son dos.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Chondrichthyes Chondrichthyens Squelette cartilagineux, deux nageoires dorsales et une anale (primitivement), nageoire caudale hétérocerque*, deux paires de nageoires paires, bouche disposée sur la face ventrale.
Sous-classe Elasmobranchii Elasmobranches Squelette des nageoires pectorales tribasal. Deux nageoires dorsales. 5 ou 6 paires de fentes branchiales et des spiracles.
Super ordre Euselachii Sélaciens Raies et requins.
Ordre Rajiformes Rajiformes Les Rajiformes regroupent l'essentiel des raies. Poissons cartilagineux sans vessie natatoire, très plats mais apparentés aux requins.
Famille Rajidae Rajidés
Genre Raja
Espèce undulata

Nos partenaires