Doris de Kunié

Goniobranchus kuniei | Pruvot-Fol, 1930

N° 399

Océan Indien Est et océan Pacifique Ouest

Clé d'identification

Couleurs très vives : manteau beige à jaune crème constellé de taches mauves ocellées de violet puis de jaune
Bordure du manteau assez large, mauve ou violette
Rhinophores lamellés, à la base blanchâtre et l'apex jaune
Pied crème à blanc avec des taches rondes mauve foncé ocellées de violet clair

Noms

Autres noms communs français

Doris de Kune

Noms communs internationaux

Kunie's chromodoris (GB), Kuni-Prachtsternschnecke (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Chromodoris kuniei Pruvot-Fol, 1930
Glossodoris kuniei (Provot-Fol, 1930)
Glossodoris ransoni Pruvot-Fol, 1954

Distribution géographique

Océan Indien Est et océan Pacifique Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Espèce vivant dans l'océan Indien Est et dans océan Pacifique Ouest, Goniobranchus kuniei est notamment présent en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française.

Biotope

Espèce ubiquiste*. Vit aussi bien dans les environnements avec beaucoup de courant que dans ceux qui sont plus abrités (baies ou lagons). On le trouve à des profondeurs variables et même à plus de 50 m.

Description

Nudibranche mesurant jusqu'à 60 mm.
L'espèce possède un manteau beige à jaune crème constellé de taches mauves ocellées de violet puis de jaune. La bordure du manteau est mauve ou violette avec un fin liséré plus foncé.
Pied crème à blanc avec des taches rondes mauve foncé ocellées de violet clair. Un liséré blanc contourne le bord du pied.
Rhinophores, lamellés et rétractiles, dont la partie inférieure est blanc translucide mouchetée de blanc opaque, les lamelles et la partie supérieure sont jaunes.
En forme de cercle, les branchies sont rétractiles et blanches avec des lamelles beiges.
Il soulève et abaisse le manteau entier régulièrement, parfois d'une façon 'ondulante'.

Espèces ressemblantes

Le nudibranche Chromodoris kuniei fait partie d'un groupe d'espèces de coloration très similaire appelé "Groupe de couleur Risbecia tryoni" (ancien nom d'Hypselodoris tryoni) par le chercheur australien Bill Rudman.

  • Chromodoris leopardus Rudman, 1987 : différencié par la forme plus longue, ovale, la couleur et la forme des taches, anneaux noirs ou mauves à brun très foncé avec un liséré blanc.
  • Hypselodoris tryoni (Garrett, 1873) : dont les taches sont noires ou mauve/brun très foncé avec une bordure blanche, présente également une certaine similitude avec G. kuniei. Le corps plutôt marron/beige de H. tryoni étant plus haut et étroit et celui de G. kuniei qui est plus aplati et rond. L'antérieur du manteau est plus large que chez G. kuniei et les rhinophores de H. tryoni sont mauve foncé avec des lamelles contournées de blanc.
  • Goniobranchus geminus Rudman, 1987 et Goniobranchus tritos Yonow, 1994 se trouvent seulement dans l'océan Indien.

Alimentation

Se nourrit d'éponges Chelonaplysilla violacea.

Reproduction - Multiplication

Goniobranchus kuniei se reproduit lors de rapports proximaux deux à deux. Les organes génitaux débouchant sur le côté droit du corps, derrière la tête, les individus se présentent donc en position tête-bêche afin d'entrer en contact par ces organes et d'échanger leurs gamètes* mâles. Chacun pourra ensuite aller pondre.
Lors de la ponte, les œufs sont déposés en un long ruban blanchâtre, ponctué de jaune et d'orange pâle, en spirale antihoraire.

Vie associée

Comme tous les Chromodoridés, très souvent rencontré à proximité des éponges dont il se nourrit.

Divers biologie

La coloration surprenante qu'affiche ce nudibranche a pour objet d'avertir d'éventuels prédateurs qu'il n'est pas comestible. On parle de coloration vexillaire* ou aposématique*.
Les couleurs très vives attirent aussi l'attention des plongeurs.

Goniobranchus kuniei soulève et abaisse souvent son manteau tout en rampant (et même à l'arrêt), peut-être pour accentuer l'effet de ces couleurs à valeur d'avertissement.

Origine des noms

Origine du nom français

Doris de Kunié : francisation de son nom scientifique, ce nom dédie l'animal à l'île des Pins (Kunié, en langue kanak), superbe île au sud de la Nouvelle-Calédonie.

Origine du nom scientifique

Goniobranchus : ce nom est probablement constitué du grec [gonia] = angle, et [branch] = branchies. On peut donc supposer que le nom décrit une particularité morphologique de ces organes.
Le genre Goniobranchus a été créé en 1866 par William Harper Pease (1824–1871) dans "Remarks on nudibranchiata inhabiting the Pacific islands, with descriptions of two new genera.

kuniei
: nom provenant de l'île des Pins (Kunié), superbe île au sud de la Nouvelle-Calédonie.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Sous-ordre Doridina Doridiens Corps aplati. Anus dorsal entouré complètement ou partiellement par des branchies de remplacement ramifiées qui peuvent être rétractées (voire absentes). Mangeurs d’éponges, habituellement armés de spicules calcaires internes.
Famille Chromodorididae Chromodorididés Doridiens au corps mou allongé et étroit, à coloration vive. Dos en général lisse, bord du manteau développé à l’avant. Pied effilé à l’arrière, dépassant du manteau. Rhinophores lamellés, tentacules buccaux courts et coniques, branchies pennées.
Genre Goniobranchus
Espèce kuniei

Nos partenaires