Sole-perdrix ocellée

Microchirus ocellatus | (Linnaeus, 1758)

N° 2050

Méditerranée, Atlantique Est, océan Indien Sud-Ouest

Clé d'identification

Deux ou trois paires d’ocelles bleus cerclés de noir puis de jaune vif
Grande tache sombre disposée dans l’axe médian du flanc
Narine antérieure tubulaire sur la face oculée
Caudale bien distincte et sans liaison avec la dorsale et l’anale
Peau recouvrant le bord du préopercule

Noms

Autres noms communs français

Sole ocellée

Noms communs internationaux

Eyed sole, foureyed sole (GB), Sogliola occhiuta (I), Soldado, tambor real (E), Vieraugenzunge, Augenfleckige Seezunge (D), List pecatar (Croatie), Gjuhez syzake (Albanie), Mousa (Egypte), Ojeplettet tunje (Danemark), Matoglosa (Grèce), Oczlica (Pologne), Azevia-de-malhas (P), Limba de mare patata (Roumanie), Beneklidil baligi (Turquie)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Pleuronectes ocellatus Linnaeus, 1758
Solea ocellata (Linnaeus, 1758)
Quenselia ocellata (Linnaeus, 1758)
Monochirus ocellatus (Linnaeus, 1758)
Echinosolea oculata (Risso, 1827)
Solea oculata (Risso, 1827)
Solea quadriocellata von Bonde, 1922
Monochirus quadriocellatus (von Bonde, 1922)

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Est, océan Indien Sud-Ouest

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On peut rencontrer l'espèce en Atlantique Est (du nord au sud-ouest de la péninsule Ibérique, îles Madère et Canaries, Sénégal, Ghana, Guinée-Bissau, Sierra Leone), en mer Méditerranée dans son ensemble et dans l'océan Indien (Afrique du Sud).

Biotope

La sole perdrix ocellée est présente de 20 à 400 mètres, elle se tient sur les fonds sablonneux ou sablo-vaseux du plateau continental. Dans l’étage infralittoral (jusqu’à 40-50 mètres), on peut l’observer à proximité des herbiers.

Description

Ce poisson plat possède un corps ovale, en forme de langue, il peut atteindre 20 cm à l’âge adulte et il est couvert d’écailles cténoïdes* (rugueuses).
Les yeux sont disposés sur la face droite : c’est une espèce dite "dextre*".

Sur la face oculée* (face qui possède les yeux, la face supérieure), le corps est beige à brun clair, maculé de larges plaques brunes. Une grande tache brun sombre est disposée dans l’axe médian du flanc, sur la ligne latérale, en arrière de la nageoire pectorale.
Dans la moitié postérieure du corps, deux ou trois paires d’ocelles* bleus cerclés de noir puis de jaune vif caractérisent l’espèce.
Les nageoires dorsale et anale sont bleutées à bleu vert, piquetées de brun avec une frange claire. La caudale débute par une large bande noirâtre parfois bordée de jaune vif, puis on observe une bande beige et une terminaison sombre bordée de clair.
La face aveugle (la face inférieure) est blanchâtre.

La narine antérieure de la face oculée
est tubulaire, sa hauteur est approximativement équivalente à celle des yeux hypertrophiés et elle atteint le bord antérieur de l’œil ventral (oeil inférieur).
La bouche est petite et peu arquée. La narine de la face aveugle a la forme d'un simple tube.
Les nageoires ne comptent que des rayons mous. La nageoire dorsale débute sur la tête, au niveau de l’œil dorsal et compte 65 à 75 rayons. La nageoire anale est composée de 48 à 58 rayons. La caudale est bien distincte et sans liaison avec la dorsale et l’anale. La nageoire pectorale de la face aveugle est légèrement plus petite que celle de la face oculée (la face qui possède les yeux).
La ligne latérale, visible de l’opercule jusqu’au pédoncule caudal, est rectiligne. La peau recouvre le bord du préopercule*.

Espèces ressemblantes

Microchirus ocellatus est la seule espèce à posséder ces quatre ocelles polychromes caractéristiques.
Voici tout de même quelques espèces de soles et leurs caractères propres :

Microchirus hexophthalmus
: la face oculée est brun-rougeâtre. Pas de tache sur la ligne médiane mais 3 taches sombres sur chaque profil, ventral et dorsal. Les paires d'ocelles sont reliées par une barre également sombre.

Solea solea : corps maculé de taches brunes, absence d’ocelles et pectorale partiellement noire à son extrémité supérieure.

Synapturichthys kleinii : corps beige maculé de petits points clairs. Nageoires ourlées de noir. Absence d’ocelles.

Pegusa lascaris
: narine de la face aveugle en forme de rosette. Pectorale jaunâtre avec une tache noire entourée de blanc. Absence d’ocelles.

Pegusa nasuta
: corps maculé de taches brunes. Narine de la face aveugle en forme de rosette. Pectorale noire bordée de clair. Absence d’ocelles.

Buglossidium luteum : corps finement ponctué, assez uniforme. Les nageoires dorsale et anale présentent une alternance de rayons sombres et clairs.

Microchirus variegatus
: présence de taches brunes verticales sur la face oculée, se prolongeant sur les nageoires dorsale et anale. Absence d’ocelles.

Monochirus hispidus : Taches sombres sur le corps et les nageoires. Pectorale présente sur la face oculée et absente sur la face aveugle. Narine antérieure tubulaire dépassant largement la hauteur le bord de l’œil ventral.

Solea senegalensis
: Points bleus parsemés sur tout le corps. Membrane noirâtre entre les rayons de la pectorale de la face oculée. Absence d’ocelles.

Alimentation

Les soles se nourrissent de petits invertébrés parmi les vers, les crustacés ou encore les mollusques qu’elles détectent grâce aux nombreuses papilles sensorielles disposées sous la bouche.

Reproduction - Multiplication

Espèce gonochorique* (sexes séparés). La reproduction de Microchirus ocellatus n’est pas connue à ce jour. Chez les soles, les œufs et larves* sont pélagiques*.

Vie associée

Il arrive parfois que l’on observe des annélides ectoparasites de la classe des Hirudinées (proches des sangsues) sur la face zénithale et sur les yeux des soles.

Divers biologie

Les soles ont, à l’état larvaire, une symétrie bilatérale comme la grande majorité des poissons osseux. Elles subissent une importante métamorphose* avant de se coucher sur le flanc gauche (exceptionnellement sur le flanc droit). L‘œil gauche "migre" du côté droit (par différence de vitesse de croissance de certaines zones cellulaires), la nageoire pectorale gauche s’atrophie ou disparaît totalement et la pigmentation n’apparaît que sur la face droite, supérieure, appelée aussi face oculée par opposition à la face inférieure, aveugle.

Informations complémentaires

La sole-perdrix ocellée fait l’objet d’une pêche semi-industrielle et artisanale sur le pourtour de la mer Thyrrénienne, ainsi qu’en Espagne, à Chypre et en Israël. Elle l'est, plus rarement, sur les côtes marocaines, turques ou grecques.

Origine des noms

Origine du nom français

Sole: Dérivé directement du latin [sola] = semelle.
Perdrix : Il est probable que l'allusion à la perdrix est attribué en raison de la tendresse et la qualité gustative de sa chair. Perdrix de mer est d'ailleurs un synonyme de sole. On peut également penser que c'est l'aspect tacheté de la livrée de certaines soles qui ressemble un peu à celle du volatile.

Ocellée : du fait de la présence d’ocelles sur le corps.

Origine du nom scientifique

Microchirus : du grec [mikros] = petit et [chirus] = main, ici la nageoire pectorale.

ocellatus
: du latin [ocellatus] = ocellé, en raison de la présence des ocelles caractéristiques que montre cette espèce.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Pleuronectiformes Pleuronectiformes Poissons plats, aux deux yeux sur une seule face. Corps comprimé et couché sur un flanc dépigmenté et aveugle.
Famille Soleidae Soléidés Famille des soles.
Genre Microchirus
Espèce ocellatus

Nos partenaires