Sole-paon

Pardachirus pavoninus | (Lacepède, 1802)

N° 3726

Indo-Pacifique tropical Ouest et central

Clé d'identification

Poisson plat, droitier, pouvant atteindre 25 cm
Face supérieure brun foncé ou brun pâle avec points jaunes
Taches claires plus ou moins rondes, bordées de noir et avec parfois zone centrale foncée
Petites excroissances cutanées sur le bord de la tête

Noms

Autres noms communs français

Sole ocellée

Noms communs internationaux

Peacock sole, ocellated sole (GB), Augen-Seezunge, Pfau Sohle (D), Suela de pavo real (E), Sogliola pavone (I)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Achirus pavoninus Lacepède, 1802
Paradachirus pavonimus (Lacepède, 1802)
Paradachirus pavoninus (Lacepède, 1802)
Pardachirus parvonimus (Lacepède, 1802)
Pardachirus povaninus (Lacepède, 1802)
Aseraggodes persimilis (Günther, 1909)
Solea persimilis Günther, 1909
Aseraggodes ocellatus Weed, 1961

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical Ouest et central

Zones DORIS : Indo-Pacifique

La sole-paon se rencontre dans l'Indo-Pacifique, depuis le Sri Lanka et La Réunion jusqu'aux îles Samoa et Tonga et du sud du Japon à l'Australie et la Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Ce poisson plat se rencontre sur les fonds meubles dans les lagons, sur les platiers et les pentes sableuses, entre 2 et 40 m de profondeur. La journée il s'ensable et seuls les deux yeux dépassent du sédiment.

Description

Pardachirus pavoninus est un poisson plat, ovale et pouvant atteindre 25 cm de longueur. En réalité, comme tous les poissons appelés vulgairement "poissons plats", il n'est pas aplati mais comprimé latéralement et vit posé sur un de ses flancs sur le substrat*. P. pavoninus est un poisson droitier, c'est-à-dire que les 2 yeux sont sur son flanc droit, et par conséquent, il est couché sur son flanc gauche.
La face visible du corps est de couleur variable suivant le substrat. Sur les fonds de sable noir, le corps est de couleur brun foncé alors que sur les fonds de sable blanc, le corps est de couleur brun très pâle. Mais dans tous les cas il présente des taches claires plus ou moins rondes, bordées de noir, les plus grandes ayant une zone centrale foncée. De plus, des points jaunes sont également présents sur le corps, mais jamais dans les taches claires. Ces motifs se prolongent sur les nageoires. La face au contact du substrat est blanche.
Les nageoires pectorales sont absentes. Les nageoires dorsale et anale courent sur toute la longueur du corps mais s'arrêtent juste en avant de la queue. Les pelviennes sont absentes. De petites excroissances cutanées sont présentes sur le bord de la tête. Une large narine se situe en avant des yeux.

Espèces ressemblantes

Il existe de nombreux autres poissons plats dans l'aire de répartition de Pardachirus pavoninus, mais seule cette espèce présente des points jaunes sur le corps.

Pardachirus marmoratus : est un poisson droitier présent uniquement dans l'océan Indien. Le corps est couvert de taches plus ou moins rondes, de tailles différentes et ressemble beaucoup à P. pavoninus. Cependant, il s'en différencie par des points noirs à la place des points jaunes.

Pardachirus hedleyi : est un poisson droitier présent sur la côte est de l'Australie. Le corps ne présente pas de points jaunes et montre des taches claires rondes, sans jamais de zone centrale noire.

Liachirus melanospilos : est un poisson droitier. Le corps comporte un motif en réticulation avec de nombreux points noirs, jamais jaunes. Les nageoires présentent une alternance de zones brunes et de zones jaunâtres, perpendiculaires au corps. Espèce que l'on rencontre du sud du Japon à l'Indonésie.

Aseraggodes kaianus : est un poisson droitier. Le corps est brun avec de nombreuses taches claires mais de forme beaucoup plus irrégulière. Il n'y a pas de points jaunes sur le corps. Espèce présente uniquement du sud du Japon à l'Indonésie.

Bothus mancus et Bothus pantherinus : sont des espèces gauchères. Le corps est couvert de taches en forme de fleur, souvent bleutées, et une nageoire pectorale bien visible est présente. Ces espèces très courantes se rencontrent de la mer Rouge à la Polynésie.

Alimentation

La sole-paon se nourrit d'animaux benthiques*, principalement des crustacés, mais également de mollusques et de vers.

Reproduction - Multiplication

La sole-paon est gonochorique*. Les œufs et les larves* sont planctoniques*.
Les larves ont un aspect classique de poisson, avec un œil de chaque côté. Elles subissent une importante métamorphose, l'animal se couchant sur son flanc gauche, pendant que son œil gauche migre du côté droit. Cette face droite qui par conséquent devient la face supérieure est appelée face oculée par opposition à la face inférieure, en contact avec le substrat* qui est alors appelée face aveugle.

Vie associée

Cette espèce peut être parasitée par des vers plathelminthes internes comme Macvicaria pardachiri Bray & Justine, 2012 et Proctotrematoides synapturae Machida, 2005.

Divers biologie

La base de chaque rayon de la nageoire anale (48 à 55 rayons mous) et dorsale (62 à 73 rayons mous) est reliée à une glande venimeuse. Ces toxines, appelées pavonines, diffusent dans du mucus qui recouvre le corps et sont mortelles pour de petits poissons. Elles ont également un pouvoir répulsif pour les requins.

Informations complémentaires

Cette espèce a une relative importance commerciale dans les pêcheries de certains pays.

Réglementation

Cette espèce est sur la liste de l'UICN (Union Internationale pour le Conservation de la Nature) sous le statut LC (least concern), c'est-à-dire préoccupation mineure. La principale menace qui pèse sur elle provient de la destruction de son habitat.

Origine des noms

Origine du nom français

Sole-paon fait référence à ses motifs.

Origine du nom scientifique

Pardachirus : du latin [pardus] = panthère et de [acheir] = sans main car les nageoires pectorales sont absentes.

pavoninus : du latin [pavoninus] = de paon

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Pleuronectiformes Pleuronectiformes Poissons plats, aux deux yeux sur une seule face. Corps comprimé et couché sur un flanc dépigmenté et aveugle.
Famille Soleidae Soléidés Famille des soles.
Genre Pardachirus
Espèce pavoninus

Nos partenaires