Limacia

Limacia clavigera | (O.F. Müller, 1776)

N° 145

Mer du Nord, Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Petit doridien (en général moins de 20 mm) au corps blanc
Appendices dressés aux extrémités orange ou jaunes
Bord frontal du manteau avec des appendices identiques mais plus petits
Rhinophores blancs avec des lamelles jaunes
3 (parfois 4) petites branchies tripinnées aux extrémités jaunes

Noms

Autres noms communs français

Limace à papilles claviformes

Noms communs internationaux

Limacia (GB, E, D, I, NL, P, N)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Doris clavigera Müller, 1776
Tergipes pulcher Johnston, 1834
Euplocamus plumosus Thompson W., 1840
Triopa lucida Stimpson, 1855

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

De la Norvège aux côtes marocaines et en Méditerranée. Cette espèce est également trouvée communément au cap de Bonne-Espérance (Gosliner 1987).

Biotope

De la zone de balancement des marées jusqu'à 80 m de profondeur.
Eaux claires peu profondes.
En relation avec des bryozoaires encroûtants dont elle se nourrit.

Description

Limacia clavigera est un petit doridien (en général moins de 20 mm) au corps blanc translucide portant des appendices dressés (cérates*) pairs, en massue, aux extrémités orange ou jaunes.
Le bord frontal du manteau porte également des appendices identiques mais plus petits.
Les rhinophores blancs comme le corps présentent des lamelles jaunes.
Trois (parfois quatre) branchies tripinnées aux extrémités jaunes sont disposées en arc devant l'anus.

Espèces ressemblantes

Crimora papillata se nourrit également de bryozoaires encroûtants mais les appendices dorsaux sont ramifiés et le corps translucide est jaune.
Les Trapania et les Polycera, mais ces deux genres ne présentent pas de nombreux appendices en massue sur le dos.

Alimentation

De préférence sur Electra pilosa, bryozoaire encroûtant les algues rouges peu profondes mais également sur des bryozoaires encroûtants ou non de la zone de balancement des marées et plus profonds.

Reproduction - Multiplication

Comme tous les doridiens, Limacia clavigera est hermaphrodite.
La ponte se présente comme un ruban, aplati peu élevé, appliqué au support, sur un ou deux tours.

Vie associée

Limacia clavigera a été trouvée en relation avec les bryozoaires suivants : Callopora dumerilii (Audouin, 1826), Cryptosula pallasiana (Moll, 1803), Electra pilosa (Linnaeus, 1767), Membranipora membranacea (Linnaeus, 1767), Porella concinna (Busk, 1854), Schizoporella unicornis (Johnston in Wood, 1844), Umbonula littoralis Hastings, 1944 (Thompson & Brown, 1984).



Limacia peut être parasitée par des copépodes.

Divers biologie

Les zoïdes des bryozoaires produiraient des substances chimiques qui induiraient la métamorphose des larves de Limacia clavigera (Weinberg, 1994).

Informations complémentaires

Les individus méditerranéens seraient de plus petite taille que ceux de l'Atlantique. Selon les auteurs, en Atlantique les individus atteignent 20 voire 40 mm de long alors qu'en Méditerranée leur taille maximale serait de 10 mm. A confirmer !

Origine des noms

Origine du nom français

Francisation du nom latin.

Origine du nom scientifique

Limacia : du latin [limax] = limace, limaçon,
clavigera : du latin [clavus ]= massue, club et du latin [gero] = porter : qui porte une (des) massue(s) (les cérates).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Sous-ordre Doridina Doridiens Corps aplati. Anus dorsal entouré complètement ou partiellement par des branchies de remplacement ramifiées qui peuvent être rétractées (voire absentes). Mangeurs d’éponges, habituellement armés de spicules calcaires internes.
Famille Polyceridae Polycéridés Doridiens limaciformes aux rhinophores lamellés avec souvent quelques papilles frontales et branchiales. Présence de lobes oraux sur la tête ou de tentacules buccaux développés.
Genre Limacia
Espèce clavigera

Nos partenaires