Gerris

Gerris sp. | Fabricius, 1794

N° 938

Europe, Asie et Amérique du Nord

Clé d'identification

Court par saccades rapides à la surface de l'eau
Corps brun noirâtre allongé, devant de la tête conique, une paire de longues antennes
Trois paires de pattes
Pattes antérieures beaucoup plus courtes que les autres
Longueur de 5 à 18 mm

Noms

Autres noms communs français

Araignée d'eau, ciseau, patineur d'eau

Noms communs internationaux

Common pond skater, water strider (GB), Ragno d'acqua (I), Zapatero (E), Wasserläufer, Wasserschneider (D), Schaatsenrijder (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Hygrotrechus sp. Stål, 1868
Limnotrechus sp. Stål, 1868

Distribution géographique

Europe, Asie et Amérique du Nord

Zones DORIS : Eau douce d'Europe, Atlantique Nord-Ouest

Europe (sauf au-delà du cercle polaire), Asie (sauf Chine) et Amérique du Nord. Il y a au moins huit espèces de Gerris au Québec.

Biotope

La plupart des espèces vivent à la surface des eaux dormantes mais certaines sont adaptées à la vie dans les courants plus rapides.
On trouve des gerris sur des lacs en haute montagne à 2150 mètres d'altitude.

Description

Le gerris court par saccades rapides à la surface de l'eau.
Le corps est étroit et allongé, et la tête est courte, conique et arrondie. Le thorax porte trois paires de pattes et une paire d'ailes. Les pattes antérieures sont beaucoup plus courtes que les autres. Une paire de longues antennes (plusieurs millimètres) avec quatre articles. Les ailes permettent au gerris d'effectuer de petits vols.
La longueur va de 5 à 9 mm pour les espèces les plus petites, de 12 à 18 mm pour les plus grandes. Les mâles sont généralement plus petits. La coloration générale est souvent brun noirâtre.
On peut observer un polymorphisme, c'est à dire la présence de formes différentes dans la même espèce. Parfois les individus sont ailés et dits "macroptères", parfois ils n'ont pas d'ailes et sont dits "aptères".
Remarque : bien qu'il s'agisse d'un insecte (avec 6 pattes), le gerris est également appelé araignée d'eau compte tenu de sa curieuse morphologie se rapprochant des arachnides (arthropodes disposant de 8 pattes).

Espèces ressemblantes

Il existe dix espèces en Europe mais elles sont souvent très difficiles à identifier. Leurs tailles varient entre 5 et 18 mm de longueur.
- Gerris lacustris (Linnaeus, 1758) : taille 8 à 10 mm, ailé, de couleur gris à brun foncé, la face ventrale est couverte de poils hydrofuges argentés. Les ailes sont de couleur noir zébré de blanc. L'espèce la plus commune.
- Limnoporus (Gerris) rufoscutellatus (Latreille, 1807) : présente une ligne blanchâtre sur les flancs.
- Gerris (Gerriselloides) lateralis Schummel 1832 : coloration brune, les ailes sont foncées avec de très fines rayures blanches.
- Gerris (Gerris) odontogaster (Zetterstedt 1828) : brun avec un ventre blanchâtre, le dernier article des antennes est blanchâtre, et les ailes sont zébrées de blanc et de brun.

Le genre Aquarius est très proche de Gerris. Aquarius étant de plus grande taille et préférant des eaux à courant plus rapide.
- Aquarius paludum (Fabricius 1794) : taille entre 1 et 1,5 cm. Très semblable à Aquarius najas mais possède des ailes.
- Aquarius najas (De Geer 1773) : taille 13 à 17 mm, de forme allongée, sans ailes en général. Dessus gris foncé, face ventrale gris clair.

Les hydromètres se déplacent également sur l'eau mais ils sont beaucoup plus lents que les gerris.

Alimentation

Le gerris fait partie des punaises. C'est donc un insecte piqueur-suceur muni d'un rostre acéré et puissant, un prédateur carnassier. Il attrape aussi bien :
- ce qui vit sur l'eau ;
- ce qui vit dans l'eau et vient à la surface ;
- ce qui tombe dans l'eau.
Il localise ses proies grâce aux ondes générées par les mouvements à la surface de l'eau.
Les proies sont percées par les pièces buccales. Il suce le contenu de ses victimes dont il va laisser les enveloppes vides.

Reproduction - Multiplication

Pendant l'accouplement, les mâles sont souvent portés par les femelles pendant plusieurs jours. Ils meurent peu de temps après.
Les œufs des gerris sont pondus sur les pierres ou les végétaux flottants, juste en-dessous de la surface de l'eau. Longs de 1,2 mm environ et blanc jaunâtre, ils sont généralement placés l'un à côté de l'autre, en séries, et fixés à leur support par un tissu soyeux.
Les jeunes larves gagnent la surface en nageant. Les nymphes ressemblent aux adultes mais possèdent un abdomen beaucoup plus court. Elles mènent la même vie que les adultes.
Selon les espèces, il y a une ou deux générations sur une année :
- une qui naît entre mai et juillet. Elle a une durée de vie d'environ 4 mois ;
- une autre qui naît entre août et septembre. Elle hiberne dans les berges pour se reproduire au printemps suivant.

Vie associée

Blastocrithidia gerridis : parasite flagellé du tube digestif des hémiptères du genre Gerris. Il est considéré comme la « sangsue » des gerris.

Divers biologie

Le gerris fait partie des punaises et peut piquer douloureusement.
Espèce particulièrement grégaire, le gerris vit très souvent en importantes colonies (quelques dizaines d'individus).
Flottaison
Les extrémités des pattes sont équipées de coussinets et les pattes sont recouvertes de poils. Graissées par une glande située près de l'orifice buccal, elles sont hydrofuges.
D'après la profondeur relative des trous que produisent les pattes en s'appuyant sur l'eau, on peut constater que l'animal a pour principaux appuis les deux pattes antérieures et les deux pattes postérieures. Les lois de la pression hydraulique et les pattes de l'insecte couvertes de poils fins et denses lui permettent de ne pas briser le film créé par la tension superficielle de l'eau et donc de pouvoir courir sur l'eau (effet lotus ou tension de surface).
Une épaisse pilosité hydrofuge recouvre la face ventrale et protège le corps.
Déplacement
Les pattes arrières servent de gouvernail.
Celles du milieu, qui sont encore plus grandes, servent de rames. Ou plutôt de propulseurs car le gerris peut presque faire un mètre d'un coup de "rame".
Les deux pattes avant servent plutôt de "mains", car il s'en sert pour tenir ses victimes qu'il vide de leur contenu.
Il se déplace vite à la surface de l'eau, jusqu'à 1,5 m/s (5,4 km/h). Il peut même faire des sauts pour échapper à des assaillants.
C'est un colon, le premier à venir coloniser l'étang bien avant tout les autres insectes. Il arrive à la mare en utilisant ses ailes.

Informations complémentaires

Le gerris sert actuellement de modèle aux scientifiques du MIT (Massachusetts Institute of Technology) et du CNRS afin de développer un petit robot qui marche sur l'eau en utilisant, comme le gerris d'origine, la tension de surface. Munis d'une sonde chimique, les gerris mécanisés pourront ainsi surveiller les approvisionnements en eau et détecter les toxines qu'elle peut contenir. Une fois équipés d'un appareil photo, ces gerris mécaniques pourront explorer et rapporter des données numériques ; l'idée d'une utilisation militaire n'est pas à exclure ; en effet, l'insecte peut être un espion très efficace (sa petite taille lui permettra d'être indétectable). Les chercheurs imaginent même de le munir d'un filet ou d'une perche, afin qu'il puisse nettoyer différents types de pollution stagnant à la surface de l'eau !

Origine des noms

Origine du nom français

Gerris : traduction du nom scientifique
Araignée d'eau : appellation erronée car il n'a pas 8 pattes mais bien 6.

Origine du nom scientifique

Gerris : du latin [gerres] = un poisson utilisé pour les salaisons

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Hexapoda Hexapodes Arthropodes à six pattes. Ce sont les insectes au sens large.
Classe Insecta Insectes Hexapodes terrestres et dulcicoles possédant trois paires de pattes et deux paires d’ailes (sauf chez les Diptères).
Sous-classe Pterygota Neoptera Ptérygotes Néoptères Insectes ailés dont les ailes sont rabattues au repos. L'immense majorité des insectes.
Ordre Hemiptera Hémiptères Des antennes longues, des pièces buccales piqueuses avec un long rostre, et deux paires d'ailes dont l'une, en partie cornée, est transformée en hémiélytre.
Sous-ordre Heteroptera Hétéroptères Insectes ptérygotes hétérométaboles, avec un appareil buccal de type piqueur-suceur, deux paires d'ailes : les postérieures sont membraneuses, les antérieures sont partiellement cornées. Antennes longues.
Famille Gerridae Gerridés
Genre Gerris
Espèce sp.

Nos partenaires