Dauphin de Risso

Grampus griseus | (Cuvier, 1812)

N° 1459

Espèce cosmopolite

Clé d'identification

Dauphin de 3 à 4,5 m
Couleur grise à presque blanche en raison de multiples cicatrices et balafres claires
Nageoire dorsale foncée et falciforme, de près de 50 cm de haut
Tête arrondie sans rostre
Cannelure entre le front et la lèvre avec des yeux bien ronds et très foncés

Noms

Autres noms communs français

Dauphin gris, grampus, grampus gris

Noms communs internationaux

Risso's dolphin, grey dolphin, white-headed grampus, white-head dolphin, grey grampus (GB), Grampo, delfino di Risso (I), Delfin de Risso, fabo calderón, calderón gris, delfin chato (E), Rundkopfdelphin, Rissodelphin (D), Grampo, golfinho-de-risso (P), Gramper, grijze dolfijn (NL), Rissos delfin, grå delfin (Suède), Seryy del'fin (Russie), Hana gondo kujira (Japon)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Delphinus griseus G. Cuvier, 1812
Delphinus rissoanus Desmarest, 1822
Grampus rissoanus (Desmarest, 1822)
Grampus stearnsii Dall, 1873

Distribution géographique

Espèce cosmopolite

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique, Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

On trouve généralement Grampus griseus dans les eaux tempérées, froides à tropicales du monde entier.
La limite nord de son aire de répartition dans l'Atlantique serait représentée par les îles Shetland (Royaume-Uni) et Terre-Neuve (Canada) et pour le Pacifique par le golfe de l'Alaska. Au sud, l'espèce se rencontre jusqu'aux cap Horn et cap de Bonne-Espérance ainsi qu'en Australie et en Nouvelle-Zélande.
En Méditerranée, le dauphin de Risso est surtout concentré dans la partie occidentale.
En octobre 2013 et pour la première fois, 5 individus ont été observés à La Réunion (au large de Ste-Suzanne).

Biotope

C'est un dauphin de haute mer, s'approchant parfois des côtes, qui fréquente le talus continental, l'aplomb des tombants, des canyons sous-marins et les fonds allant jusqu'à 1000 mètres de profondeur.

Description

D' 1,50 m à la naissance, la taille du dauphin de Risso varie entre 3 et 4,5 m àl'âge adulte. Il peut alors peser jusqu'à 500 kg.
C'est un animal effilé à l'arrière et plutôt robuste à l'avant. Il possède une tête presque carrée avec un melon* bien marqué, qui précède une large poitrine. On remarque un pli ou une cannelure joignant le front à la lèvre supérieure, caractéristique de l'espèce. Le dauphin de Risso ne possède pas de rostre* sur le museau mais un bec, peu discernable.
Un évent* simple est visible sur le dessus du crâne.

Grampus griseus ne possède pas de dents sur la mâchoire supérieure mais trois à sept paires de dents (six à quatorze dents) tapissent le bout de la mâchoire inférieure.

La couleur du grampus change tout au long de sa vie : gris pâle étant jeune (avec, chez les sujets nouveaux-nés, de légères traces blanches dûes aux plis de sa position fœtale) puis plus sombre, le corps des individus devient blanc au fil du temps.
Ce changement de couleur est dû aux multiples cicatrices et scarifications zèbrant leur corps, s'accumulant au fil du temps et résultant des interactions entre individus.
Des yeux bien ronds et très foncés peuvent alors se distinguer sur la masse claire.

Les palettes natatoires (nageoires pectorales des cétacés), en forme de croissant, gardent quant à elles une couleur grise.
La nageoire dorsale de ce dauphin est très particulière : falciforme, pointue à son extrémité, elle est fine et, proportionnellement à la longueur du corps, c'est la plus longue dorsale de tous les cétacés, Elle est plus foncée que le reste du corps et est située au milieu du dos de l'animal.
La nageoire caudale, sombre également, possède des bouts pointus, fuyant vers l'arrière, et une échancrure centrale bien marquée.

Espèces ressemblantes

La différenciation entre les dauphins de Risso et les grands dauphins (corpulences similaires et formes de dorsales proches) se fait aisément car ces derniers sont munis d'un rostre bien démarqué et ne montrent pas les entrelacs de cicatrices assez typiques de Grampus griseus.

Les globicéphales (Globicephala melas et Globicephala macrorhynchus) ont également, comme Grampus griseus, une tête sans rostre, avec un melon prononcé. Ils pourraient donc être source de confusions avec les dauphins de Risso, notamment les plus jeunes à cause de la couleur sombre, car non griffée de clair, de ces derniers. Mais la forme de la nageoire dorsale n'est pas du tout la même et elle tombe vers l'arrière chez les globicéphales. En plus de la forme de cette dorsale, la couleur en diffère chez les individus adultes des deux espèces : noire pour l'une et zébrée de blanc pour l'autre.
Dans les faits, d'autres espèces de cétacés encore peuvent engendrer des confusions avec le jeune grampus, à cause de sa couleur sombre : péponocéphale, pseudo-orque ou orque pygmée, par exemple. Ceci dit, les concurrents à l'identification sont en général plus foncés et les jeunes dauphins de Risso se trouvent habituellement à proximité des adultes de leur espèce qui eux, rendent l'identification plus aisée.

On pourrait éventuellement confondre le dauphin de Risso âgé avec le bélouga Delphinapterus leucas, à cause de la couleur presque blanche. Mais les bélougas, qui n'ont pas de rostre non plus, n'ont pas la nageoire dorsale aussi haute que chez le grampus. De plus, ils n'évoluent pas dans les mêmes eaux tempérées et se trouvent souvent plus au nord.

De loin, la haute nageoire dorsale du dauphin de Risso pourrait éventuellement être confondue avec celle de l'orque (Orcinus orca) mâle.

Alimentation

La plupart du temps le grampus se caractérise comme espèce teutophage, c'est-à-dire qu'il se nourrit quasi-exclusivement de céphalopodes et notamment de calmars. Il peut aussi se nourrir de petits poissons.
Le palais de l'animal est bordé de protubérances de la gencive qui semblent agir comme des fausses dents. Sa dentition exclusivement répartie sur la mâchoire inférieure (et c'est la seule espèce de sa famille en ce cas), est cohérente avec son régime alimentaire.
La chasse est généralement nocturne (mais cela peut varier) et sa technique de chasse fait un usage intensif de son système d'écholocation*. Le dauphin de Risso peut sonder jusqu'à 30 minutes pour chasser.

Reproduction - Multiplication

Chez ce dauphin, la maturité sexuelle est atteinte entre 10 et 13 ans et ce, pour les deux sexes.
Un petit tous les 2 à 4 ans avec une période de gestation chez la femelle de 13 à 14 mois.
La période de mise bas est assez incertaine, on la suppose assez flexible. Des nouveaux-nés ont été observés en Méditerranée aussi bien en mai qu'en juillet.
La couleur du jeune Grampus griseus est d'un gris olivâtre à brun pâle presque uniforme avec une partie plus sombre s'étendant de la nuque à la base de la caudale. Il ne montre donc pas (encore) de scarifications blanches.

Vie associée

On peut rencontrer quelques fois le dauphin de Risso en compagnie d'autres espèces de dauphins : Tursiops truncatus, Stenella coeruleoalba, Delphinus delphis
La raison exacte de ce fait, courant au demeurant, du mélange des espèces durant certaines activités reste encore à déterminer.

Divers biologie

Les cicatrices blanches que l'on retrouve sur le dauphin de Risso sont dues au fait que la couche supérieure de son épiderme ne se renouvelle pas. Lorsqu'elle est écorchée, elle laisse apparaître une sous-couche blanche définitive. Ces balafres et scarifications peuvent être le résultat d'interactions conflictuelles ou de jeux entre individus mais aussi et surtout elles sont la preuve d'une étroite relation entre ces mêmes individus. Le dauphin de Risso est un animal sociable qui ne s'empêche pas de mordre ses congénères en "preuves d'affection".
Les cicatrices sont également très utiles aux cétologues car elles peuvent leur permettre de reconnaître les individus entre eux lors de campagnes d'identification en mer. Elles simplifient la création de bases de données élaborées grâce à la photo-identification.

Le dauphin de Risso adopte souvent des postures bien particulières. Par exemple : le corps vertical et la tête sortie de l'eau durant plusieurs secondes. On appelle cette posture, le "spywatching" ou "spy-hopping".
On le retrouve également vertical avec la nageoire caudale en l'air ("lobtailing").
Les sauts sont plus rares et souvent avortés. Relativement peu de sauts émergeant le corps en entier.
Grampus griseus nage de manière lente et calme, la tête et le corps n'émergeant que partiellement, la grande nageoire dorsale suivant le mouvement. Il est considéré néanmoins comme remarquablement agile.
Parfois, la nageoire caudale est visible lorsqu'il saute, qu'il sonde ou encore lors de comportements sociaux.
La vitesse maximale de ce cétacé est d'environ 25-30 km/h (7-8 km/h en vitesse de croisière, les pointes de vitesse à 30 km/h étant rares).

Son souffle est plutôt court et assez difficilement observable depuis la surface.

Informations complémentaires

Le dauphin de Risso se regroupe parfois en bancs d'une dizaine d'individus mais ces groupes peuvent, en se réunissant entre eux, atteindre des tailles beaucoup plus conséquentes (parfois plusieurs centaines, provisoirement).
Lorsqu'ils chassent en groupe, les dauphins de Risso se tiennent souvent en ligne et se mêlent parfois à des groupes d'autres espèces, notamment le dauphin commun mais aussi grands dauphins, dauphins bleus et blancs, globicéphales, marsouins de Dall, lagénorhynques à flancs blancs du Pacifique, dauphins tachetés, faux orques, orque pygmée et même cachalots et baleines ! L'interaction avec de grands mammifères ne semble pas leur faire peur, au contraire !
A l'intérieur d'un groupe de Grampus griseus, quelle que soit la taille du groupe, il est possible qu'il y ait une organisation sociale particulière. Par exemple, des échouages massifs ont conduit par leur étude à penser que des sous-groupes comprenant des dauphins de même âge et de même sexe se formaient, à l'intérieur même du banc.

Les dauphins de Risso ne sont pas migrateurs mais leur comportement évoque un peu le nomadisme. C'est-à-dire qu'ils se retrouvent aux mêmes endroits, avec une périodicité de plusieurs mois et reviennent dans ces endroits avec régularité.

La population de Grampus griseus en Méditerranée nord-occidentale est estimée à 3 000 individus environ mais il est difficile de donner une estimation de sa population au niveau mondial.

Certaines espèces d'odontocètes de Méditerranée sont atteintes par une épidémie virale de morbillivirus, en recrudescence ces dernières années et causant pneumopathies et troubles neurologiques. Si beaucoup de dauphins bleus et blancs Stenella coeruleoalba et des grands dauphins Tursiops truncatus semblent touchés et s'échouent ou meurent en mer, on ne sait pas encore si le dauphin de Risso y est réellement sensible.

En Nouvelle-Zélande un individu baptisé Pelorus-Jack escorta pendant 24 ans (de 1888 à 1912) des bateaux à travers le détroit de Cook. Ce grampus fut protégé par une loi en 1904 après avoir été l'objet d'une tentative d'assassinat.

On estime que la longévité de Grampus griseus peut dépasser 40 ans [Sidois 2008].

Les principaux dangers liés à l'homme auxquels le dauphin de Risso est confronté.
Il arrive qu'au cours de campagnes de pêche dans l'Atlantique Nord des dauphins de Risso soient accidentellement pêchés. Par contre, ils font partie des espèces sciemment chassées au Japon pour la consommation !
Comme la plupart des espèces de cétacés, notre dauphin de Risso est exposé aux risques des sacs en plastique et des canettes métalliques qu'il ingère. Nombre de ces articles ont été trouvé dans les estomacs autopsiés de certains animaux échoués. En effet, Grampus griseus semble fortement apprécier le jeu avec des sacs en plastique qui font l'objet d'âpres parties de "ballon" entre congénères et il n'est pas étonnant que l'ingestion advienne, avec les conséquences que l'on imagine.

Antoine Risso (pharmacien niçois et naturaliste) a décrit ce dauphin en 1811 pour la première fois d'après un spécimen de Nice. Parce qu'il n'avait pas de dents en haut, comme les cachalots, il l'appela Physetère (genre d'appartenance et autre nom commun des cachalots) et il envoya une notice ainsi qu'un dessin à Georges Cuvier. En 1812, Cuvier trouvera un spécimen à Brest semblable à celui découvert un an plus tôt par Risso et pourra en examiner le squelette. Cuvier va décrire cette espèce, la nommera Delphinus griseus mais en hommage à son ami niçois, Cuvier lui donnera le nom vernaculaire de dauphin de Risso.
A ce sujet, il était courant, aux XVIIIe-XIXe siècles, que de simples membres de sociétés savantes, des érudits ne fréquentant pas le cénacle scientifique parisien mais issus des académies de provinces (pharmaciens, médecins de campagnes, avocats, etc.) fassent preuve d'une érudition exemplaire en fixant pointilleusement observations et réflexions sur le spectacle de la nature, se révélant souvent des naturalistes de premier plan. A cet égard, Cuvier tenant Risso pour un des meilleurs naturalistes de son temps aurait dit de celui-ci "Ah, si seulement il eût été parisien !".

Réglementation

Etant donné que Grampus griseus fait partie de l'ordre des Cétacés, cette espèce est soumise à plusieurs réglementations, notamment :
- ACCOBAMS : Accord sur la conservation des cétacés de la Méditerranée, de la mer Noire, et de la Zone Atlantique Adjacente.
- Sanctuaire Pelagos (1999) : Espace maritime de 87500 km² faisant l'objet d'un accord entre l'Italie, Monaco et la France pour la protection des mammifères marins qui le fréquentent.
- Convention de Barcelone (1976) : Protection de la Méditerranée contre la pollution, assurer une protection particulière aux espèces et aux habitats menacés dont l'importance est jugée vitale pour la conservation de la Méditerranée.
- Convention de Berne (1979) : assurer la conservation de la flore et de la faune sauvages et de leurs habitats naturels et protéger les espèces migratrices menacées d'extinction.
- Convention de Bonn ou CMS (1979) : Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage.
- Convention CITES ou de Washington : figure dans l'annexe II.
- Liste rouge UICN : D.D (Data Deficient, données insuffisantes).
- Règlement du 20 janvier 1981 : L'importation de produits issus de cétacés destinés à des fins commerciales est interdite dans la Communauté Européenne.
- Arrêté du 20 octobre 1970 : « Il est interdit de détruire, de poursuivre ou de capturer par quelque procédé que ce soit, même sans intention de les tuer, les mammifères marins de la famille des delphinidés (dauphins et marsouins) ».
- Arrêté du 27 juillet 1995 : « sont interdits sur tout le territoire national et en tout temps, la destruction, la mutilation de tous les cétacés et, qu'ils soient vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur mise en vente, leur vente ou leur achat ».

Origine des noms

Origine du nom français

Le dauphin de Risso doit son nom vernaculaire au pharmacien et naturaliste niçois du même nom : Antoine Risso (1777-1845), qui l'a fait connaître le premier avec exactitude. C'est Cuvier qui l'a nommé ainsi en hommage à Risso (voir à Informations complémentaires).

Origine du nom scientifique

Grampus : du latin [crassus] = gros. Par l'altération du latin crassus piscis qui signifie "gros poisson", Grampus vient de l'ancien français graspeis et/ou du mot normand graspois, passé outre-manche d'où le britannique Gray créa le genre Grampus en 1828.

griseus : du latin [griseus] = gris. Le nom scientifique complet signifie donc "gros poisson gris".

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Mammalia Mammifères Vertébrés possédant des poils et des glandes mammaires produisant du lait.
Ordre Cetacea Cétacés Mammifères aquatiques possédant des nageoires à la place des pattes. Narines situées au sommet du crâne.
Sous-ordre Odontoceti Odontocètes Cétacés munis de dents fixées au rostre et à la mandibule, et d’un melon prononcé en avant du crâne. Un orifice unique, l’évent, au sommet du crâne.
Famille Delphinidae Delphinidés Deux premières vertèbres cervicales soudées.
Genre Grampus
Espèce griseus

Nos partenaires