Membranipore

Membranipora membranacea | (Linnaeus, 1767)

N° 163

Eaux tempérées

Clé d'identification

Grandes plaques encroutantes blanches
Sur laminaires
Zoïdes de forme rectangulaire
Bord arrondi

Noms

Autres noms communs français

Ecorce marine, croûte de dentelle au Québec

Noms communs internationaux

Sea-mat (GB), Membranipora (E), Seerinde (D), Fijne vliescelpoliep (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Flustra membranacea Linnaeus, 1767

Distribution géographique

Eaux tempérées

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

Espèce cosmopolite des eaux tempérées, là où il y a des laminaires. En France métropolitaine, se trouve en Atlantique Nord-Est.

Biotope

On trouve les colonies de membranipores sur les frondes des laminaires, rarement sur d'autres algues.

Description

Membranipora membranacea est un bryozoaire calcifié blanc, formant de grandes plaques encroûtantes fines sur les frondes des laminaires. Les zoïdes* sont de forme rectangulaire, de taille 0,42 x 0,13 mm. Les colonies adultes peuvent couvrir plusieurs décimètres carrés, semblables à de la dentelle, avec un bord arrondi.

Espèces ressemblantes

Electra pilosa, également présente en Méditerranée, dont les zoïdes ont une forme ovale. Elle forme des colonies dont les bords sont en zigzag. E. pilosa se développe sur des algues, principalement Fucus serratus, Chondrus crispus et Mastocarpus stellatus, ainsi que sur des substrats* fermes.

Alimentation

Animaux filtreurs.

Reproduction - Multiplication

La reproduction sexuée a lieu une fois par an au printemps. Les œufs donnent naissance à des larves* dont la durée de vie est importante. Une fois la larve fixée, la colonie se développe de manière asexuée par bourgeonnement.

Vie associée

Les membranipores constituent une épifaune typique des laminaires. Ils constituent la nourriture de mollusques gastéropodes, en particulier du nudibranche Limacia clavigera mais aussi de Polycera faeroensis et Polycera quadrilineata.

Divers biologie

Espèce très commune. Les colonies sont annuelles, suivant le cycle de vie des laminaires, et disparaissent en hiver. La croissance est très rapide, de plusieurs mm par jour, orientée vers la base de la fronde.
En Australie, son support préféré est l'algue géante Macrocystis sp.

Origine des noms

Origine du nom français

Traduction du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Du latin [membranacea] = membraneux. La surface frontale des zoïdes est membraneuse.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Bryozoa / Ectoprocta Bryozoaires / Ectoproctes Petits animaux coloniaux filtreurs aquatiques fixés à un substrat. Tous les zoïdes sont en continuité physique et issus de bourgeonnement à partir d’un individu unique. Chaque zoïde porte un lophophore rétractile et est abrité dans une logette.
Classe Gymnolaemata Gymnolèmes Colonies polymorphes. Les zoïdes sont cylindriques ou aplatis, les lophophores circulaires. Les parois peuvent être calcifiées ou non. Presque tous marins.
Ordre Cheilostomatida Cheilostomes Bryozoaires calcifiés, zoïdes* en forme de boîte obturée par un opercule à charnière. Gymnolèmes les plus nombreux et les plus diversifiés des régions littorales, souples à rigides. Groupe au polymorphisme marqué où l’on trouve des individus différenciés (aviculaires, vibraculaires, ovicelles globuleux…).
Sous-ordre Malacostegina
Famille Membraniporidae Membraniporidés Plaques encroûtantes fines et peu serrées.
Genre Membranipora
Espèce membranacea

Nos partenaires