Mostelle de roche

Phycis phycis | (Linnaeus, 1766)

N° 264

Méditerranée et Atlantique est

Clé d'identification

Corps brun, marron
Un barbillon sous le menton
Nageoires pelviennes en filaments bifides
2 nageoires dorsales arrondies
Plutôt immobile mais jamais posée sur le fond
Se rencontre dans les endroits sombres

Noms

Autres noms communs français
Mostelle brune, molla de roca (Catalan), mustèlo (Provençal)
Noms communs internationaux
Forkbeard (GB), Barbada de altura (E), Musdea (I), Abrótea-da-costa (P)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Blennius phycis Linnaeus, 1766
Tinca marina Walbaum, 1792
Phycis mediterraneus Delaroche, 1809
Phycis furcatus Bowdich, 1825
Phycis limbatus Valenciennes, 1838

Distribution géographique

Méditerranée et Atlantique est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Méditerranée et Atlantique est jusqu’au Cap Vert.

Biotope

Fonds rocheux, grottes, trous et failles en journée. Le plus souvent dans le coralligène*. La mostelle est aussi fréquente sur les zones de récifs artificiels ou tout site où elle pourra trouver des zones obscures. Par contre elle est très mobile la nuit lorsqu’elle recherche sa nourriture.

Description

La mostelle est un poisson de roche de corps oblong, d'une taille maximale de 60 cm.
De couleur brune, marron clair sur le corps à marron foncé sur les nageoires, on distingue facilement cette espèce à son barbillon sous le menton et à ses nageoires pelviennes* en filaments bifides*.
La première nageoire dorsale est petite et arrondie, la seconde parcourt le reste du corps jusqu’à la queue, également arrondie à l’extrémité. Les nageoires anale, dorsales et caudale sont surmontées d’un liseré blanc.
Les yeux sombres, marron et noirs, sont positionnés en avant de la tête.

Espèces ressemblantes

Gaidropsarus sp. (Motelle) : 3 barbillons, 1 mentonnier et 2 sur le museau, toujours posée sur le fond et corps plus allongé.

Le Trident (Raniceps raninus), plus sombre avec la première dorsale extrêmement réduite, pour la zone de répartition qu’ils ont en commun.

Il peut avoir une confusion avec le capelan (Trisopterus luscus), mais ce dernier possède 3 nageoires dorsales et 2 anales.

Phycis blennoides (Brünnich, 1768), la mostelle de fond, a des taches sombres sur l’extrémité de la première dorsale et le centre de la 2ème. Plutôt sur fonds sableux / vaseux vers 100 m de profondeur. Jamais rencontrée par les plongeurs.

Alimentation

La mostelle est active de nuit : c’est durant cette période qu’elle va chasser des crustacés, vers ou autres petits poissons.

Reproduction - Multiplication

Le frai a lieu de janvier à mai. Les larves sont planctoniques.

Divers biologie

La mostelle est assez commune selon les zones. Approchez lentement sans éclairage trop important. C’est un poisson à la fois curieux qui vous observe si vous êtes loin, mais qui se réfugie au trou lorsque vous approchez, ou s’immobilise sur le sol.

Informations complémentaires

La mostelle est hélas facile à chasser mais sa chair tendre s’abîme si l’ardillon est mal planté ce qui lui permet d’échapper au chasseur maladroit sans pour cela qu’elle ne survive longtemps.
Comme ceux du corb, les otolites* (en forme de petites canines) de la mostelle adulte sont montés en bijou.
C’est un poisson apprécié pour sa chair et qui atteint très facilement une bonne taille : il est ainsi très pêché par les petits métiers et par les chasseurs sous-marins. Il est rare de croiser de petits individus.

Origine des noms

Origine du nom scientifique

Gadidae : « gadus » était une sorte de poisson en latin.

Phycis
: en grec, Phykis est attribué à la femelle d’un poisson nommé Phyke qui vit dans les algues.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Paracanthopterygii Paracanthoptérygiens
Ordre Gadiformes Gadiformes Présence d’un barbillon mentonnier (peut être absent). Inclut les morues, aiglefins (haddocks), merlans, tacauds, mostelles, lieus, etc.
Famille Gadidae Gadidés Corps fusiforme à allongé. La plupart des espèces ont des dents bien développées sur la tête du vomer (voûte buccale). Barbillon mentonnier souvent présent. Nageoires dépourvues d'épines. 1, 2 ou 3 dorsales et 1 ou 2 anales. Pelviennes thoraciques.
Genre Phycis
Espèce phycis

Nos partenaires