Crabe-porcelaine

Neopetrolisthes maculatus | (H. Milne Edwards, 1837)

N° 1309

Indo-Pacifique tropical Ouest et central

Clé d'identification

Corps aplati ressemblant à celui d'un crabe
Deux énormes pinces plates
Corps blanc à beige rosé, ponctué de fauve ou de brun
Vit dans une anémone

Noms

Autres noms communs français
Crabe-porcelaine symbiotique, crabe-porcelaine ponctué, porcelaine des anémones
Noms communs internationaux
Spotted porcelain crab (GB), Granchio porcellana, granchio simbionte, granchio dell'attinia (I), Cangrejo porcelana (E), Anemonen-porzellankrebs (D), Anemoon-porceleinkrabbetje (NL), Siini, Sarataan (AR)

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical Ouest et central

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Il se rencontre dans l'océan Indien et dans le Pacifique tropical. Sa présence est attestée à Mayotte, La Réunion, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française.

Biotope

Il vit toujours à l'abri des tentacules ou en bordure du disque oral d'une anémone de type Stichodactylus sp, Heteractis, Stoichactis au voisinage de la surface.

Description

Le crabe-porcelaine n'est pas un vrai crabe, malgré les apparences. Le corps aplati atteint 3 cm en moyenne (sans les pattes). Les plus gros individus atteignent 7 cm de diamètre. Il possède d'énormes pinces plates (chélipèdes*).
Le corps est blanc à beige rosé, ponctué de taches et de spots de couleur brun rouge à fauve. Sa couleur varie selon la zone géographique.

Espèces ressemblantes

Au Kenya, on peut rencontrer une espèce très ressemblante mais qui a des ponctuations beaucoup plus grosses, il s'agit de Neopetrolisthes alobatus.
Au centre de l'Indo-Pacifique (Japon) et sur les côtes australiennes, on trouve Neopetrolisthes ohshimai. Il est très semblable et présente des ponctuations plus denses. Il était autrefois considéré comme une espèce à part, mais est aujourd'hui reconnu comme un variant de N. maculatus.
Allopetrolisthes spinifrons (H. Milne Edwards, 1837) lui ressemble également bien que plus rouge et plus trapu. Il est présent dans des zones plutôt tempérées que tropicales, et se trouve sur les anémones Phymactis clematis.

Alimentation

Les crabes-porcelaine sont des filtreurs. Ils captent les particules en suspension dont ils se nourrissent grâce à leurs pièces buccales munies de fines soies qu'ils déploient et agitent comme des éventails.

Reproduction - Multiplication

Les crabes-porcelaines vivent souvent en couple dans leur anémone hôte, particulièrement au moment de la reproduction. Le plus gros des deux est alors le mâle. La plupart du temps, hors reproduction, chacun vit dans son anémone, s'il y en a suffisamment dans les environs.

La femelle pond environ 1 600 œufs qui sont fécondés au moment de la ponte. Elle les garde sous son abdomen (replié) pendant quatre semaines. Le brunissement indique la proximité de l'éclosion. La larve* est planctonique*.

Vie associée

Neopetrolisthes maculatus vit dans une anémone mais cela n'apporte ni bénéfice ni préjudice à l'hôte ; on parle de commensalisme* (et non pas d'une symbiose).

De même, les Amphiprions vivant également dans l'anémone n'ont pas de relation avec le crabe-porcelaine.

Divers biologie

N. maculatus vit protégé parmi les tentacules d'une anémone, dont les mouvements du disque buccal lui permettent de surcroît de mieux filtrer.
Pour ne pas être mangé par l'anémone, il doit se déplacer parmi les tentacules.

Origine des noms

Origine du nom français

Crabe : à cause de sa ressemblance avec les crabes.
Porcelaine : peut-être à cause de sa carapace lisse et claire, parsemée de motifs, telle une céramique.

Origine du nom scientifique

Neopetrolisthes : c'est le nouveau [neo] genre Petrolisthes.
Petrolisthes pourrait se traduire par petite moulure (listhe, vieux terme de décoration qui désigne une petite moulure qui couronne, accompagne ou sépare une autre moulure = listel) de pierre (du grec [petra]).
Cette explication n'est qu'indicative en l'absence d'une référence accessible donnant la signification du nom de genre (la carapace a-t-elle une moulure ?).
Est-ce une allusion au fait que l'abdomen est toujours replié sous la carapace ?

maculatus : du latin [macula] = tache, en référence aux nombreuses taches sur la carapace.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Anomura Anomoures Les anomoures sont caractérisés par une cinquième paire de pattes atrophiée. Ils sont essentiellement représentés par les galathées et les Bernard l'ermite.
Famille Porcellanidae Porcellanidés Anomoures à l’aspect de crabes, mais la cinquième paire de pattes est réduite. Carapace lisse, sans épines. Abdomen petit et plié sous la carapace.
Genre Neopetrolisthes
Espèce maculatus

Nos partenaires