Gorgonocéphale géant

Astrophyton muricatum | (Lamarck, 1816)

N° 1264

Atlantique tropical et mer des Caraïbes

Clé d'identification

Disque central d'où partent 5 bras donnant naissance à quatre branches ramifiées 
Accroché à un support
Forme une boule serrée le jour
Déploie ses bras la nuit

Noms

Autres noms communs français
Astrophyton géant, ophiure tête de méduse, grande étoile panier
Noms communs internationaux
Giant basket star (GB), Gorgonocefalo (I), Cancer de mar, estrella canasta gigante (E), Gorgonenhaupt (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Euryale muricatum, Lamarck, 1816

Distribution géographique

Atlantique tropical et mer des Caraïbes

Zones DORIS : Caraïbes

On peut voir ce gorgonocéphale dans la région des Caraïbes, précisément dans les grandes et petites Antilles, en Floride et aux Bahamas, jusqu'aux côtes du Venezuela et du Brésil.

Biotope

Il évolue entre 6 m et 30 m de profondeur. Dans la journée, il se niche dans les anfractuosités des récifs, les éponges géantes ou barriques (Xestospongia muta), ou s'attache dans les alcyonaires, gorgones ou coraux (Pseudopterogorgia), replié sur lui-même pour former une boule compacte. La nuit il se positionne au sommet d'un support. Les individus de grande taille sont trop larges et trop lourds pour être supportés par des alcyonaires et s'installent au sommet de coraux durs et de roches.

Description

A partir d'un disque central, partent 5 bras se divisant chacun en quatre branches, dont deux sont peu ramifiées permettant à l'animal de s'accrocher à un support ou de se déplacer, et deux sont longues, très ramifiées, et fines à leurs extrémités permettant à l'animal de se nourrir. Les ramifications fines sont disposées successivement de part et d'autre du tronc central.
Sa couleur varie du brun foncé au jaune brun et peut aller jusqu'au crème. Le disque central peut mesurer jusqu'à 8 cm, et ses bras peuvent atteindre 1 m d'envergure. Le jour, il reste en boule, pelotonné sur lui-même. La nuit, il déploie ses bras pour former un filet en forme de panier ouvert face au courant, comme une parabole.

Espèces ressemblantes

Les juvéniles d'Astrophyton pourraient être confondus avec Schizostella bifurcata, dont le nom vernaculaire est Astrophyton-baguette. Il s'agit d'un petit gorgonocéphale vivant parmi les gorgones de la mer des Caraïbes. Le diamètre de son disque est d'environ 4 mm et il possède sept bras courts qui se séparent en deux vers leur milieu, et éventuellement une nouvelle fois à leur extrémité.

Alimentation

Astrophyton muricatum est un suspensivore*. Juste après le crépuscule, profitant de l'ascension du plancton vers la surface, il quitte son habitat diurne et sort pour se nourrir. Il grimpe sur le monticule le plus proche et déploie ses fines branches très ramifiées face au courant. Ces branches étant armées d'une batterie de petits crochets, constituent un piège à plancton efficace. La proie est retenue par les crochets, et les fines ramifications qui s'enroulent autour d'elle. Elle est transportée jusqu'à la bouche située au centre du disque. Le gorgonocéphale est microphage* et attrape des copépodes et d'autres petits organismes d'une taille pouvant aller jusqu'à 3 cm. Il a été observé que certains spécimens, élevés en aquarium, peuvent attraper des petits vers et même des petits poissons jusqu'à 5 cm de long.

Reproduction - Multiplication

Animal ovipare* à sexes séparés. Les larves sont d'abord planctoniques puis se fixent.

Vie associée

Astrophyton muricatum abrite la crevette Periclimenes perryae. Il est possible qu'elle capture sa nourriture dans les bras du gorgonocéphale. Détachée de son hôte, cette petite crevette est un piètre nageur. N'ayant jamais été observée en dehors de cet habitat, on peut la considérer comme un "commensal* obligatoire" de Astrophyton muricatum.

Divers biologie

L'animal se déplace à l'aide de deux ou trois bras locomoteurs. Les bras servant à capter la nourriture sont enroulés serrés, alors que les autres bras locomoteurs forment une ombrelle autour du disque central. La finalité de cette ombrelle peut avoir plusieurs interprétations : protéger l'animal, agir comme un organe sensitif, maintenir l'équilibre, porter l'animal.

Le gorgonocéphale semble détecter la direction du courant sans avoir besoin de déployer ses bras. Au début des périodes de prise d'alimentation, Hendler (1982) a observé que le disque était "en place" face au courant, avant que les bras ne soient déployés. Par ailleurs, l'auteur signale que l'animal cesse de se nourrir lorsque le courant est trop fort, et finit par retourner dans son refuge diurne.

Il a été observé que quelques spécimens avaient perdu des bras (Davis 1966). Quels seraient donc les prédateurs de cet animal coriace ? Les estomacs de poissons mangeurs d'échinodermes (des Haemulidae), ont été examinés, mais aucun reste d'Astrophyton n'y a été trouvé. Peut-être des crabes ?

Comment deviner l'âge de cet animal ? Il a été estimé que des individus dont la longueur des bras dépasse 50 cm, sont âgés d'environ 7 ans et demi (Wolfe, 1982).

Le mode d'alimentation d'Astrophyton a fait l'objet d'articles de recherche. Hendler (1982), par exemple, a étudié l'activité nocturne du gorgonocéphale à l'aide de caméras. Par ailleurs, les habitudes alimentaires d'Astrophyton muricatum intéressent les paléontologistes, car celles-ci pourraient être analogues à celles de crinoïdes ayant vécu à l'ère paléozoïque qui étaient dépourvus de bras à pinnules* (voir par exemple l'article de Marcuda, 1976).

Selon les observations de plongeurs, Astrophyton muricatum, comme le gorgonocéphale de Méditerranée Astrospartus mediterraneus, réagit à l'éclairage de la lampe de plongée : l'animal déployé la nuit pour se nourrir, se met en boule, dès qu'il est éclairé.

Origine des noms

Origine du nom français

Gorgonocéphale signifie "tête de gorgone". Les gorgones sont dans la mythologie grecque des créatures fantastiques et malfaisantes, représentées sous la forme de femmes dont la tête est couverte de serpents entrelacés. L'une d'elles, Méduse, avait une opulente chevelure. Elle séduisit Poséidon et s'attira ainsi la jalousie de la déesse Athéna qui transforma la belle chevelure de Méduse en un bouquet de serpents. Lorsqu'il est déployé, le gorgonocéphale évoque cette chevelure de serpents.

Origine du nom scientifique

Astrophyton : du latin [aster] = étoile et du grec [phyto-] = tout se qui pousse et se développe, particulièrement ce qui est végétal. Le centre de l'animal d'où partent 5 bras évoque une étoile qui se ramifie comme une plante.
muricatum : du latin [muricatus] = hérissé de pointes comme le murex. Ce terme est utilisé en botanique pour désigner des plantes dont la tige est granuleuse. On peut penser qu'il fait référence à la peau de ce gorgonocéphale qui est parsemée de petites pointes.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Asterozoa Astérozoaires Echinodermes de forme étoilée. Les bras, simples et parfois absents, sont en nombre variable, et contiennent des organes.
Classe Ophiuroidea Ophiuroïdes Echinodermes benthiques, 5 bras à la base, serpentiformes, parfois ramifiés.
Ordre Phrynophiurida Phrynophiurides Ophiures à bras ramifiés. Ce sont les gorgonocéphales.
Sous-ordre Euryalina Euryales
Famille Gorgonocephalidae Gorgonocéphalidés
Genre Astrophyton
Espèce muricatum

Nos partenaires